k-libre - auteur - Charles Exbrayat

Le bruit s'intensifia, la véranda était protégée par un simple toit sans plafond, et le vacarme de pluie tambourinant sur le fer-blanc dominait tous les autres sons, même le vent fouettant les arbres semblait agir en silence.
William Gay - La Demeure éternelle
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 19 novembre

Contenu

Charles Exbrayat

MAJ lundi 24 août 2009
© D. R.

Biographie Charles Exbrayat


Naissance à Saint-Étienne le 05 mai 1906.
Mort à Saint-Étienne le 08 mars 1989.
Après des études avortées à la faculté de médecine, Charles Exbrayat s'oriente vers les sciences naturelles. Diplôme en poche, il enseigne successivement à Melun, Saint-Germain-en-Laye puis à Paris (Lycée Henry-IV). Il échoue à l'agrégation, quitte l'enseignement, se détourne vers le journalisme. La guerre éclate. La défaite est fracassante. Charles Exbrayat résiste. S'enrôle dans les FTP de la Nièvre. Trouve néanmoins le temps d'écrire deux premiers romans - Jules Matrat et Ceux de la forêt -, publiés en 1942. Débute dans le scénario et le dialogue auprès de grands réalisateurs (Christian-Jacques, Grangier, Devaivre...). Se lance dans le théâtre.
De sa rencontre avec Albert Pigasse, qui dirige "Le Masque" va déboucher une longue collaboration. Comme nombre d'auteurs de l'après-guerre, Charles Exbrayat joue à l'écrivain anglo-saxon. Ses romans se déroulent souvent outre-Manche. Scotland Yard s'en donne à cœur joie. Les Highlanders également. Il écrit, il inonde. Trois-quatre romans par an. Un rythme démentiel mais qui n'a pas d'incidence sur la qualité de ses ouvrages. Et ils sont nombreux. Près d'une centaine à se démarquer par une certaine originalité humoristique. À la limite de l'indigeste, mais toujours du bon côté. D'ailleurs Charles Exbrayat est sûrement le plus anglais des écrivains français comiques.
Directeur de la collection "Services secrets" puis de "Club des Masques", Charles Exbrayat s'est aussi essayé avec Jacques Dubessy, à l'écriture à quatre-mains. Ensemble, et sous le pseudonyme de Michael Logan, ils ont fait vivre dix-sept aventures à l'agent de la CIA Daniel Layton.


Bibliographie*

Romancier :

Sujet d'ouvrage :

Actualité

  • 17/01 Édition: Parutions de la semaine - 17 janvier
  • 05/05 Cinéma: Imogène ou la coïncidence
  • 16/04 Édition: Parutions de la semaine - 16 avril
  • 21/10 Prix littéraire: Prix Charles Exbrayat 2009
  • 28/08 Édition: Nouveautés de la semaine romans & nouvelles
    Parmi les nouveautés de la semaine, il faut retenir le nouveau roman de Roger Jon Ellory, Vendetta. L'ouvrage est attendu avec une certaine fièvre dans les milieux informés me souligne-t-on. D'ailleurs, il est actuellement en lecture au sein de la rédaction de k-libre. Comment passer sous silence également le dernier Richard Price, Souvenez-vous de moi ?
    À noter la parution en poche du troisième volet des aventures pastichiennes (que ça !) des aventures de Saint-Tin par les éditions en danger de liquidation du Léopard démasqué, Saint-Tin au gibet, un titre qui sonne de façon prémonitoire un glas, de Gordon Zola.



    Les romans de la semaine sont :

    Grand format :
    Le Nettoyeur, de Brett Battles (City)
    Le Pacte de l'Alliance, de Tom Egeland (City)
    Vendetta, de Roger Jon Ellory (Sonatine)
    Nantes, cette ville est une forêt, de Thierry Guidet (Joca seria)
    The Cevennes Murders. 1 - A Garden For the Departed, de Frances Harper (Presses du midi)
    Une ombre plus belle, d'Andrea H. Japp (Calmann-Lévy)
    Le Tailleur de Panama, de John Le Carré (Succès du livre)
    Le Défilé du condottiere, de Henri Lhéritier (Trabucaire)
    Le Syndrôme Copernic, de Henri Lœvenbruck (Succès du livre)
    7, de Richard Montanari (Le Cherche-midi)
    Le Onzième commandement : tu ne cloneras point, de Danielle Pellier (Pierregord)
    Mon père n'est pas mort à Venise, de Sophie Poirier (Ana)
    Souvenez-vous de moi, de Richard Price (Presses de la Cité)
    Un pied au paradis, de Ron Rash (Le Masque)

    Poche :
    L'Ombre du frère, de Armstrong Campbell (Pocket)
    Seul le silence, de Roger Jon Ellory (LGF)
    Imogène, vous êtes impossible !, de Charles Exbrayat (Le Masque)
    Le Plus beau des bersagliers, de Charles Exbrayat (Le Masque)
    Triangle, de Ken Follett (LGF)
    Le Dernier évangile, de David Gibbins (Pocket)
    La Spirale, de Gayle Lynds (J'ai lu)
    Le Retour aux sources, de Don Pendleton (Vauvenargues)
    Chauds, les lapins !, de San-Antonio (Fleuve noir)
    Circulez ! Y a rien à voir, de San-Antonio (Fleuve noir)
    Saint-Tin au gibet, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué)

    Liens : Seul le silence |Roger Jon Ellory |Fabrice Pointeau |Henri Lœvenbruck |Richard Price |Jacques Martinache |Isabelle Reinharez |Gordon Zola

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page