k-libre - auteur - Jean-Paul Gratias

Il y avait beaucoup à envier dans son approche. Il ne vivait pas de l'écriture, il écrivait sa vie. C'est aussi comme cela que j'ai commencé, quand j'y pense. En me faisant passer pour autre chose que ce que j'étais.
Walter Kirn - Mauvais sang ne saurait mentir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 25 janvier

Contenu

Jean-Paul Gratias

MAJ dimanche 17 octobre 2010
© D. R.

Biographie Jean-Paul Gratias


Naissance à Corbeil .
Né en 1947, sous le signe du noir, donc, cette ville ayant donné son nom au mot corbillard. Émigre à Versailles, études secondaires au lycée Hoche. Tombe amoureux de la langue anglaise dès son premier cours de 6e. Reçoit ses premiers conseils de traduction d'un professeur remarquable de ce lycée, M. Champomier. À Janson de Sailly où il est pion, rencontre un collègue passionné de cinéma et de littérature : François Guérif qui, en 1977, lui permettra de faire ses premières armes en traduction littéraire. Travaille toujours pour le même François Guérif, qu'il a suivi d'éditeur en éditeur (Pac, Clancier-Guénaud, Fayard, Fleuve noir, Rivages). C'est à lui qu'il doit le privilège d'avoir traduit Jim Thompson, David Goodis, Robert Bloch, Richard Matheson, Robin Cook, Ted Lewis, William Kotzwinkle, Barry Gifford, John Harvey, Davis Grubb et, depuis 1998, James Ellroy. Après avoir exercé cette activité parallèlement à son métier d'enseignant (d'anglais, bien sûr), a le bonheur aujourd'hui de traduire à plein temps, ayant quitté l'Éducation nationale en juillet 2007. Ses grandes joies dans ce métier : les rencontres avec les auteurs, pour qui il a le plaisir de servir d'interprète quand ils viennent en France assurer la promotion de leurs livres. Dernière rencontre en date : le grand David Peace, romancier brillant et modeste (c'est rare dans ce milieu), l'avenir du roman noir.


Auteurs liés : Claire Gratias


Comité de rédaction : 813104, 107, 108, 110, 115 & 117 | Alibi1

On en parle : L'Indic3 (Interview) & 12 (Interview)

Bibliographie*

Traducteur :

Actualité

  • 21/09 Édition: Parutions de la semaine - 21 septembre
    C'est une semaine plutôt tranquille dans le petit monde littéraire. Pour une fois les choix restent en des dimensions mesurées. La Demeure éternelle, avant-dernier roman de William Gay, est sans aucun doute le livre de la semaine avec une vision de l'Amérique de 1943, et ce même si son écriture peut déranger. Loin d'être minimaliste, elle est déliée à l'extrême avec une touche de gothique. Soudain trop tard, de l'Espagnol Carlos Zanon est une balade dans les bas-fonds barcelonais en compagnie d'amis, et c'est toute une fresque qui va être au centre d'un drame schizophrène. Le drame, il en est fortement question dans cette réédition remarquable de Nous avons toujours vécu au château, de Shirley Jackson. Le roman nous est proposé par les éditions Rivages en poche et dans une nouvelle traduction de Jean-Paul Gratias. Deux sœurs et un oncle, ultimes rescapés d'un drame élisabéthain empoisonné, vivent reclus dans une maison encerclée de villageois haineux, quand un cousin débarque et détruit le fragile équilibre. Simplement brillant. Nous n'oublierons pas non plus Clockers, de Richard Price avec son éternelle mais belle et noire immersion dans un monde américain urbain gangrené par les trafics de drogue et la corruption. Quant au reste, signalons les nombreuses parutions en grands caractères. Une semaine riche avec Arnaldur Indridason, J.-M. Erre et Élisa Vix...
    Mais vous êtes bien entendu invités à découvrir tous ces romans et recueils de nouvelles :

    Grand format :
    Le Chevalier noir, de Michel Abega (L'Harmattan Cameroun, "Lettres camerounaises")
    Dernier voyage, collectif (Luce Wilquin, "Noir pastel")
    La Demeure éternelle, de William Gay (Le Seuil, "Policiers")
    Les Disparus de Juarez, de Sam Hawken (Belfond, "Noir")
    Bloodmoney, de David Ignatius (Jean-Claude Lattès")
    Le Calice empoisonné, de Bernard Knight (Pygmalion, "Policiers")
    Mortels regards, de Michael Koryta (Calmann-Levy, "Robert Pépin présente")
    La Catastrophe, de Krystyna Kuhn (City, "Young adults")
    Morofisc, de Patrick-Jérôme Lambert (de Midi)
    Le Guide du Tuard, de Jacques Mondolini (Oslo, "Osaka")
    L'Archange est nu, de José Noce (Krakoen, "Forcément noir"
    Copycat, de James Patterson & Howard Roughan (L'Archipel)
    Au temps pour moi, de Serge Scotto (L'Écailler)
    Le Visage de la camarde, d'Alexandre Serres (Le Masque d'or, "Adrénaline")
    Infiltrée, de Taylor Stevens (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Autour 2 Luna, de Ygg (Édilivre, "Classique")
    Soudain trop tard, de Carlos Zanon (Asphalte, "Fictions")

    Poche :
    Carte blanche, de Jeffery Deaver (J'ai lu, "Thriller")
    Minuit, impasse du cadran, de Claude Izner (10-18, "Grands détectives")
    Nous avons toujours vécu au château, de Shirley Jackson (Rivages, "Noir")
    Sang d'encre au Mans, de Bernard Larhant (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Alerte rouge à Brest, de Martine Le Pensec (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Le Commissaire Stradius : le papa soleil, de Benoît Martin (Orphie, "Policier outre-mer")
    Le Réseau Phénix, de Don Pendleton (Vauvenargues : Hunter, "L'Éxecuteur")
    Clockers, de Richard Price (10-18, "Domaine policier")
    Perfidie du crime, de Nora Roberts (J'ai lu, "Roman")
    La Mort d'Auguste, de Georges Simenon (LGF, "Policier")
    L'Ours en peluche, de Georges Simenon (Presses de la Cité, "Petits noirs")
    Partie italienne, de Laurence Vanhaeren (Le Masque d'or, "Adrénaline")

    Grands caractères :
    La Muraille de lave, de Arnaldur Indridason (À vue d'œil, "Collection 16-17")
    Le Sang de l'hermine, de Michèle Barrière (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Sous haute tension, de Harlan Coben (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Le Mystère Sherlock, de J.-M. Erre (À vue d'œil, "Collection 16-17")
    Intrigue à Venise, d'Adrien Goetz (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    Les Trois crimes de Noël, de Christian Jacqu (Feryane Livres en gros caractères, "Policier")
    L'Enfant témoin, de Robert Rotenberger (À vue d'œil, "Collection 16-17")
    La Nuit de l'accident, d'Élisa Vix (À vue d'œil, "Collection 18-19")
    Liens : La Muraille de lave |Le Sang de l'hermine |Soudain trop tard |Minuit, impasse du Cadran |Mortels regards |Au temps pour moi |Arnaldur Indridason |Michèle Barrière |Harlan Coben |Jeffery Deaver |William Gay |Claude Izner |Bernard Knight |Michael Koryta |Jacques Mondoloni |José Noce |James Patterson |Howard Roughan |Richard Price |Robert Rotenberg |Serge Scotto |Georges Simenon |Taylor Stevens |Élisa Vix |Carlos Zanón

  • 09/09 Librairie: Seconde date parisienne pour David Peace
  • 08/09 Librairie: David Peace à Toulouse
  • 07/09 Librairie: David Peace à Paris
  • 04/05 Radio: Les dernières Ondes noires
  • 04/03 Édition: Rivages Noir : topographies romanesques
  • 03/03 Auteur: David Peace en Gironde
  • 16/01 Radio: Nouvelles Ondes noires
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page