k-libre - auteur - Éric Halphen

C'est à vous que j'en veux, Bull. Margaret était à moi et vous l'avez balancée au Préze. C'était une idée de Timmy, hein ? Veiller à ce que le Président ne puisse plus se passer de l'une des putes des services de l'État, le compromettre et lui couper les pattes pendant que Tim me fait lanterner.
Jerome Charyn - Citizen Sidel
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 26 février

Contenu

Éric Halphen

MAJ jeudi 24 avril 2014
© D. R.

Biographie Éric Halphen


Naissance à Clichy le 05 octobre 1959.
Après un bac littéraire obtenu à Versailles puis des études de droit effectuées à la Faculté Jean Monnet de Paris XI et à la Faculté de droit de l'université de Paris, Éric Halphen intègre la prestigieuse École nationale de la magistrature de Bordeaux dont il sort promu en 1982. En 1984, il est juge d'instruction à Douai, puis à Chartres. Cinq ans plus tard, il se retrouve au tribunal de grande instance de Créteil. Sa carrière prend un autre tournant en 1994 quand débute l'Affaire des HLM de Paris sur fond de fausses factures et de conflits d'intérêts politiques. Huit années plus tard, ébranlé par les conséquences personnelles de cette enquête particulière, il se met en disponibilité et plonge dans l'écriture. Tout d'abord, il livre ses souvenirs dans l'ouvrage Sept ans de solitude puis s'essaie avec un certain talent à la fiction (presque essentiellement policière puisqu'on lui doit également un recueil de nouvelles sur le rugby). Il met en scène le commandant Bizek et le magistrat Jonas Barth. Dans Maquillages (2007), les deux enquêteurs ont à faire à un drame sordide dans un bois près de Saint-Cloud avec la découverte d'un corps d'une jeune femme d'origine portugaise, maquilleuse de son état. À cette énigme vient se rajouter un homme d'affaires et écrivain qui entretenait des relations avec cette Maria. À l'inverse, dans La Piste du temps (2010), c'est le corps d'un homme, véritable athlète, qui est retrouvé sur un chantier. Éric Halphen écrit des romans policiers classiques en explicitant parfaitement les différents rouages des appareils policier et judiciaire. Parallèlement à cette carrière littéraire, Éric Halphen se lance dans la politique au côté de Jean-Pierre Chevènement avant de se démarquer lorsque ce dernier se rapproche de la droite souverainiste. Il crée le Mouvement pour une alternative républicaine et sociale, puis rejoint la Mouvement de l'utopie concrète initié par l'architecte Roland Castro. Enfin, en 2006, il met un terme à sa mise en disponibilité et est réintégré l'année suivante à la magistrature pour être affecté à la 3e chambre du tribunal de grande instance de Paris en charge des questions de propriété intellectuelle. Éric Halphen est par ailleurs Président d'honneur d'Anticor, "un groupe de pression militant et une force de propositions qui a pour objectif de rendre les citoyens plus vigilants et les hommes politiques plus rigoureux dans leur gestion des affaires publiques". Tout un programme !


Comité de rédaction : Alibi1 & 2


Présence à un festival :

2014 : La Canourgue Noire

2012 : En première ligne

2011 : Paris Polar | Salon du livre policier de Lens | Toulouse, polars du Sud

2010 : Festival du polar de Villeneuve lez Avignon | Paris noir

2009 : Biennale du polar | FIRN | Festival du polar | La Canourgue Noire | Salon du livre policier de Lens | Week-end noir à Neuilly-Plaisance

Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 25/04 Édition: Parutions de la semaine - 25 avril
  • 14/04 Librairie: Mois du polar chez Gibert Joseph
  • 04/01 Cinéma: Rétrospective "Littérature & cinéma" à Paris
  • 27/05 Édition: Parutions de la semaine - 27 mai
    N'y allons pas par quatre chemins. Le livre de la semaine, n'en déplaise aux autres est signé Fred Vargas. L'Armée furieuse, qu'il s'appelle. C'est une nouvelle aventure d'Adamsberg, qui nous plonge dans nos campagnes profondes entre petites affaires de petites gens sur fond gothique et fantastique. Mais on se doit de signaler la suite du travail de rééditions des romans noirs de Frédéric Dard par le Fleuve noir. Avec Puisque les oiseaux meurent, le brillant romancier affrontait les relations extra-conjugales avec une intrigue au cordeau dont il avait le secret. À découvrir sans modération. Et il ne faut pas oublier non plus au Castor astral, la nouvelle épopée dans "L'Arcamonde" des antiquaires chers à Hervé Picart, ni le retour polonais de l'inspecteur Mock, moins compulsif que le Monck télévisuel mais tout aussi performant. Une mise en scène attirante de Marek Krajewski pour une Fin du monde à Breslau. Pour le reste, faites votre choix :

    Grand format :
    Opération humide. 2, Ni Dieu ni maître, de Luc Blanchard (Studio Graph)
    Franconville, bâtiment B, de Gilles Bornais (Pascal Galodé, "Polar")
    Les Nuits rouges de Nerwood, de Gilles Bornais (Pascal Galodé, "Polar")
    Dégâts collatéraux, de Christine Brunet (Du Pierregord, "Encre rouge")
    Petits meurtres entre énarques, de Bernard Domeyne (Édilivre, "Coup de cœur")
    Et pourquoi pas ? Quand rien n'a plus d'importance, de Christine Fossard (LAU)
    Un faisceau de présomption, de Nick Gardel (Édilivre, "Coup de cœur")
    Visions, de Kim Harrington (Le Seuil, "Fiction grand format")
    Tarifa, de Eduardo Iglesias (Rouge inside, "Grande collection")
    Fin du monde à Breslau, de Marek Krajewski (Gallimard, "Série noire")
    Le Secret de Moïse, de Alexandre Malafaye (Plon, "Suspense thriller")
    La Lampe de la providence, de Hervé Picart (Le Castor astral, "L'Arcamnde")
    La Deuxième vie de Ramsès, de Christian Roche (Édilivre, "Coup de cœur")
    La Seconde mort de Tinubu, de Michael Stanley (Jean-Claude Lattès)
    L'Armée furieuse, de Fred Vargas (Viviane Hamy, "Chemins nocturnes")
    On a marché sur Arcachon, de Patrice Vergès (Vents salés)

    Poche :
    Petit déjeuner au cyanure, de Frédéric Bargain-Edhson (Le Ster)
    Came à l'ouest, de Chris Bourgault (Astoure, "Breizh noir")
    London boulevard, de Ken Bruen (Points, "Roman noir")
    Les Raisons du doute, de Gianrico Carofiglio (Points, "Policiers")
    La Panne : meurtre ou accident ? de Anne Clerson (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Puisque les oiseaux meurent, de Frédéric Dard (Fleuve noir)
    Voir Péronne et s'enfuir, de Hervé Dupont (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Ce soir je vais tuer l'assassin de ma fille, de Jacques Expert (LGF, "Thriller")
    Le 3e œil du professeur Margerie (Du Palémon, "Les Enquêtes de Mary Lester")
    La Vengeance est un plat qui se mange à la mozzarella..., de Georges Gavazzi (Mogador, "Polar")
    Maquillage, de Éric Halphen (Rivages, "Noir")
    Karl Max et les faux cils, de Kathrin Jacob (Les Presses littéraires, "Crimes et châtiments")
    Escale forcée à Brest, de Stéphane Jaffrézic (Alain Bargain, "Enquête & suspense")
    Le Choix vous appartient, de Dean Ray Koontz (LGF, "Fantastique")
    Le Tueur de Rouen se réveille, de Aude Lhôtelais (Ravet-Anceau, "Polar en région")
    La Ronde des innocents, de Valentin Musso (Points, "Thriller")
    Blanc sur noir, de Kris Nelscott (Points, "Roman noir")
    Crime et coïncidences, de Catherine Puchaux (Mogador, "Polar")
    Via Vaticana, de Igal Shamir (Points, "Thriller")
    Grabuge dans les Mauges, de Lise Tiffanneau-Midy (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Les Trompettes de Jéricho, de Gérard de Villiers (Gérard de Villiers, "SAS")
    Le Surligneur, de Jean-Vincent Voyer (Mogador, "Polar")
    Liens : La Lampe de Providence |L'Armée furieuse |Gilles Bornais |Ken Bruen |Christine Brunet |Gianrico Carofiglio |Frédéric Dard |Valentin Musso |Kris Nelscott |Hervé Picart |Fred Vargas

  • 21/05 Édition: Parutions de la semaine - 21 mai
  • 28/07 Festival: La Canourgue Noire c'est ce week-end
  • 28/03 Festival: Lens : Salon du livre policier
  • 04/12 Association: Paris : Les Obsédés Textuels - Justice et psychiatrie
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page