k-libre - auteur - Carol Reed

Alors qu'elle s'apprêtait à plonger à travers l'ouverture, elle sentit un bras s'enrouler autour de sa taille et une grande main se plaquer sur son visage, le recouvrant presque intégralement.
David S. Khara - Le Projet Shiro
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 26 août

Contenu

Carol Reed

MAJ vendredi 15 février 2013
© D. R.

Biographie Carol Reed


Naissance à Londres le 30 décembre 1906.
Mort à Londres le 25 avril 1976.
Fils illégitime de l'acteur et producteur Sir Herbert Beerbohm et de sa maîtresse May Pinney Reed, Carol Reed est né dans le quartier londonien de Putney avant d'être scolarisé à la King's School de Canterbury.
Il débute dans le cinéma très jeune, il n'est alors qu'un teenager, faisant quelques apparitions dans des films avant d'être assistant-réalisateur de Basil Dean puis de devenir réalisateur à la fin des années 1930 avec successivement The Stars Look Down (1939), Nigth Train to Munich (1940) et Kipps (1941).
Sous les ordres de Thorold Dickinson, il sert dans l'unité du film de l'armée britannique durant la Deuxième Guerre mondiale. S'ensuivent quelques documentaires de guerre dont The New Lot (1943) et The Way Ahead (1944).
Entretemps, Carol Reed se marie avec l'actrice britannique Diana Wynyard dont il divorcera en 1947. Cette année-là, il réalise Odd Man Out, l'un des plus intéressants films sur la Guerre civile irlandaise avec James Mason et Robert Newton. En 1948, il se marie avec l'actrice Penelope Dudley-Ward, aussi appelée Pempie, qui a la particularité d'être la fille aînée de Freda Dudley-Ward, ancienne maîtresse du duc de Windsor quand il était prince de Galles, autrement dit le roi Edouard VIII. Ensemble, ils ont un fils, Max. En 1948, toujours, il adapte une pièce de Graham Greene, The Fallen Idol, film noir qui offre à Michèle Morgan un rôle tourmenté hitchcockien. Mais c'est l'année suivante, 1949, qui le consacre Grand prix à Cannes pour Le Troisième homme, adapté du très beau roman éponyme de Graham Greene avec Joseph Cotten, Alida Valli, Orson Welles et Trevor Howard.
Après Outcast of the Islands (1952), d'après un roman de Joseph Conrad, Carol Reed devient le second réalisateur britannique à être élevé au rang de chevalier pour l'ensemble de son travail dans le cinéma. Par la suite, Carol Reed réalise quelques films américains dont Trapèze (1956) avec Burt Lancaster, Tony Curtis et Gina Lollobrigida dans un numéro de cirque hollywoodien. Sa carrière de réalisateur est indissociablement liée à Graham Greene qu'il retrouve pour Our Man in Havana (1959).
En 1968, il réalise Oliver, d'après Charles Dickens, et en 1972, humour anglais oblige, il signe avec Follow Me! son dernier film. Il s'éteint quatre ans plus tard d'une crise cardiaque.


Bibliographie*

Réalisateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page