k-libre - auteur - Chano Urueta

Cette cuisine, je la connais par cœur, je suis capable de m'y déplacer les yeux bandés. Il y a notre bloc à couteaux, à l'autre bout et hors de ma portée. Il est hélas très visible, mais je sais aussi qu'il y a un hachoir dans le tiroir derrière moi, et un maillet dans le pot qui contient les cuillères en bois. En guise de cale, un poids de cinq kilos à l'ancienne ferait un gourdin parfait, si seulement je pouvais me plier en deux pour le ramasser. Bref, il y a ici toutes les armes meurtrières possibles et imaginables, et pourtant, c'est Jamie qui a l'avantage. Il suffit d'une lame pour ça.
Erin Kelly - Par omission
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 24 septembre

Contenu

Chano Urueta

MAJ vendredi 28 juin 2013
© D. R.

Biographie Chano Urueta


Naissance à Cusihuaráchic .
Mort à Mexico le 23 mars 1979.
Santiago Luciano Urueta Rodríguez, plus connu sous le pseudonyme Chano Urueta, né en 1904 dans l'État de Chihuaha, est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur mexicain, qui compte dans sa filmographie pas moins de cent dix-sept films réalisés entre 1928 et 1974. Étrangement, s'il débute sa carrière d'acteur en 1939 - onze ans après avoir dirigé son premier film - dans Una luz en mi camion, ce n'est que sur le tard, à partir de 1967, qu'il apparait régulièrement dans des films (vingt-deux au total dont La Bataille de San Sebastien, d'Henri Verneuil en 1968, et Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia, de Sam Peckinpah en 1974). Mais auparavant, ce réalisateur très prolifique a été une institution avec à son actif des films légendaires pour le cinéma mexicain. Plus qu'une sale gueule, c'était un œil qui a dirigé les meilleurs acteurs de l'Âge d'or du cinéma mexicain. Fils du diplomate et orateur Jesús Urueta, il s'engage durant son adolescence aux côtés de Pancho Villa et d'Emiliano Zapata, et participe au mouvement révolutionnaire. À la fin de la révolution, il voyage à travers le monde, et étudie le Droit, la Philosophie et l'Ingénierie, mais opte définitivement pour le cinéma alors qu'il est aux États-Unis, et qu'il vit de petits boulots à Hollywood. Père du lutteur Blue Demon junior, il le portera à l'écran...


Bibliographie*

Réalisateur :

Acteur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page