k-libre - auteur - George Marshall

Nous ne sommes pas une dictature, nous n'imposons rien, nous posons la bonne question.
Hans Herbots - The Spiral
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 23 mars

Contenu

George Marshall

MAJ jeudi 30 janvier 2014
© D. R.

Biographie George Marshall


Naissance à Chicago le 29 décembre 1891.
Mort à Los Angeles le 17 février 1975.
George Marshall débarque à Hollywood pour retrouver sa mère et dans le but avoué de s'amuser. Exclu de l'université de Chicago en 1912, jeune homme instable, il multiplie les petits boulots, qu'il abandonne tout aussi vite avec une certaine constance. Il est mécanicien, reporter pour des journaux et bûcheron dans l'État de Washington. Il souhaite alors réussir dans l'industrie cinématographique émergente. Il débute à Universal où il travaille comme figurant bien aidé par sa taille - du haut de ses un mètre quatre-vingts, il gagne ainsi un dollar chaque fois qu'il tombe d'un cheval dans les westerns. Ses premiers vrais rôles ne l'enchantent guère, et il ne tarde pas à se mettre à l'écriture de scénarios et à la réalisation. Il collabore alors à des courts métrages westerns et à des séries de films d'aventure. Touche à tout, il prend en main la caméra, il réalise le montage de ses films à l'aide de ciseaux et de ciment. Dans les années 1920, il tourne avec le cow boy star du moment, Tom Mix, puis se spécialise dans les comédies. Il passe également à la Fox. Lorsque le son fait son apparition, il travaille avec Laurel et Hardy, et est un adepte des comédies visuelles. Successivement à la Fox, à Universal puis chez Paramount, il obtient l'un de ses plus remarquables succès en 1939 lorsqu'il donne un nouveau souffle à la carrière de Marlene Dietrich dans le western Femme ou démon. Il dirige Betty Hutton, star ascendante, dans La Blonde incendiaire (1945) et The Perils of Pauline (1947), et Alan Ladd dans le film noir Le Dahlia bleu (1946). Devenu réalisateur free-lance pendant près de vingt ans, il dirige Glen Ford dans le western La Vallée de la poudre (1958) et deux comédies, Le Mort récalcitrant (1959) et Le Bataillon des lâches (1964). Avec deux autres réalisateurs, il s'attaque à La Conquête de l'Ouest (1962). Avec cent quatre vingt-cinq films à son crédit (sûrement plus de quatre cents dans les faits, vu le nombre de petits films qu'il a dirigé dans les années 1910), George Marshall prend sa retraite en 1972, et meurt trois ans plus tard. Il a une étoile sur le Wall of Fame au 7048 Hollywood Boulevard, et a été président de la Screen Directors Guild de 1948 à 1950.


Bibliographie*

Réalisateur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page