k-libre - auteur - Laurence Lefèvre

Comme le scientifique, le policier est un enquêteur, un chercheur de vérité. Et son pire ennemi est son humanité. Débarrasser le monde du germe du Mal, comme traquer et éliminer les virus, telle était sa tâche, dans laquelle l'empathie n'avait pas sa place.
Sonia Delzongle - Quand la neige danse
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 16 octobre

Contenu

Laurence Lefèvre

MAJ mercredi 26 janvier 2011

Biographie Laurence Lefèvre


Naissance à Paris le 10 avril 1951.
Laurence Korb a suivi des études sanctionnées par une licence en archéologie. Elle devient bouquiniste en même temps que sa sœur, Liliane Korb, sur les quais rive droite de la seine, à Paris. Parallèlement à son métier, elle écrit deux romans pour adultes Paris-Lézarde (1977) qui reçoit le Prix de la Société des gens de Lettre 1977 et Les passants du dimanche (1979). Elle fait paraître trois romans pour la jeunesse : Passage de la Main d’or (1991) et Arrêtez-le ! (1997), Week-end infernal (1997). Elle s’associe à sa sœur pour écrire à quatre mains des livres d’aventures, de suspense, de science-fiction pour la jeunesse. Elles font paraître, ainsi, entre 1992 et 2001, seize titres chez Flammarion, Hachette Jeunesse… Elles signent, en 1999, Sang dessus dessous, chez Viviane Hamy. « Roland Fresnel, libraire d'occasion, a été retrouvé nu dans sa boutique, un sac de plastique sur la tête, poignardé. À ses pieds, deux Jules Verne, de la collection Hetzel, lacérés et posés sur la tranche. Meurtre isolé ou meurtres en série exécutés selon un rituel immuable. Milo, le bouquiniste désabusé des quais de Seine, est condamné à trouver la réponse s’il ne veut pas connaître le même sort.» En 2003, elle prend, avec sa sœur, le pseudonyme de Claude Isner, et lance la série des enquêtes de Victor Legris, libraire de son état rue des Saints-Pères, entre 1890 et 1900.


* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page