k-libre - auteur - Jean Vigne

Socialisme ou barbarie ! C'est le slogan qui m'a le plus hanté. Force est de constater que si le socialisme nous a posé un beau lapin, la barbarie, elle, est bien au rendez-vous.
Thierry Jonquet - 400 coups de ciseaux et autres histoires
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 décembre

Contenu

Jean Vigne

MAJ mercredi 04 avril 2012
© D. R.

Biographie Jean Vigne


Naissance à Moulins le 29 août 1966.
Né dans l'Allier, Jean Vigne va passer son enfance dans le terroir provençal, au cœur de la patrie de Jean Giono, près de Manosque. L'auteur va se lancer sur les routes entre Marseille et Paris pour ses études et son travail. De l'électronique à l'informatique, l'auteur n'accordera que peu de temps à l'écriture, préférant le dessin (après le bac, il était sur le point de s'inscrire pour l'école des Beaux-arts, à Aix-en-Provence, mais le destin en décida autrement).
Passionné d'art sous toutes ses formes, Jean Vigne va ainsi se lancer dans la musique électronique dès l'âge de quatorze ans et ne la quittera qu'à l'âge de trente-cinq ans, date à laquelle son envie d'écrire prendra le dessus. Durant sa période parisienne, sa femme et lui auront l'opportunité de découvrir une terre de légendes, baignée d'une magie perpétuelle, la Bretagne. Une première rencontre qui marquera nécessairement l'auteur.
Poussé par son travail, en 1993, le couple choisit de s'expatrier vers un autre lieu d'exception, l'Isère. C'est là que l'auteur va, entre montagne et voyage, s'adonner à sa passion pour l'écriture à partir de 2001 sans jamais cesser de la cultiver depuis. L'inspiration plurielle de cet écrivain prend ses sources dans de nombreux domaines. Le jeu de rôle pour commencer... Quoi de plus naturel pour cet homme curieux de tout. Ainsi, en 1979, lors d'un voyage en Angleterre, l'auteur alors âgé de treize ans pénètre dans une petite boutique d'Oxford où de nombreuses créatures de légende, trolls, ogres, géants, nains et elfs, se côtoient dans la vitrine. C'est là qu'il achètera plusieurs livres (AD&D), alors même qu'en France, ce jeu est pratiquement inconnu. C'est surtout un moyen de plus pour lui de nourrir son imaginaire.
Une autre anecdote est sa rencontre avec le monde de la lecture. Les œuvres scolaires, pas forcément toujours passionnantes à l'époque ne le poussèrent pas vers une lecture assidue... jusqu'à ce malheureux accident. L'auteur, âgé de onze ans, va se casser le bras. Un bête imprévu qui le pousse à patienter dans son lit quelques jours... Le temps pour sa mère de lui acheter un peu par hasard quelques livres d'une série devenue culte : La collection "Anticipation" du Fleuve noir. Un nouveau monde (des milliers en fait) et voilà une nouvelle source d'inspiration pour l'auteur en devenir. Pour finir, Jean Vigne a surtout cultivé son envie d'écrire dans sa passion du cinéma. Un drôle de paradoxe, mais finalement, l'image n'est-elle pas une forme différente pour servir un même but : raconter des histoires ?
Son premier livre (Pensées noires, aux éditions Chloé des Lys) sera le début d'une longue série de romans, partagée entre suspense et anticipation. Un livre pensé sur les pentes abruptes d'une montagne, lors d'une randonnée avec sa femme qui lui coûta quelques ampoules (et l'envie d'assassiner la Terre entière, ce qu'il traduisit relativement bien dans son livre).
Trois autres romans suivront (L'Éternité pour moi, L'Ombre du secret et Révélation aux mêmes éditions Chloé des Lys), puis Opération menhirs signe son entrée chez Liv'éditions, maison d'édition connue et reconnue en Bretagne, suivi du Fantôme de Belle-Île et Code rouge à Belle-Île. Des romans plus humoristiques, parlant d'amitié, d'amour, sans abandonner le suspense et le fantastique, thèmes de prédilection de l'auteur.
L'Appel de Satan est son premier roman au sein de Pavillon Noir. Un thriller noir, mélange étonnant entre le noir de Jean-Christophe Grangé et le mystérieux de Dan Brown. Cette œuvre sera bientôt suivie d'un autre roman, Le Dernier vampire : désolation chez les éditions du Petit caveau, car l'auteur n'aime pas se cantonner à un domaine, préférant user et abuser de ce qu'offre de meilleur l'écriture : une totale liberté d'expression.


* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page