k-libre - auteur - Raffy Shart

Armelle ? Je comprends pas ! On a juste flirté, non. Un peu de pelotage peut-être. J'ai pas super imprimé la fin de soirée. Je me souviens de son prénom, c'est déjà pas mal !
Laurent Fétis - Le Tacot d'Elsa Lambieck
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 janvier

Contenu

Raffy Shart

MAJ mardi 13 août 2013
© D. R.

Biographie Raffy Shart


Naissance à Paris le 27 septembre 1957.
D'origine arménienne, Raffy Shart est un réalisateur, scénariste, compositeur et romancier français qui s'est fait connaître en écrivant et en mettant en scène la pièce de théâtre Ma femme s'appelle Maurice avec le duo de comédiens comiques Philippe Chevallier et Régis Laspalès. Par la suite, il coscénarise Quasimodo d'El Paris, réalisé par Patrick Timsit en 1999, puis il réalise Incontrôlable en 2006 avec Michaël Youn, Thierry Lhermitte et Hélène de Fougerolles. On lui doit nombre de publicités, clips et musiques de film, quelques livres pour enfants, et deux romans parus au Cherche midi, Les Enfants de l'oubli (2012), un drame historique qui prend pour décor les affrontements sanglants entre Turcs et Arméniens en 1914, et L'Antidote (2013), un huis-clos insulaire entre stars has been.


Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 18/04 Prix littéraire: Sélection du prix du Roman de l'été de la Messardière
    Le Prix du Roman de l'été de la Messardière, dans un certain sens, fait preuve d'originalité. Certes, il y a une présélection exhaustive où se repèrent des titres disparates, certains profondément ancrés dans la littérature noire et policière, d'autres abordant des thèmes de sociétés, d'autres se voulant plus psychologiques, et d'autres enfins totalement légers. Au regard de ces quatorze titres, nous avons décidé de mettre en gras ceux qui pouvaient intéresser les lecteurs de k-libre.
    C'est ainsi que vous pourrez découvrir Le Diable de Radcliffe, qui met aux prises d'un couple amoral une victime consentante ; Les Sacrifiés, qui est une enquête après qu'une femme ait été renversée (accidentellement ?) par une voiture ; Hôtel Miranda, qui raconte la fuite de deux femmes et leur rencontre ; La Revanche de Blanche, qui nous plonge au côté de la Montespan dans les compromissions d'État et l'affaire des poisons ; Faux profil, qui est une enquête afin de démasquer qui se cache derrière un alias facebookien ; Le Message mystérieux, qui est un roman historique qui baigne dans l'Égypte ancienne avec menaces, enlèvement et assassinat ; Deux zèbres sur la 30e Rue, qui parle d'un gardien de zoo à Gaza qui peint des rayures à des ânes, ce qui aura des répercussions sur trois personnages du roman ; Les Enfants de l'oubli, qui se déroule en 1914 avec deux protagonistes turcs et arméniens ; Le Quadrille des maudits, enquête de François-Claudius Simon, qui tisse sa trame sur un copycat bien particulier : il commet les meurtres, en 1919, tel qu'il les voit au cinéma ; Le Visage de la folle, qui relate la poursuite d'une femme, fantôme, par un homme de retour de Birmanie, hanté par son visage et empreint de bouddhisme et, enfin L'Eau noire, qui est un huis-clos à bord d'un navire de croisière où sont découverts les corps de passagers clandestins.
    Comme vous pouvez le constater, des romans parfois dans des collections noires et policières, parfois non mais avec des intrigues plaisantes dans l'esprit. Nous vous disions cependant en début d'article que ce prix faisait preuve d'une certaine originalité. Il faudra pour cela attendre que la sélection soit affinée par le jury présidé par Jean Brousse, ce qui sera le cas le jeudi 26 avril, puisque seulement trois ouvrages resteront en lice. C'est alors que les trois finalistes seront invités à l'hôtel de la Messardière pour la délibération finale du 11 mai. Là, ils seront interrogés en bonne et due forme par un jury que l'on ne juge pas complaisant devant un public que l'on espère nombreux. La décision prendra en compte leur prestation orale. Le lendemain, le 12 mai, les trois finalistes dédicaceront leurs livres.

    Préselection 2012 :

    Le Diable de Radcliffe, de Stéphanie Des Horts (Albin Michel, "Roman français")
    Les Sacrifiés, de Juliette Morillot (Belfond)
    Un cadeau, d'Éliane Girard (Buchet Chastel, "Littérature française")
    Hôtel Miranda, de Iman Bassalah (Calmann-Lévy, "Littérature")
    La Belle impatience, d'Annie Lemoine (Flammarion)
    La Revanche de Blanche, Emmanuelle de Boysson (Flammarion, "Le Temps des femmes")
    Le Testament américain, de Franz Bartelt (Gallimard, "Blanche")
    Faux-profil, de Jérôme Dumoulin (Grasset)
    Le Message mystérieux, de Paul Valois (Grimal)
    Deux zèbres sur la 30e Rue, de Marc Michel-Amadry (Héloise d’Ormesson)
    Les Enfants de l’oubli, de Raffy Shart (Le Cherche midi, "Romans")
    Le Quadrille des maudits, de Guillaume Prévost (Nil)
    Le Visage de la folle,de Max Milan (Rivages, "Noir")
    L'eau noire, de Fabrice Gaignault (Stock, "Bleue")
    Liens : Guillaume Prévost

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page