k-libre - auteur - China Miéville

- Écoutez, Zsigmond, vous êtes journaliste et pas détective. Ce genre d'enquête, ce n'est pas pour vous. - Mais cette fois, je tiens le bon bout... - Le bon bout... Depuis des jours, vous courez comme un dératé sans savoir où donner de la tête. Gellert et ses hommes, ou n'importe quel détective de province, feraient cent fois mieux que vous.
Vilmos Kondor - Budapest la noire
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 17 novembre

Contenu

China Miéville

MAJ lundi 30 novembre 2015
© D. R.

Biographie China Miéville


Naissance à Norwich le 06 septembre 1972.
Avec sa sœur Jenima, China Miéville grandit aux côtés de sa mère, ancienne hippie, dans le quartier londonien de Willesden connu pour ses populations irlandaises et afro-caraïbéennes. Il ne rencontre son père que quatre fois avant la mort de celui-ci en 1990. Élève boursier, il intègre des écoles privées et va deux ans en internat. Ses loisirs, il les passe à jouer à des jeux de rôle, à lire, à dessiner, à écrire. Tout naturellement, il s'intéresse à la politique à mesure que les années passent. Il entre à l'université de Cambridge en 1991 où il ne tarde pas à abandonner ses études de lettres pour l'ethnologie. Il n'a que dix-huit ans lorsqu'il part pour l'Égypte puis le Zimbabwe où il enseigne l'anglais. Il éprouve un vif intérêt pour la culture arabe et pour la politique du Moyen-Orient. La ville du Caire l'inspirera pour ses écrits futurs. Dans l'immédiat, il est diplômé en ethnologie de Cambridge et de la London School of Economics.
Dès la parution de son premier roman, Le Roi des rats, China Miéville fait figure de nouveau prodige des littératures de l'imaginaire ou, comme il le dit lui-même à propos de son travail, de "weird fiction". L'une de ses volontés est de faire sortir la fantasy du carcan dans lequel elle se trouve depuis Le Seigneur des Anneaux, de J.R.R. Tolkien. Perdido Street Station obtient le Prix Arthur C. Clarke, le British Science Fiction Award et le Grand Prix de l'Imaginaire (meilleur roman et meilleure traduction) en 2004. Les Scarifiés et Le Concile de Fer (prix Arthur C. Clarke) confirment son succès et son originalité. Avec The City & The City, un polar teinté de fantastique, il obtient un nombre de prix incroyable : Hugo, Britih SF, Arthur C. Clarke, World Fantasy, Locus, Elabkin et le Grand Prix de l'Imaginaire.
China Miéville est membre du Parti socialiste des travailleurs britannique, parti trotskiste d'extrême gauche, et s'est présenté sans succès aux élections à la Chambre des Communes de 2001 en tant que candidat de la Socialist Alliance.



site : http://chinamieville.net/

Bibliographie*

Romancier :

  • 2010 - Kraken (Pocket "Science-fiction", octobre 2015)
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page