k-libre - auteur - Arnaud Le Gouëfflec

En voyant son regard, il comprit que c'était une terrible erreur d'avoir parlé. En le voyant se lever et aller chercher quelque chose dans l'entrée, elle comprit que c'était une terrible erreur de lui avoir lancé ce regard
Håkan Nesser - Funestes carambolages
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 septembre

Contenu

Arnaud Le Gouëfflec

MAJ jeudi 17 novembre 2011
© D. R.

Biographie Arnaud Le Gouëfflec


Naissance à Brest le 25 mars 1974.
L'étiquette de touche à tout colle à la peau d'Arnaud Le Gouëfflec.
Auteur de récits noirs, il a publié quatre romans. Basile et Massue est primé au Festival de Chambéry et remporte le prix de la ville de Carhaix, tandis qu'il décline, à travers Les Discrets et L'Irrésistible, les aventures d'un détective privé atypique, Johnny Spinoza, à la lisière du surréalisme. Mon nom est Person voit sa participation au projet collectif des "Enquêtes de Léo Tanguy" (sorte de "Poulpe" breton).
Scénariste de bande dessinée, il signe avec Obion le remarqué Vilebrequin, pérégrinations d'un cambrioleur masqué, qui remporte le Grand Prix de la ville de Lyon et le prix jeunesse France Télévisions 2009. Avec Olivier Balez, il publie deux autres bandes dessinées, Topless et Le Chanteur sans nom, inspirées de la vie tumultueuse de Roland Avellis, chanteur masqué, qui remporte le prix Bulles Zik 2011.
Auteur de chansons, fasciné à la fois par Boris Vian, Charles Trénet, le rock garage ou les musiques en marge, il anime dans les années 1990 le groupe Le Petit fossoyeur, puis dans les années 2000 l'Orchestre préhistorique, à la lisière de la chanson française et du rock expérimental, collaborant ponctuellement avec des personnalités aussi diverses qu'Eugene Chadbourne, Jad Fair ou Damo Suzuki (Can), avant de s'engager aux côtés de la chanteuse ooTi et du musicien John Trap dans l'aventure de La Boîte à ooTi, dont le premier album voit la participation de Dominique A.
En parallèle, fasciné par l'underground et le mythe d'une culture souterraine foisonnante, il édite plus ou moins confidentiellement quantités de disques et cassettes, multipliant les collaborations et expériences, parfois via le label underground L'Église de la petite folie, qu'il anime depuis dix ans, ou à travers le Festival Invisible, rendez-vous brestois des musiciens inclassables, dont il est l'un des fondateurs.
Avec Chapi Chapo, John Trap et l'illustrateur Laurent Richard, il crée le spectacle Chansons tombées de la lune, à destination du jeune public, qui s'apprête à publier en mars 2012 un livre/disque aux éditions Beluga.
Enfin, il collabore ponctuellement avec une troupe de théâtre improvisé, rédige le texte d'une pièce intitulée Comment je suis devenu un guerrier Mouktar, ou publie régulièrement des curiosités, les Guides touristiques préhistoriques.
Il a publié pour des éditeurs aussi variés que L'Escarbille, Ginkgo, Casterman, Glénat, Zédélé, Coop Breizh, ou des labels comme Last Exit Records, Anticraft, Keltia, ou YY. Au centre de cette multitude de livres et de disques, les thèmes du masque, du fantastique niché dans le quotidien ou de l'art magique de la dissimulation reviennent en leitmotive.



Présence à un festival :

2015 : Salon du roman policier de Penmarc'h

2014 : Le Chien jaune | Noir sur la ville | Salon du roman policier de Penmarc'h

2013 : Mine de Polars | Week-end du polar breton

2011 : Noir sur la ville | Salon du roman policier de Penmarc'h

2010 : Le Chien jaune


site : http://www.arnaudlegouefflec.com/

Bibliographie*

Scénariste :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site

C'est dans un coin reculé du bar Le Chardon d'Écosse, que j'ai croisé Olivier Balez et Arnaud Le Goüefflec. Tous deux m'ont narré la genèse d'une tentative de crime sur un chanteur à ...

Pied de page