k-libre - auteur - Nicolas Bokov

Strange et Vaughn burent tout l'après-midi et tandis que la musique continuait, les gens autour d'eux, majestueux et branchés avec leurs chevelures hirsutes et leurs vêtements à la dernière mode, riaient et s'amusaient. Ils vivaient à fond ce moment d'une époque palpitante et magnifique. 18 juin 1972.
George P. Pelecanos - Red Fury
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Succession
Le Kimbavu est un État imaginaire d'Afrique Centrale isolé du monde et pourvu de son dictateur local....
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 30 septembre

Contenu

Nicolas Bokov

MAJ dimanche 17 octobre 2010
© D. R.

Biographie Nicolas Bokov


Naissance à Moscou .
Né en 1945, Nicolas Bokov étudie la philosophie, il est très vite impliqué dans la dissidence. Il participe à l'organisation du Samizdat, ce média clandestin de l'époque communiste, y publie ses propres ouvrages ; certains, signés d'un pseudonyme passent à l'Ouest : La Tête de Lénine, La Cité du soleil... Dénoncé, il doit choisir en 1975 entre la prison et l'exil. Il s'installe en France, voyage aux États-Unis et en Europe, fonde une revue littéraire "Kovtcheg" (L'Arche de Noé). En 1982, il découvre la foi chrétienne et abandonne l'écriture. Après un long "voyage d'étude" à pied et en stop, en Israël et en Grèce (Mont Athos), il regagne la France en 1988. Il vit dans la rue et dans les carrières abandonnées, y voyant une forme d'ascèse. Son récit Dans la rue, à Paris (1998) relate cette période. Il publie Déjeuner au bord de la Baltique, un adieu à son passé dissident et aux amis disparus. Son expérience de la foi est racontée dans La Conversion et La Zone de réponse. Il vit actuellement à Paris. Il écrit dans sa langue maternelle et s’aventure parfois à écrire en français (Envie de miracle, poésie). Il est traduit en anglais, allemand, italien et polonais.


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page