k-libre - auteur - William MacLeod Raine

Parfois, quand il fait beau, j'entends monter les riches.
Jean-Louis Tourné - L'Or est un poison
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 19 février

Contenu

William MacLeod Raine

MAJ dimanche 26 août 2012
© D.R.

Biographie William MacLeod Raine


Naissance à Londres le 22 juin 1871.
Mort à Denver le 25 juillet 1954.
Fils de William et Jessie Raine, William MacLeod Raine, après la mort de sa mère, émigre à l'âge de dix ans avec le reste de sa famille en Arkansas où il obtiendra la nationalité américaine.
Des rumeurs affirment que la famille s'établit près d'un ranch à la frontière entre l'Arkansas et le Texas.
En 1894, il est diplômé de l'Oberlin College. Il quitte alors l'Arkansas pour le Grand Ouest. Il s'établit à Seattle où il enseigne dans une école tout en tenant une rubrique dans un journal local. Quelques temps plus tard, il arrive à Denver en qualité de reporter. Il multiplie les collaborations dans les périodiques de la ville du Republican au Post en passant par le Rocky Mountain News.
À la même époque, il commence à envoyer à des magazines des nouvelles. Petit à petit, il réussit à vivre de sa plume, et finit par prendre goût au roman d'aventure après un passage "obligé" par le roman sentimental à l'anglaise.
Après avoir passé quelques temps aux côtés des Rangers de l'Arizona, il écrit des romans magnifiant le Grand Ouest. En 1908, la publication de Wyoming marque un tournant dans sa carrière littéraire. À partir de cet instant, il va publier deux westerns par an jusqu'à sa mort en 1954.
Une bibliographie prolifique couronnée d'un succès d'estime. Pendant la Première Guerre mondiale, cinq cent mille exemplaires d'un de ses romans sont envoyés aux soldats britanniques dans les tranchées françaises. En 1920, l'université du Colorado l'honore d'un M.L. degree (il y avait institué les premiers cours de journalisme). Plus encore, vingt de ses romans ont été adaptés au cinéma.
Alors qu'on le sait auteur prolifique, c'était un travailleur consciencieux, soucieux du détail, qui se considérait comme un artisan et non un artiste.
Sa vie aura été marquée par deux mariages. Le premier en 1905 avec Jennie P. Langlay, qui meurt en 1922, le second avec Florence A. Hollingsworth avec qui il aura une fille. Il meurt en 1954, et est enterré au cimetière de Fairmont à Denver.
Il est introduit à titre posthume au Hall of Great Westerners of the National Cowboy and Western Heritage Museum en 1959.


Bibliographie*

Scénario inspiré de son œuvre :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page