k-libre - auteur - Gaston Leroux

Une chose était sûre : celui qui lui infligeait ça avait gagné. C'était planifié et orchestré à la perfection. Une fois derrière les barreaux, il ne reverrait jamais plus la lumière du jour.
David Rosenfelt - Toi seul
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 07 décembre

Contenu

Gaston Leroux

MAJ lundi 31 janvier 2011
© D. R.

Biographie Gaston Leroux


Naissance à Paris le 06 mai 1868.
Mort à Nice le 15 avril 1927.
Gaston Leroux passe son enfance en Normandie, fait ses études secondaires au collège d'Eu et obtient le baccalauréat ès lettres à Caen en juillet 1886. En octobre, il s'installe à Paris et s'inscrit à la faculté de droit. Dès la fin de l'année, il publie un article dans Lutèce. Son premier texte de fiction, une nouvelle, parait l'année suivante dans La République Française.
Sa licence de droit en poche, il prête le serment d'avocat en janvier 1890, profession qu'il exerce pendant trois ans.
Il met un pied dans le journalisme quand il rencontre Robert Charvay, responsable des échos au quotidien L'Écho de Paris. Il devient son secrétaire et signe des articles.
Fin 1893, début 1894, il suit et rend compte, pour le journal Paris, le procès d'Auguste Vaillant, un anarchiste qui a lancé une bombe pendant une séance de la Chambre des députés, le 9 décembre 1893. Bunau-Varilla, le patron du Matin, lui fait une offre de collaboration. Il couvre alors tous les procès des anarchistes : Émile Henry, Santo Caserio qui assassine le président Sadi Carnot... Il accompagne le président Félix Faure en Russie en 1896. En 1899, il suit le procès d'Alfred Dreyfus, à Rennes. Il devient grand reporter, pour Le Matin, avec un salaire mensuel de mille cinq cents francs or.
C'est dans le numéro du 3 octobre 1903 qu'il fait paraître Le Chercheur de trésors, qui deviendra La Double vie de Théophraste Longuet, le premier des quinze feuilletons qu'il donnera au Matin.
Entre 1904 et 1906, il parcourt l'Afrique du Nord, l'Europe, passe un an en Russie, séjourne à Rome.
En avril 1907, il se brouille avec Bunau-Varilla et décide de se consacrer au roman. Il commence à écrire Le Mystère de la chambre jaune, le premier épisode des "Aventures extraordinaires du reporter Joseph-Joséphin dit Boitabille". Lors de sa parution, dans le supplément littéraire de L'Illustration, un homonyme proteste. Gaston Leroux change pour Rouletabille. Le roman est publié par Pierre Lafitte dès janvier 1908. En mars, c'est L'Homme qui revient de loin dans Je sais tout, le magazine de l'éditeur où paraissent également "Les Aventures d'Arsène Lupin".
La même année, pour sceller sa réconciliation avec le directeur du Matin, il lui donne Le Roi Mystère.
Gaston Leroux décide de s'installer sur la Côte d'Azur, d'abord à Menton, puis définitivement à Nice.
Le Fantôme de l'opéra sort chez Lafitte en février 1910. En 1913, dans Le Matin, débutent "Les Aventures de Chéri-Bibi".
Si les romans de Gaston Leroux rencontrent le succès, ses pièces de théâtre connaissent des fortunes diverses. En 1907, La Maison des juges est un échec, L'Homme qui a vu le diable, au Grand Guignol, est un succès, l'adaptation du Mystère de la chambre jaune connaît un accueil mitigé.
Le cinéma prend son essor. Balaoo est adapté en 1913, L'Homme qui revient de loin en 1917. En 1918, avec René Navarre, l'interprète de Fantômas, et Arthur Bernède, il fonde, à Nice, la Société des Cinéromans. Il contribue, au titre de producteur, scénariste et raconteur (dans Le Matin) aux quatre premières productions de cette société : La Nouvelle aurore, un film de seize épisodes de trente minutes, Tue-la-mort, Le Sept de trèfle, Rouletabille chez les Bohémiens... En 1922, il signe Il était deux petits-enfants, un long métrage, puis Pathé-Cinéma prend le contrôle de la société des Cinéromans.
Il rompt, fin 1923, avec Pierre Lafitte, après seize années de collaboration. Il publie alors chez Taillandier, Gallimard, La Baudinière.
En mars 1924, il s'engage à écrire pour L'Illustration, Le Grand Mât, un feuilleton en remplacement du Plus grand mystère du monde, une aventure de Rouletabille qu'il s'était engagé à rédiger le 25 juillet 1914, une semaine avant le début de la Grande Guerre.
En 1927, Les Chasseurs de Danses parait dans Le Journal des Voyages. Il ne le terminera pas. Le lendemain d'une intervention chirurgicale, il décède d'une crise d'urémie.


On en parle : ChériBibi2 (Article) & 1 (Roman feuilleton) | Le Magazine littéraire - Hors-série17 (Article)

Bibliographie*

Romancier :

Scénario inspiré de son œuvre :

Actualité

  • 21/05 Exposition: Fantômas-tique René Navarre
  • 24/05 Édition: Parutions de la semaine - 24 mai
  • 05/04 Édition: Parutions de la semaine - 5 avril
    Un nouveau roman de Yal Ayerdhal est toujours un événement tant l'auteur aime à jouer des frontières des genres en posant des questions au minimum sociales et dérangeantes. Dans une semaine très classique - tant avec Lars Kepler, que Val McDermid, Karin Slaughter et Morley Torgov sans oublier le très prolifique James Patterson -, des ouvrages qui à amènent une réflexion ne sont pas si nombreux. Il y a bien sûr Têtes de Maures, de Didier Daeninckx qui revient sur un pan de l'Histoire, mais ce retour vers le passé n'anticipe guère, aurait-on envie de dire. Certes, il faut se souvenir mais également donner des pistes. Yal Ayerdhal en ce sens n'est pas un mauvais choix, on vous l'assure.
    En parlant de retour vers le passé, les rééditions poche sont là pour nous servir avec en premier lieu celles de Pascal Dessaint au sujet duquel nous vous recommandons plus particulièrement la lecture des Derniers jours d'un homme. Là aussi, les publications classiques ne manquent pas. Les traditionnelles naphtalinées non plus tels Le Fils, de Georges Simenon et Le Mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux. Notons les romans policiers historiques de Frédéric Lenormand et de Henri Lœvenbruck.
    Passés les pastiches d'Agatha Christie de Pascal Brissy en jeunesse, attardez-vous sur ces figures historiques que sont Nelson Mandela et Martin Luther King dont les portraits sont réalisés par Kedir Nelson. Il ne s'agit pas tant d'intrigues policières, vous l'aurez deviné, que de parcours d'hommes dans un monde noir avec des sujets et des thèmes qui nous préoccupent.
    Enfin, nous ne saurions terminer ce petit laïus sans parler des entretiens de François Guérif réunis en un document intitulé sobrement Du polar aux éditions Payot. C'est l'ouvrage que nous avons choisi de mettre en illustration de notre article. Il foisonne d'anecdotes de la part d'un acteur majeur de la littérature policière. À découvrir !
    Mais comme d'habitude, il vous importe de faire vous-même le choix qui s'impose selon vous goûts littéraires du moment...

    Fictions adulte grand format :
    Rainbow Warriors, de Yal Ayerdhal (Au diable Vauvert)
    Le Serment d'Eugénie, de Daniel Borgis (L'Écriteau, "Polar")
    Au bar de la Marine, de Gilles Calamand (La Clé du chemin)
    Têtes de Maures, de Didier Daeninckx (L'Archipel, "Cœur noir")
    Ailleurs... autrement..., de Claude Danze (Chloé des Lys)
    Le Bon père, de Noah Hawley (Gallimard, "Série noire")
    Le Sommeil et la mort, d'A. J. Kazinski (Jean-Claude Lattès)
    Incurables, de Lars Kepler (Actes sud, "Actes noirs")
    Portrait-robot, de Jean-Michel Lecocq (L'Harmattan, "Écritures")
    Le Lynx, de Leena Lehtolainen (Blackmoon, "Thriller")
    Comme son ombre, de Val McDermid (Flammarion, "Littérature étrangère")
    Négociations au sommet, de James Patterson & Michael Ledwige (L'Archipel)
    Médiums : enquête dans l'univers des phénomènes paranormaux..., de Adrien Roisin (Chloé des Lys)
    Broken, de Karin Slaughter (Grasset, "Grand format")
    Le Maître chanteur de Minsk, de Morley Torgov (Actes sud, "Actes noirs")
    L'Attrait de l'opprimé, de Vladimir Volkoff (Le Rocher)

    Fictions adulte poche :
    Un château à Ré-la-Blanche, de Robert Béné (De Borée, "Policier")
    Rivage mortel, de Clive Cussler & Jack B. du Brul (LGF, "Thriller")
    Les Derniers jours d'un homme, de Pascal Dessaint (Rivages, "Noir")
    Tu ne verras plus, de Pascal Dessaint (Rivages, "Noir")
    L'Hypnotiseur, de Lars Kepler (Babel, "Noir")
    Cure fatale à Nantes, de Anne-Solen Kerbrat-Personnic (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Quitte ou double, de Cyrille Legendre (Le Masque, "Masque poche. Jaune")
    La Baronne meurt à cinq heures, de Frédéric Lenormand (LGF, "Policier")
    Le Mystère de la chambre jaune, de Gaston Leroux (Archipoche, "La Biliothèque du collectionneur")
    L'Apothicaire, de Henri Lœvenbruck (J'ai lu, "Thriller")
    Grise mine à Fougères, de Valérie Lys (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Fièvre, de Val McDermid (J'ai lu, "Thriller")
    Vengeance à Yaoundé, de Marie Ottoli (Dagan, "Afro-polar. Suspense")
    L'Autel du crime ; Promesses du crime, de Nora Roberts (J'ai lu, "Lieutenant Eve Dallas")
    Le Fils, de Georges Simenon (LGF, "Policier")
    Irish folie, de Jean-Charles Stasi (L'àpart, "Clair de noir")
    Le Souverain bien, de Emmanuel Tugny (Publie papier, "Publie noir")

    Bande dessinée :
    Les Gendarmes : le bêtisier des véritables dépositions, de Christophe Cazenove, Olivier Sulpice & Henri Jeanfaivre (Bamboo, "Humour job")
    Blackface Banjo, de Franz Duchazeau (Sarbacane)
    Dog Fights. 3, Hallali, de Régis Hautière & Fraco (Paquet, "Cockpit policier")
    First Wave featuring : the Spirit. 2, de David Hine & Moritat (Ankama, "DC. Pulp heroes)
    Blue estate. 4, de Viktor Kalvachev, Kosta Yanev & Andrew Osborne (Ankama, "Hostile Holster")
    Les Pieds nickelés visitent les châteaux de la Loire, de Julien Moca & Gérald Forton (L'àpart)
    Captain Britain, de Alan Moore & Alan Davis (Panini comics, "Marvel gold")
    X-Men. 3, Planète X, de Grant Morrison, Phil Jimenez & Chris Bachalo (Panini comics, "Marvel. Marvel select")
    X-Men : X-Club, de Simon Spurrier & Paul Davidson (Panini comics, "100  Marvel")
    The Avengers. 1971, de Roy Thomas & Harlan Ellison (Panini comics, "Marvel Classic")
    Le Convoi. 1, de Eduard Torrents & Denis Lapière (Dupuis)
    Après-guerre. 1, L'Espoir, de Éric Warnauts & Raives (Le Lombard, "Signé")

    Mangas :
    Reborn ! : Mon prof le tueur. 35, de Akira Amano (Glénat, "Shonen manga")
    Bloody monday : saison 2. 1, de Ryou Ryumon & Koji Megumi (Pika, "Pika shônen")
    Master Keaton. 1, de Naoki Urasawa, Hokusai Katsushika & Takashi Nagasaki (Kana, "Big Kana")

    Littérature de jeunesse (éveil) :
    Western, de Gaëtan Dorémus (Autrement, "Histoires sans paroles")

    Fictions jeunesse :
    L'Énigme de l'Orient-Express, de Pascal Brissy (Hatier jeunesse, "Hatier poche. Premières lectures")
    Un fantôme à Trouillebleue, de Pascal Brissy (Hatier jeunesse, "Hatier poche. Premières lectures")
    Le Message top secret, de Pascal Brissy (Hatier jeunesse, "Hatier poche. Premières lectures")
    Irrésistible ! : l'intégrale, de Meg Cabot (Albin Michel jeunesse, "Wizz")
    Nuit blanche au lycée, de Fabien Clavel (Rageot, "Thriller")
    I have a dream, de Martin Luther King & Kadir Nelson (Steinkis, "Les Figures de l'histoire")
    Nelson Mandela, de Kadir Nelson (Steinkis, "Les Figures de l'histoire")
    Aventures à Sainte-Énimie. 4, Méjean Loup, de Josette Wouters (Airvey jeunesse, "Kid'police")

    Criminologie & prisons :
    De l'or et des sardines : le roman vrai du plus grand casse de tous les temps, de Hervé Brunaux (Le Rouergue)
    La Narco-criminalité au Mexique, de Kevin Chalton (Le Cygne, "Géo-sécurité")
    13 médecins criminels : docteur Petiot et Cie, de Serge Janouin-Benanti (L'àpart)
    Henri Pranzini : le joueur, de Viviane Janouin-Benanti (L'àpart)
    L'Affaire Beltracchi : enquête sur l'un des plus grands scandales de faux tableaux du siècle et sur ceux qui en ont profité, de Stefan Koldehoff & Tobias Timm (Actes sud)

    Problèmes sociaux & sécurité publique :
    Ma vie de flic, de Paul Nicolas (Serpenoise)

    Littérature (théorie & études) :
    Du polar : entretiens avec Philippe Blanchet, de François Guérif (Payot)
    Liens : La Baronne meurt à cinq heures |L'Apothicaire |L'Affaire Beltracchi |Du polar : entretiens avec Philippe Blanchet |Quitte ou double |Le Sommeil et la mort |Le Maître chanteur de Minsk |Incurables |Yal Ayerdhal |Didier Daeninckx |A.J. Kazinski |Lars Kepler |Leena Lehtolainen |Val McDermid |James Patterson |Karin Slaughter |Robert Béné |Clive Cussler |Pascal Dessaint |Frédéric Lenormand |Henri Lœvenbruck |Georges Simenon |Régis Hautière |David Hine | Moritat |Denis Lapière |Josette Wouters |Viviane Janouin-Benanti |Serge Janouin-Benanti |Stefan Koldehoff |Tobias Timm |François Guérif |Cyrille Legendre |Morley Torgov

  • 11/03 Jeux: Un braqueur Playmobil fait scandale outre-Manche
  • 18/01 Édition: Parutions de la semaine - 18 janvier
  • 31/10 Festival: Livres en tête s'offre du polar
  • 03/10 Librairie: Classiques polar sur Feedback
  • 23/07 Festival: Influences françaises à la PulpFest 2012
  • 22/06 Édition: Parutions de la semaine - 8 juin
  • 15/06 Édition: Parutions de la semaine - 15 juin
  • 02/12 Édition: Parutions de la semaine - 2 décembre
  • 14/10 Édition: Parutions de la semaine - 14 octobre
  • 14/05 Bibliothèque: Décrypter l'écriture polardeuse (à Paris)
  • 11/06 Édition: Parutions de la semaine - 11 juin
  • 26/03 Édition: Parutions de la semaine - 26 mars
  • 20/03 Télévision: Le XIXe siècle est de retour sur France 2
  • 17/03 Bibliothèque: Le rendez-vous du Rocambole de mars
  • 01/07 Revue: Brin de noir chez Marianne
  • 26/05 Revue: Chroniques no 48 de la BNF
  • 27/02 Édition: Gaston Leroux en italien
  • 09/12 Auteur: Le manuscrit du Mystère de la chambre jaune retrouvé
* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Mon tout premier contact avec le ChériBibi se noua par l’entremise du Chéribiblog. J’y découvrais une "Trime Team" qui avance masquée derrière de drôles de logos. Et quand j’eus entre les mains la rev...

Vous avez repris haleine et claire vue depuis la fin de la première partie ? Alors continuons…Une question amenant un exemple, puis cet exemple un autre – lequel débouchait sur des considérations...

Des passionnés parlant de leurs passions seraient presque intarissables – surtout lorsque lesdites passions sont aussi vastes que la culture populaire et/ou prenantes comme peut l’être la fabrication ...

Pied de page