k-libre - auteur - Bryan Talbot

Il allait travailler dans les égouts de la société, comme les éboueurs, les vidangeurs, les vide-merde. Il savait que la société aurait pour lui la même estime que pour ces professions et lui infligerait le même traitement qu'aux égoutiers.
Lionel Fintoni - Il ne faut jamais faire le mal à demi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 14 octobre

Contenu

Bryan Talbot

MAJ lundi 06 juin 2011
© D. R.

Biographie Bryan Talbot


Naissance à Wigan le 24 février 1952.
Après des études à la Wigan School of Arts, Bryan Talbot obtient un diplôme en graphic design au Harris College de Preston. À peine sorti de l'université, ses premières illustrations font leurs apparitions dans "Mallorn: the British Tolkien Society Magazine". On est en 1969.
Deux ans plus tard, il continue à s'illustrer dans la veine fantastique en s'appropriant la couverture du premier numéro de "Dark Horizons", nouvelle revue de la British Fantasy Society.
En 1972, sa première bande dessinée est publiée. Il s'agit de Superharris, un strip hebdomadaire réalisé avec d'anciens étudiants pour le journal de l'université. S'ensuit une période de cinq ans à créer, écrire et dessiner des séries pour Alchemy Press. Bryan Talbot évolue alors dans l'underground comics.
En 1978, avec "Frank Fazakerly", c'est une plongée mensuelle dans le space-opéra parodique, mais également le début des "Aventures de Luther Arkwright, une saga épique considérée aujourd'hui comme l'un des tous premiers romans graphiques britanniques. Cette série est un savant mélange de science-fiction, d'histoire et d'espionnage. Elle aura plusieurs vies éditoriales sur plusieurs décennies, et marque de son empreinte la carrière de Bryan Talbot.
Il n'est alors pas anormal de retrouver cet auteur et illustrateur du côté de DC Comics où il prend en charge des séries tels "Hellblazer" (avec Jamie Delano), "Sandman" (avec Neil Gaiman) ou "The Nazz" (avec Tom Weitch).
En dehors de la bande dessinée, il a travaillé à plein temps en qualité de graphiste pour la Longcastle advertising agency mais également, de façon plus surprenante, pour British Aerospace.
Il est lauréat des prestigieux Eisner et Eagle Awards. Ses œuvres sont riches et inventives, et ce n'est pas un hasard de le voir se lancer en matière polar, dans la série uchronique et animalière "Grandville" après Alice in Sunderland, un roman graphique particulièrement inventif, dont le titre est évidemment un rappel au Alice in Wonderland de Lewis Carroll.



Présence à un festival :

2012 : Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale


site : www.bryan-talbot.com

Bibliographie*

Scénariste :

Dessinateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page