k-libre - auteur - Caroline Nicolas

Son cerveau s'était mis à produire un cocktail chimique détonnant, de la peur liquide avec des glaçons, le gente de trucs capable de faire perdre la boule à un gorille de 150 kg, de le faire tourner en rond en hurlant et en se frappant la poitrine, mais cela ne l'empêchait pas de s'exprimer d'une vois posée.
Kim Wozencraft - Blessure ouverte
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 novembre

Contenu

Caroline Nicolas

MAJ vendredi 01 octobre 2010

Biographie Caroline Nicolas


Naissance à Damas .
On sait peu de choses au sujet de Caroline Nicolas. Si l'on est sûr qu'elle est née en Syrie à Damas en 1967, on ignore sa date de naissance précise. L'état civil la reconnaît à partir du 13 avril mais sa venue au monde remonterait au 3 mars.
De même, s'il est certain qu'elle a signé les versions françaises des auteurs Auguste Corteau aux éditions du Serpent à Plumes — Le Livre des vices et Le Fils de la Joconde — et Démosthène Kourtovik aux éditions Actes Sud — La Nostalgie des dragons —, après avoir achevé Le Délicieux baiser de Judas, de Maïra Papathanassopoulou pour le compte des éditions Plon, il semblerait qu'elle ait transposé en grec, bien avant ces publications françaises, un roman qui avait fait couler beaucoup d'encre lors de sa sortie en France : Lila dit ça, de Chimo.
Depuis les années 2000, il est plus facile de retracer son parcours grâce au commissaire Kostas Charitos, personnage récurrent de Pétros Márkaris. Elle a ainsi commis en français pour les éditions du Seuil Le Che s'est suicidé, disponible aussi en poche, Actionnaire principal repris en poche sous le titre Publicité meurtrière et L'Empoisonneuse d'Istanbul.
Débusquée en 2006 par Bernard Pivot, elle s'est étonnée qu'il l'interroge sur sa pratique. Pour elle, les meilleures traductions sont celles qui savent se faire oublier. Dès lors, on comprend mieux pourquoi elle parle peu de son travail. Depuis ce coup de projecteur, Caroline Nicolas vit dans les replis du monde où elle traduit ses pensées.


Bibliographie*

Traducteur :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page