k-libre - auteur - Marek Corbel

Tu me demandes de me rendre ? Pour que l'on me fasse exécuter comme une chienne ? Je préfère mourir ici... J'ai échoué, Sozo, je n'ai pas été digne du shogun de l'ombre.
Jérôme Noirez - Le Shôgun de l'ombre
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 juin

Contenu

Marek Corbel

MAJ mercredi 16 septembre 2015
© D. R.

Biographie Marek Corbel


Naissance à Quimperlé le 13 février 1976.
Originaire du Finistère, Marek Corbel a vécu jusqu'à ses dix-huit ans du côté de Concarneau, dans la commune de Nevez. Après un bac littéraire et une année d'enseignement supérieur à Brest, il entre à l'Institut d'Études Politiques de Toulouse, dont il sort diplômé en 1998. Sa réussite à un concours administratif va l'amener à quitter la ville rose pour le nord lillois, durant deux ans, avant de rejoindre la banlieue parisienne en 2003 puis Paris intra-muros en 2011.
Si son intérêt pour la lecture du roman noir ne l'a jamais vraiment quitté, au cours de ses années, il renoue véritablement avec le roman policier, vers 2007. Admirateur de James Ellroy, il a un véritable choc en dévorant Un pays à l'aube de Dennis Lehane.
Il ne dédaigne pas, loin de là, les auteurs hexagonaux à commencer par ceux du néo-polar. Sa préférence va, dans ce domaine, à Frédéric H. Fajardie. Amoureux d'un genre noir inséré dans une époque et ses réalités sociales, il apprécie également Dominique Manotti.
En matière cinématographique, Marek Corbel est un inconditionnel de Sergio Leone. Son roman Il était une fois 1945 est la manifestation, d'ailleurs, de cette influence du maestro des westerns spaghetti, réalisateur de films à la fois exigeants et populaires.
Son personnage récurrent de l'inspecteur, puis du commissaire breton Le Coz est inspiré par le commissaire Le Goff dans Le Clan des siciliens, un film mais aussi un livre écrit par un autre Finistérien illustre Auguste Lebreton.
Son nom d'écrivain provient du nom de famille d'une de ses arrières-grands-mères paternelles du Léon, Corbel. Le choix du prénom Marek est, à la fois, un clin d'œil au nom de jeune fille de sa mère et aux origines algériennes de sa femme qui l'a encouragé à écrire.

Bibliographie :
2015 : Les Gravats de la rade (Wartberg)
2014 : En proie au labyrinthe (La Liseuse)
2013 : Concarn'oir (A Verba Futurorum)
2013 : Il était une fois 1945 (IS édition)
2013 : La Tanière du laonnois (Booxmaker)
2013 : Le Sanctuaire de Cargèse (Néobook)



Présence à un festival :

2015 : Salon du polar breizh & d'ailleurs

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



Pied de page