k-libre - auteur - David Patsouris

Les yeux d'Elena étaient déjà rivés sur l'objet qu'il portait dans l'autre main : une croix blanc ivoire, terminée à son sommet par une boucle. - Bentornata, bon retour parmi nous, murmura-t-elle.
Jan Wallentin - L'Étoile de Strindberg
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 septembre

Contenu

David Patsouris

MAJ jeudi 22 août 2013
© Sébastien Laval

Biographie David Patsouris


Naissance à Saint-Georges-de-Didonne le 18 mars 1971.
Fils d'une mère esthéticienne et d'un père ostréiculteur, originaire de Charente-Maritime, David Patsouris grandit les pieds dans l'eau, passe une grande partie de son temps sur sa planche à voile dans le bassin de Marennes-Oléron, aide son père et ses grands-parents dans la cabane ostréicole familiale, rêve de Jeanne Mas et de Kim Wilde, découvre le surf sur la Côte Sauvage, fait le balayeur, le moniteur de voile, s'émerveille devant le Ciné-Club et le Cinéma de Minuit, passe son bac à Royan avec mention, devient incollable au blind-test spécial années 1980, puis part à l'Université de Poitiers qu'il quitte, sa licence d'histoire en poche, pour Paris. Après une maîtrise d'histoire sur le cinéaste Costa-Gavras à Nanterre, David Patsouris rate deux fois le Capes de manière assez lamentable, et puis aussi une fois le concours de conseiller principal d'éducation, s'abonne très brièvement à Informations ouvrières, fait l'écailler dans des soirées et des salons parisiens, le larbin dans une boite de com' et finit par décrocher à Cergy-Pontoise un DESS de "Développement culturel et touristique international" tout à fait inutile. Après quelques stages, il est fort heureusement pour lui embauché en 1998 comme journaliste au sein du quotidien Sud-Ouest. Il sévit à Oloron-Sainte-Marie, à Cognac, à Bergerac avant de rejoindre en 2009 Arcachon. David Patsouris a commencé à écrire de la mauvaise poésie juste après avoir appris que le cancer allait terrasser de manière imminente son grand-père paternel, au printemps 1988. C'est à la même époque qu'il se rend compte à son plus grand étonnement qu'il peut lire un livre en entier sans s'ennuyer une seconde avec Women de Charles Bukowski. Un rien snob et frimeur, il n'a d'abord lu que de la poésie et de la littérature blanche jusqu'à ce qu'un copain le force à ouvrir Lune sanglante de James Ellroy. Depuis, il ne lit (presque) plus que du noir. Et même, il en écrit.

Bibliographie :
2013 : Cognac Blues (Le Rouergue, "Rouergue noir")
1993 : Une saison en fête (éditions de la Crypte)



Présence à un festival :

2015 : Polar en cabanes

2014 : Les 48 heures du polar de Clermont-Ferrand

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page