k-libre - auteur - George Stevens

Aoste s'était réveillée blanche de neige, et Rocco sortit de la préfecture en maudissant les quatre saisons, le mois de mai et surtout cette terre snobée par le soleil.
Antonio Manzini - Maudit printemps
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 27 septembre

Contenu

George Stevens

MAJ samedi 18 août 2012
© D.R.

Biographie George Stevens


Naissance à Oakland le 18 décembre 1904.
Mort à Lancaster le 08 mars 1975.
Réalisateur américain récompensé de deux Oscars du Meilleur réalisateur pour Une place au soleil en 1951, un drame avec Montgomery Clift et Elizabeth Taylor, et surtout Géant en 1957, une saga épique avec là encore Elizabeth Taylor, cette fois au côté de James Dean. Mais il débute dans le cinéma en qualité de directeur de la photographie de films de Laurel et Hardy. S'il tourne de nombreux films légers avant la Seconde Guerre mondiale, l'horreur de l'Histoire le façonne à jamais. Car il est l'une des personnes à filmer en 1945 le camp de concentration de Dachau. La tragédie ne cessera de le hanter au point qu'il cachera les films au fin fond de son jardin. De retour aux États-Unis, il fonde une société de production, Liberty Film, avec William Wyler et Frank Capra. Mais elle ne fait qu'un temps. Il multiplie par la suite les films à petits et grands succès jusqu'à la fin des années 1950 (son dernier film, dans les faits, remonte à 1970, Las Vegas, un couple, mais jusqu'alors, il tournait un film par an contre deux la dernière décennie). Il s'éteint en 1975 d'une crise cardiaque.


Bibliographie*

Réalisateur :

Actualité

  • 07/04 Cinéma: Polars et plaisirs du cinéma - acte II
  • 16/12 Cinéma: Tant qu'il y aura des hommes
  • 04/09 Cinéma: Restauration et burlesque à l'Action Christine
    Si l'Action Christine a mis temporairement un terme à son festival policier, il n'en demeure pas moins que ses deux salles obscures résonneront de nos genres de prédilection à travers des thématiques variées. Ainsi, le cinéclub parisien propose des films restaurés parmi lesquels se trouvent un polar, Histoire de détectives, une course au trésor délirante (qui aurait pu être dans la seconde thématique), Un monde fou, fou, fou, et un western en temps réel, Le Train sifflera trois fois. Le burlesque et le loufoque à l'honneur de la seconde salle proposeront l'incontournable Arsenic et vieilles dentelles, le crime à l'état humoristique, mais passera aussi la guerre au crible de l'humour noir avec M.A.S.H.. Est-ce utile de vous dire que les autres films ne sont pas à négliger ?

    Festival : sept belles rééditions en numérique

    Mercredi 4 septembre :
    Histoire de détective (Detective Story), de William Wyler (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Jeudi 5 septembre :
    Raccrochez... c'est une erreur (Sorry Wrong Number), de Anatole Litvak (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Vendredi 6 septembre :
    Propriété interdite (This Property is Condemned), de Sidney Pollack (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Samedi 7 septembre :
    Un monde fou, fou, fou (It's a Mad Mad Mad Mad World), de Stanley Kramer (14 h 30, 17 h 30 & 20 h 30).
    Dimanche 8 septembre :
    Une place au soleil (A Place in the Sun), de George Stevens (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Lundi 9 septembre :
    Le Train sifflera trois fois (High Noon), de Fred Zinnemann (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Mardi 10 septembre :
    Le Grand chantage (Sweet Smell of Success), de Michael Curtiz (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).

    Festival : éclats de rire
    "Du burlesque au loufoque. Dès la naissance du cinéma muet, s'inspirant du jeu de la Commedia dell Arte, des saltimbanques, de la pantomine, le burlesque fit jaillir le rire. Avec l'avènement du parlant, le cinéma joua avec le langage, devenant parfois une simple imitation du 'théâtre de boulevard'. Mais, notamment à Hollywood, il y eut une suite au burlesque avec la Screwball Comedy, des comédies au rythme endiablé, puis avec un style de films loufoques où le gag l'emporte sur le sujet, où dans une cadence effrénée se suivent des situations absurdes défiant toute logique. Ces caricatures, ces satires, ces critiques humoristiques de notre monde, ne sont pas sans intention de la part des créateurs, mais l'important est avant tout de faire éclater de rire le public d'une salle de cinéma."

    Mercredi 4 septembre :
    Arsenic et vieilles dentelles (Arsenic and Old Laces), de Frank Capra (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Jeudi 5 septembre :
    Deux têtes folles (Paris When it Sizzles), de Richard Quine (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Vendredi 6 septembre :
    M.A.S.H. (M.A.S.H.), de Robert Altman (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
    Samedi 7 septembre :
    Arrêt d'autobus (Bus Stop), de Joshua Logan (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Dimanche 8 septembre :
    L'Impossible monsieur bébé (Bringing Up Baby), de Howard Hawks (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Lundi 9 septembre :
    Mademoiselle et son bébé (Bachelor Mother), de Garson Kanin (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
    Mardi 10 septembre :
    Victor Victoria (Victor Victoria), de Blake Edwards (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).

    * L'Action Christine
    4, rue Christine
    75006 Paris
    Tél. : 01.43.25.85.78
    contact@actioncinemas.com
    Liens : Le Train sifflera trois fois |Fred Zinnemann

  • 16/04 Cinéma: Westerns et charlatanisme
  • 09/04 Cinéma: Tyrone Power est Le Charlatan à L'Action Christine
  • 02/04 Cinéma: Shane & Lancaster : acte II
  • 27/03 Cinéma: Shane & Lancaster : acte I
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page