k-libre - auteur - Alain Seyfried

Les chiens avaient beau être calmés, j'ai quand même décidé de ne prendre aucun risque. Sortant de ma poche les deux somnifères [...] j'ai retroussé les babines de chaque clébard et leur ai filé chacun un cacheton. Bonne nuit, les petits.
Dan Fante - Point Dume
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 14 avril

Contenu

Alain Seyfried

MAJ mercredi 27 octobre 2010
© D. R.

Biographie Alain Seyfried


Naissance à Alger le 18 janvier 1947.
Alain Seyfried a passé son baccalauréat en obtenant à l'écrit de français la note de 19/20 (meilleure note de France) et en mathématiques 5/20. Ses parents l'ont poussé cependant à faire des études à forte connotation mathématiques et il a réussi à faire HEC (École des Hautes Études Commerciales) en 1968 et à obtenir un doctorat de gestion à Paris-Dauphine en 1973 avec une thèse très mathématique (de recherche opérationnelle).
Il a ensuite fait une carrière professionnelle conforme à sa formation, notamment à Électricité de France. Il a d'abord rempli des fonctions en Informatique (Ingénieur-Système) puis a été responsable d'un Service de Gestion et de Financement pour la construction des Centrales thermiques, hydrauliques, solaires et nucléaires. En 2000 il a profité d'un plan de dégagement d'effectifs pour arrêter sa carrière et, ses revenus étant assurés, revenir à sa vocation initiale, l'écriture (voir plus loin), et à la musique.
Depuis 1962, date à laquelle Alain Seyfried est arrivé en France métropolitaine, il a habité Paris (jusqu'en 1973), Toulouse (jusqu'en 1979) puis Marseille (depuis 1979), avec une parenthèse de quatre années à Rome (Italie) de 2000 à 2004 où, en immersion linguistique totale, il a perfectionné sa connaissance de la langue italienne.
Aujourd'hui il a des activités :
- de traduction (depuis l'italien) pour la maison d'édition Dauphin à Paris (13e) et pour l'Écailler du Sud à Marseille où il a notamment traduit un polar La Dame de Verre de Maria Grazia Transunto.
- de correction et préparation de manuscrit (informations confidentielles).
- d'écriture.
Alain Seyfried a publié une comédie musicale, Le Vizir amoureux, jouée il y a quelques années au festival des Alpes et enregistrée auprès de la SACD, et trois romans : Les Douze travaux d'Arthur, Smoky, et La Minute sublime. Smoky a en outre été traduit en italien et publié en Italie par la maison d'édition Mursia (Milan).
Place de l'Espigaou est son premier roman policier. Il a été finaliste du Grand Prix VSD 2010 du polar dont le jury était présidé par Yann Queffélec. Il a été publié le 16 juillet 2010 par la maison d'édition parisienne Les Nouveaux Auteurs.



Présence à un festival :

2011 : Polar aux Lecques | Semaine noire

2010 : Polar aux Lecques


site : http://alainseyfried.fr

Actualité

  • 02/12 Librairie: Noir de Suite dédicace chez Gibert Joseph Marseille
  • 18/04 Édition: Parutions de la semaine - 18 avril
  • 04/12 Café littéraire: Le Ska bisse sa fête de Noël
  • 04/11 Café littéraire: Fête du SKA place de la Mairie
  • 05/06 Café littéraire: Toutes les couleurs du noir au Don Corleone
  • 10/06 Librairie: Les Killers débarquent à Marseille
  • 02/05 Librairie: Trio polar au Castellet (83)
  • 22/10 Édition: Parutions de la semaine - 22 octobre
    Entre Ken Bruen, Russell James et Craig McDonald, les amateurs de noir très noir ne pourront que se régaler. Et si les formes courtes les tentent, alors Londres noi, sous la direction de la pétillante et qui le vaut bien Cathi Unsworth, les attend. Les retours de Jean-Pierre Bastid, Michel Martens, Maurice Gouiran et autre Janis Otsiemi étaient eux espérés. On en parle(ra) évidemment sur k-libre. Et pour celles et ceux qui ont raté pour diverses raisons Fakirs, Increvable et Presque mort, la session poche de rattrapage est là pour eux. Le reste est bien sûr à découvrir :

    Grand format
    T'es gonflée ! Chroniques féministes déjantées, d'Emmanuelle Barbaras (Les Points sur les i)
    Duel, de Jean-Pierre Bastid & Michel Martens (La Chambre d'échos)
    Les Enfants de feu la comtesse, de Pier Bert (Écritures, "Polar")
    Les Mystères de Carcassonne, de Claude Boudet (Les Presses littéraires, "Crimes et châtiments")
    En ce sanctuaire, de Ken Bruen (Gallimard, "Série noire")
    Le Rôdeur, de Tania Carver (Ixelles)
    Requiem pour un thon, de Romain Chabrol (Les Petits matins)
    Dans l'ombre de la ville, de James Conan (Les Presses de la Cité)
    L'Enfant venu d'ailleurs, d'Antoine B. Daniel (XO)
    Qui a tué Achille ?, de Jean-Pierre Debesson (Melis, "Polar")
    Le Crime de Loyasse, de Bernard Domeyne (Édilivre, "Coup de cœur")
    Ze Star, de Ben Elton (Belfond, "Littérature étrangère")
    La Fille du port de la lune, de Simone Gélin (Les Nouveaux auteurs, "Policier")
    Franco est mort jeudi, de Maurice Gouiran (Jigal, "Polar")
    Le Narcisse, de Bertina Henrichs & Philippe Vauvillé (Le Cherche midi, "Polar")
    Ĉa ne fait de mal à personne, de Russell James (Fayard, "Fayard noir")
    Toulouse Vertigo, de Marie-Christine Janton (Les Nouveaux auteurs, "Policier")
    À l'encre de Chine, de Christian Lejalé (Imagine & Co) Un meurtre gratuit, de David Levien (Calmann-Levy)
    Rhapsodie en noir, de Craig McDonald (Belfond, "Belfond noir")
    2620, de Jack Narval (Pavillon noir)
    La Bouche qui mange ne parle pas, de Janis Otsiemi (Jigal, "Polar")
    La Posture de la méduse, de Alain Pucciarelli (Jigal, "Polar")
    Hacker de fils en père, de Charles-André Roh (Les Mystères)
    Place de l'Espigaou, de Alain Seyfried (Les Nouveaux auteurs)
    Service discret, de John Edward Tang (Fortuna)
    Londres noir, sous la direction de Cathi Unsworth (Asphalte, "Asphalte noir")
    Noir, de José Varela (La Chambre d'échos)
    Anse Méjean, de Philippe Yvon (Édilivre)

    Poche
    Le Secret de l'abbaye, de Brigitte Aubert (10-18, "Grands détectives")
    Dunkerque sous le signe d'Othmane, de Jean-Pierre Bocquet (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Zone de tir libre, de C. J. Box (Points, "Policiers")
    Le Chat qui mangeait de la laine, de Lilian Jackson Braun (10-18, "Grands détectives")
    Le Chat qui voyait rouhe, de Lilian Jackson Braun (10-18, "Grands détectives")
    Presque mort, de Åke Edwardson (10-18, "Domaine policier")
    Le Carré des papillons, de Guy Goutierre (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Increvable, de Charlie Huston (Points, "Thriller")
    Élysée noire 666, d'Alex D. Jestaire (La Tengo, "Mona Cabriole")
    L'Année brouillard, de Michelle Richmond (Pocket, "Best")
    Fakirs, d'Antonin Varenne (Points, "Policiers")
    Liens : Duel |Fakirs |Jean-Pierre Bastid |Michel Martens |Ken Bruen |Maurice Gouiran |Russell James |Craig McDonald |Janis Otsiémi |Alain Pucciarelli |Cathi Unsworth |Brigitte Aubert |C.J. Box |Åke Edwardson |Antonin Varenne |Jack Narval

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page