k-libre - auteur - Johnny Hoche

Le ciment orphelin ruisselle, écrasé sous l'averse. Il y a là un village entier qui pourrit, à demi-éventré.
Patrick K. Dewdney - Écume
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 23 août

Contenu

Johnny Hoche

MAJ mardi 24 septembre 2013
© D. R.

Biographie Johnny Hoche


Naissance à Bondy le 08 mai 1980.
Johnny Hoche a passé sa petite enfance entre Clichy-sous-Bois, ville des émeutes dans le 93 où il effectue sa scolarité jusqu'au collège, la Bretagne et le Midi. Au lycée, il suit une formation de PAO-PFI dans le but de devenir dessinateur publicitaire. Mais tout cela en vain, car son désir secret depuis l'âge de six ans* le rattrape. Du coup, il devient policier. Avant cela, et évidement dans l'espoir de perfectionner sa panoplie de justicier, il fait beaucoup de sport, multipliant les expériences (judo, aïkido, équitation, boxe, lutte libre et gréco-romaine, course à pied, escrime). Adepte du paintball, du karting, du jeu de rôle grandeur nature, et du jeu de rôle plateau, il aime évidement la lecture en passant de la légende arthurienne, à Kafka (La Métamorphose, Un champion de jeûne), Amélie Nothomb, et Robert Anthony Salvatore et son elfe noir Drizzt Do'Urden.
Sa passion pour l'écriture lui vient à l'âge de dix ans alors qu'il commence à écrire des scénarios de jeu de rôle et des biographies de superhéros. Mais sa première vraie ligne d'écriture survient beaucoup plus tard, en l'honneur de sa fille, autiste. Il écrit tout d'abord sa vie au format heroic fantasy - peut-être parce que l'on traverse des mondes où si les dangers sont affrontés avec bravoure et honneur l'on peut tout réussir, parce que l'on peut tout guérir avec un sort ou une baguette magique. Des amis-lecteurs l'incitent à continuer, l'assurant qu'il a un don pour l'écriture. Six années de labeurs et cinq cent cinquante pages plus tard, il a écrit Ombrelame, son premier roman épique fantastique, qui n'a pas trouvé de maison d'édition. Il veut alors parler de son métier de policier, mais avec une approche personnelle et spirituelle en se basant sur les relations humaines entre les citoyens et la police, entre Dieu et l'Homme. C'est ainsi que parait Le Deuxième fils de Dieu, un roman entre polar et divin, parce que Johnny Hoche est croyant.

* porter des collants et une cape en sautant de toit en toit pour faire régner l'ordre et la justice



site : http://www.aggélos.fr/

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page