k-libre - auteur - Anthony Mann

Mes parents, je les adorais, aucun doute, je ne leur ai jamais dit. Lorsque ma mère était agonisante, à son dernier souffle, ma déclaration d'amour a consisté en - 'Est-ce que je peux t'apporter quelque chose' ?
Ken Bruen - Cauchemar américain
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Boix-aux-Renards
Le titre du nouveau roman d'Antoine Chainas désigne un lieu, un lieu étrange, un lieu de contes et de...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 01 février

Contenu

Anthony Mann

MAJ dimanche 16 septembre 2012
© D. R.

Biographie Anthony Mann


Naissance à San Diego le 30 juin 1906.
Mort à Berlin le 29 avril 1967.
Né dans une famille d'origine autrichienne, Emil Anton Bundmann, qui se fera par la suite appeler Anthony Mann, débute dans le théâtre dès son adolescence. Acteur puis régisseur, il fonde à dix-huit ans une petite troupe, la Stock Compagny, où il côtoie James Stewart. En 1938, il supervise les essais d'acteur pour le cinéma avant de devenir assistant du réalisateur Preston Sturgess puis de devenir réalisateur lui-même en débutant par des films de série B. pour la RKO et Universal.
C'est ainsi qu'en 1945 il offre son premier rôle à Jane Greer dans Two O'clock Courage, comédie noire sur fond d'amnésie. Mais c'est avec le genre western qu'il s'impose et propose ses plus grands films avec des acteurs talentueux à l'instar de James Stewart, qu'il aura l'occasion de diriger de nombreuses fois. L'acteur est d'ailleurs dans Winchester '73 dès 1950 dans le premier western qu'il tourne. Suivront Les Affameurs (1952) et L'Homme de la plaine (1955).
Avec l'adaptation cinématographique d'Erskine Caldwell en 1958, Le Petit arpent du bon dieu, il offre à Robert Ryan un rôle en or sur fond de pauvreté du Sud, avec L'Homme de l'Ouest, la même année, il permet à Gary Cooper d'incarner un criminel repenti, puis en 1960, c'est Glenn Ford qui tient le premier rôle de La Ruée vers l'or.
Mais cette même année 1960 est aussi celle du premier échec. Il est dépossédé de la réalisation de la plus grande fresque historique hollywoodienne à casting... hollywoodien qu'il ait eu à diriger. Spartacus sera terminé par Stanley Kubrick, soit en raison de reliquats maccarthystes, soit en raison de désaccord avec Kirk Douglas, alors producteur. Un premier échec avant celui plus spectaculaire de La Chute de l'empire romain, en 1964.
Revenant à ce qui avait fait sa célébrité, Anthony Mann se lance en 1968 dans Maldonne pour un espion, film d'espionnage sur fond de guerre froide, qui sera terminé par Laurence Harvey suite à la mort d'Anthony Mann à Berlin...


Bibliographie*

Réalisateur :

Actualité

  • 11/09 Librairie: Bertrand Tavernier et la collection "L'Ouest le vrai" à Ombres blanches & à la Cinémathèque (Toulouse)
    La littérature western a le vent en poupe. À l'instar de son alter ego cinématographique, elle a pourtant subi une longue traversée du désert. Mais l'un de ses plus ardents défenseurs, le réalisateur Bertrand Tavernier, a pu lancer la collection "L'Ouest le vrai" chez Actes Sud en novembre 2013 avec deux romans cultes et forcément oubliés, qui ont eu leur heure de gloire à travers d'éblouissantes adaptations cinématographiques, mais aux qualités littéraires indéniables. Après Terreur apache de William Riley Burnett et Des clairons dans l'après-midi d'Ernest Haycox, voilà que va paraitre en octobre en deux volumes "The Big Sky" d'Alfred Bertram Guthrie. Les amateurs de westerns ont vu ici et là dans un générique ce nom. Il est notamment connu pour La Captive aux yeux clairs, qui inaugure ce diptyque, et porté à l'écran par Howard Hawks avec l'éblouissant Kirk Douglas. Le second volume proposera La Route de l'Ouest. Une sacrée bonne nouvelle à laquelle s'ajoute, pour les habitants toulousains, celle de la présence de Bertrand Tavernier à la librairie Ombres blanches (50 rue Gambetta - 31000 Toulouse. Tél. : 05.34.45.53.33) le mercredi 17 septembre entre 18 heures et 20 heures pour une rencontre assortie de dédicaces au cours de laquelle, avec ses connaissances et sa faconde, le réalisateur vous convaincra, n'en doutons pas, de découvrir ce genre oublié. Signalons en outre que chaque roman s'accompagne d'une postface érudite énervante : si vous la lisez, vous ressortez avec l'envie de lire et de voir de nombreux westerns... Si vous voulez profiter d'une journée exceptionnelle qui sera aussi une véritable apologie du western, vous pourrez aussi voir à la Cinémathèque de Toulouse (60 rue du Taur - 31000 Toulouse. Tél. : 05.62.30.30.10) deux films cultes qui encadreront cette séance de dédicaces. Il s'agit ni plus ni moins du Moment #30 d'une saison en cinquante événements. Tout d'abord à 16 h 20 avec la projection de La Chevauchée des damnés d'André De Toth, puis à 21 heures avec celle de L'Appât d'Anthony Mann.

    Mercredi 17 septembre :
    - 16 h 30 : projection de La Dernière chevauchée des damnés d'André De Toth (Cinémathèque de Toulouse).
    - 18 heures-20 heures : rencontre avec Bertrand Tavernier (Ombres blanches).
    - 21 heures : projection de L'Appât d'Anthony Mann (Cinémathèque de Toulouse).

    Tarifs cinémathèque. Plein tarif : 6,50 €. / Tarif réduit : 5,50 €. Tarif abonnement 10 places : 4,50 €. / Jeune : 3 €.
    Liens : Terreur apache |Bertrand Tavernier |André De Toth

  • 29/04 Cinéma: Michael Henry Wilson et William A. Wellman
  • 18/06 Cinéma: Série B et La Dernière rafale - acte II
  • 11/06 Cinéma: Série B et La Dernière rafale
  • 05/12 Cinéma: Robert Ryan & les réalisateurs européens à Hollywood
  • 21/08 Cinéma: Le Mystérieux docteur Korvo
  • 06/08 Cinéma: Égéries et série B - acte II
  • 01/08 Cinéma: Égéries et série B
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page