k-libre - auteur - Jean Bernard

La veille elle avait eu un échange téléphonique rapide lors duquel il lui proposa un après-midi câlin, c'est comme cela qu'il nommait les rencontres avec des petites filles.
Serge Guéguen - Violeurs d'anges
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 23 mars

Contenu

Jean Bernard

MAJ mardi 25 novembre 2008
© François Ducos

Biographie Jean Bernard


Naissance le 21 mars 1913.
Jean Maurice José Stetten, dit Jean Bernard, est un des six signataires des trois cent vingt-sept jaquettes du Masque. Il est celui qui en a fourni le plus avec deux cent dix couvertures à lui tout seul.
Après des études au lycée Carnot à Paris, c'est Albert Pigasse, fondateur de la célèbre maison d'édition, appréciant ses qualités artistiques, qui lui demande d'illustrer les jaquettes. Il commence alors avec Le Doigt volé, de Stanislas-André Steeman. En 1930, Jean Bernard devient directeur artistique du Masque, poste qu'il quitte en 1939. Mobilisé, il produit encore quelques couvertures qu'il envoie par la Poste. Mais c'est sa femme, Simone, qui prend alors le flambeau. Pour Jean Bernard, il est l'heure de tourner la page.
Après la guerre, il monte sa propre agence, J.S.B. (Jean Stetten-Bernard), qu'il dirigera jusqu'en 1993. Entretemps, en 1958, Albert Pigasse a épousé la mère de Jean Bernard et l'a adopté, lui - ce qui renforce les liens déjà forts qui existaient entre père et fils spirituels. Par ailleurs, Jean Bernard a aussi illustré des couvertures pour Jeanne Gaston-Leroux et la collection "Police Secours" de R. Simon.


Comité de rédaction : Le Rocambole3

On en parle : Le Rocambole3 (Article)

Bibliographie*

Illustrateur de couverture :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page