k-libre - auteur - Dashiell Hammett

Dès qu'une compagnie minière a le feu vert, c'est de la folie. Elle ne pense qu'au charbon, rien d'autre ne compte. Ils détruisent tout sur leur passage : les forêts, le bois, la faune, la flore. Et ils éliminent quiconque se met en travers de leur chemin — les propriétaires, les habitants, les inspecteurs du travail, les politiciens et surtout, bien sûr, les contestataires et les écologistes. C'est une véritable guerre et on ne peut pas être neutre.
John Grisham - L'Ombre de Gray Mountain
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 17 février

Contenu

Dashiell Hammett

MAJ lundi 17 novembre 2008
© Associated Press

Biographie Dashiell Hammett


Naissance le 27 mai 1894.
Mort le 10 janvier 1961.
Né à la fin du XIXe siècle, Dashiell Hammett quitte l'école à 14 ans pour vivre de petits boulots. Tuberculeux, il traînera toute sa vie un corps chétif contrebalancé par une volonté de fer. Un temps détective chez Pinkerton, il y puise matière pour écrire ses premières nouvelles parues dans Black Mask. Il est alors chef de file du hard boiled et devient scénariste, en 1930, pour Hollywood.
Cette année, d'ailleurs, est faste puisque c'est aussi celle de la parution du Faucon de Malte, véritable livre pilier du roman noir américain avec un héros, Sam Spade, immortalisé à l'écran par Humphrey Bogart.
Ses convictions politiques en font une âme damnée à l'époque du maccarthysme. Non content de retirer ses livres des bibliothèques, on l'emprisonne six longs mois pour ses soupçonnées accointances communistes en 1951. Usé par la maladie et la société, Dashiell Hammett s'éteint en 1961, laissant derrière lui de véritables chefs-d'œuvre littéraires comme La Moisson rouge (1929) et La Clé de verre (1931) ainsi que de nombreuses nouvelles parmi lesquelles celles avec le Continental Op sont des modèles du genre hard boiled. Sa correspondance, publiée sous le titre La Mort, c'est pour les poires, nous en apprend plus sur sa vie, son écriture et ses rapport avec les femmes, Lillian Hellman en tête.


On en parle : 813109 (Dossier) | Alibi1 (Dossier) | Carnet de la Noir'Rôde38 (Dossier) | L'Indic12 (Article) | La Vache qui lit97 (Article) | Le Magazine littéraire - Hors-série17 (Article)

Bibliographie*

Romancier :

Essayiste :

Nouvelliste :

Sujet d'ouvrage :

Scénario inspiré de son œuvre :

Actualité

* Bibliographie actuellement recensée sur le site

26 mars 2009 : cinquantième anniversaire de la mort de Raymond Chandler, un des "papas" de la littérature noire américaine. S'il est un auteur français dont les romans sont imprégnés des Chandler et a...

Pied de page