k-libre - auteur - Guy Jimenes

Martin savait que tout ce qui se passait à Tarsac était l'œuvre d'un villageois. Ou de plusieurs. Le bourg ne connaissait pas de délinquance extérieure ou itinérante. Les rares incivilités étaient commises par des autochtones. Les seuls meurtres étaient perpétrés par l'un des leurs. Ils vivaient en vase clos. On naissait et mourrait à Tarsac. Et on y faisait ses conneries. Mais qui, cette fois ?
Jean-Baptiste Leblanc & Frédéric Livyns - Le Miroir du damné
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Vestibule des lâches
Dans le final du Vestibule des lâches, on apprend que l'un des personnages a découvert une fresque pr...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 mai

Contenu

Guy Jimenes

MAJ jeudi 01 janvier 1970

Biographie Guy Jimenes





Présence à un festival :

2014 : Noir sur la ville | Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page