k-libre - auteur - Jacques de Miribel

Telles sont les dernières paroles de Charon Barroso, infortuné propriétaire des pompes funèbres Styx, avant de mourir bouilli dans le potage préféré de sa mère : une soupe grasse au chou, à la saucisse et aux épices qu'on appelle le caldo verde.
Jô Soares - Les Yeux plus gros que le ventre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 06 décembre

Contenu

Jacques de Miribel

MAJ mercredi 05 janvier 2011
© Raphaël Michel

Biographie Jacques de Miribel


Naissance à Saigon le 08 octobre 1943.
Ses parents sont nés au Vietnam, et sa grand-mère paternelle était vietnamienne. Elle a donné son nom à l'héroïne de Saigon la rouge, où Jacques de Miribel a passé les seize premières années de sa vie, ne quittant cette ville que pour de brefs séjours à Paris.
Agrégé de lettres modernes, il a consacré une grande partie de sa carrière à l'acquisition de la langue et de la littérature par des enfants, et ses premières publications en témoignent : trois anthologies poétiques, ou des traductions (Lewis Carroll, Rudyard Kipling, Arthur Conan Doyle), tous ces ouvrages étant destinés à un jeune public.
Jacques de Miribel a aussi dévoré des livres en tous genres, avec une préférence pour les œuvres qui révèlent la face sombre d'une société. Et son passage à l'écriture a été influencé par la lecture d'auteurs comme James Ellroy, J. M. Coetzee, Colum McCann, ou Laurent Mauvignier, pour ne citer que des contemporains.
Saigon la rouge présente un policier qui devient un serviteur à problèmes. C'est une œuvre de fiction, mais le contexte historique est fondé sur des témoignages et de nombreuses recherches.


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page