k-libre - auteur - Didier Cohen

Tequila, oui, tequila. Encore un shot. Oui, un troisième. La musique cogne dans mes oreilles. Je danse avec Robert et Sankar, avec les assistants juridiques, j'en fous plein la vue aux stagiaires, je les prends par la main, souriante, je tourne sur moi-même, et ensuite je danse seule, les bras ondoyants au dessus de la tête, j'ai de nouveau vingt ans et tout va bien.
Harriet Tyce - Blood Orange
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 14 octobre

Contenu

Didier Cohen

MAJ lundi 27 février 2012
© D. R.

Biographie Didier Cohen


Naissance à Paris le 01 mars 1952.
Une enfance et une adolescence plutôt heureuses passées dans une cité ouvrière de la banlieue sud-est de Paris.
Initié à la photographie argentique, sa première passion, par un pharmacien du quartier, également animateur du photo-club.
Lit tout Bob Morane et passe ses jeudis après-midi au cinéma.
Écoute beaucoup de blues et de jazz (John Lee Hooker, Big Bill Bronzy, Billie Holiday, Miles Davis, Ellington), préfère les Rolling Stones aux Beatles.
Bac Littéraire en 1970, puis études supérieures chaotiques à la faculté de Vincennes (anglo-américain, lettres, cinéma). Le tout entrecoupé de séances marathon à la cinémathèque de Chaillot et aux cinémas Action et Olympic pour s'abreuver de cinéma américain comme de films d'auteurs. Découvre avec bonheur Truffaut à travers Tirez sur le pianiste et Jules et Jim.
Commence sa carrière paternelle, riche et diversifiée, en 1973.
Devient instit' remplaçant puis prof de Lettres pour une douzaine d'années et, en 1976, se ruine pour s'offrir son premier boitier pro : un Nikon F2, avec lequel il parcourt les scènes jazz de la capitale pour tirer le portrait de quelques géants comme Elvin Jones, Archie Shepp ou Freddie Hubbard... ou photographier ses petites amies à la manière de Jean-Lou Sieff (ou presque !).
En 1980, il abandonne la photographie. Enfin le croit-il... et commence à écrire pour la "Série noire" en 1981.
Fan de David Goodis, Raymond Chandler et Jean-Patrick Manchette, il publie Qui vous parle de mourir ? (SN n° 1885, en collaboration avec Gérard Carré) et Rhapsodie en jaune (SN n° 1960).
Très vite, il commence alors à scénariser pour la Télévision en 1983 et continue toujours aujourd'hui.
Adapte notamment cinq romans de la "Série noire" - dont sa Rhapsodie en jaune - pour la collection éponyme et culte d'Hamster Production, dirigée par Pierre Grimblat avec lequel il noue une amitié toujours vivace.
Écrit aussi quelques livres pour (ses) enfants : Pour une poignée de chamallows (Syros), Tchao Grumeau, L'Assassin est dans la classe ("Souris noire", Syros), Graine de championne (Hachette, "Bibliothèque verte").
Adapte Simenon (Le Temps d'Anaïs) et Courchay (Retour à Malaveil), toujours pour la télé.
Crée les séries L'Instit (plusieurs 7 d'Or), Quai N°1, SOS 18, La Cour des Grands.
Signe quelques succès télévisuels de films unitaires tels que : Fugue en Ré (Trophée du Film français 1999), Le Monde de Yoyo (Prix du meilleur scénario au festival de Saint-Tropez) et La Petite absente, adapté de son roman publié chez Flammarion en 1999.
Collabore à l'écriture du film Lisa réalisé par Pierre Grimblat.
Il revient enfin à son premier amour, la photographie de portrait, et se convertit au numérique en 2010. Première expo en juillet-août 2011 (Portraits de slammers).
Deuxième expo début mars 2012 avec des portraits de ses potes écrivains de romans noirs et de polars avec lesquels il renoue à cette occasion pour son plus grand bonheur...
Co-fondateur de la Guilde des Scénaristes (l'ancienne, pas la nouvelle), du Club des Auteurs et du festival Scénaristes en Séries.
Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres (2010).
À suivre...



Présence à un festival :

2012 : Sang et noir / Sanch i negra


site : http://www.didiercohen.fr

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page