k-libre - auteur - Marie Van Moere

C'est le whisky, non la gloire, qui rend l'homme heureux.
Gordon Douglas - Fort invincible
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 septembre

Contenu

Marie Van Moere

MAJ jeudi 30 octobre 2014
© D. R.

Biographie Marie Van Moere


Naissance à Pau le 02 décembre 1977.
Marie Van Moere est la fille d'un père issu de l'immigration ouvrière polonaise du début du XXe siècle et d'une mère aux origines flamande, juive, beauceronne et bordelaise. Elle passe son enfance en Guyane française, un département d'outre-mer qui reste un sanctuaire étrange dans son cœur et ses souvenirs. Aujourd'hui, elle vit à Ajaccio, en Corse, une île sur laquelle elle se sent bien et en sécurité, qu'elle quitte régulièrement pour des voyages avant d'y retourner inéluctablement.
Elle a fait quelques métiers, ou du moins plusieurs jobs (elle passe ses étés universitaires à faire les vendanges à Saint-Amour-Bellevue), et même deux années dans l'armée après l'impasse dans laquelle l'a jetée l'Université (maîtrise en histoire criminelle du Moyen Âge à Aix-en-Provence). L'armée lui a beaucoup apporté dans la connaissance du monde masculin et hiérarchisé, des armes, de l'effort et de la bêtise.
L'apprentissage par l'expérience n'a pas de prix.
Après l'armée, nouvelle impasse. Elle choisit d'avoir un métier sûr. Ce sera professeur des écoles. Sans grande conviction.
Son premier texte libre, elle l'écrit à onze ans sur le suicide d'une fille qui saute d'un immeuble pour que son sang huile les gonds des portes planquées dans le goudron des villes. D'autres suivront de manière irrégulière. Il lui faudra de nombreuses années pour récurer le mauvais pathos qu'elle trouve pénible dans les récits. Sa nature la pousse vers le noir, suivant la tendance profonde de ses lectures. Bien raconter nécessite une écriture au service du propos. Surtout dans le roman noir si on veut éviter que l'histoire soit uniquement fonctionnelle.
À la naissance du premier de ses deux enfants, elle comprend qu'elle mourra un jour et qu'elle doit passer à l'écriture des romans auxquels elle songe depuis un moment. Il lui faut alors s'y mettre, construire et se construire, ce en quoi le roman aide, même si l'écriture reste un suicide social. Ainsi naît Petite louve, la première pierre de son église intime.
Les nouvelles ont un rôle de laboratoire de l'écrit, d'expérimentation et de tentatives. Elles sont un peu le ciment entre les pierres de l'édifice.

Bibliographie :
2014 : Petite louve (roman, La Manufacture de livres)
2014 : Buckaroo (nouvelle, E-Fractions, "Hors format")
2014 : "Bouche Noire (2)" (nouvelle, Le Zaporogue, n°15)
2013 : "Bouche Noire (1)" (nouvelle, Le Zaporogue, n°13)
2013 : "Collins Monologues" (nouvelle, Espace(s), n°9)
2012 : "Killing Theme" (nouvelle, À la dérive, n°4)
2012 : "Supasta" (nouvelle, Dissonances, n°23)
2012 : "Cézigue, huit ans" (nouvelle, La Femelle du requin, n°38)


Bibliographie*

Romancier :

  • 2014 - Petite louve (La Manufacture de livres "Roman noir", janvier 2014)
  • 2019 - Mauvais œil (Les Arènes "Equinox", janvier 2019)

Nouvelliste :

  • 2014 - Buckaroo (E-Fractions "Hors format", octobre 2014)
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page