k-libre - auteur - Emmanuel Pierrat

Passagers. Ma place est à l'avant. La vôtre est à l'arrière. Restez-y.
Joon-ho Bong - Le Transperceneige
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tokyo revisitée
1949. Tokyo est occupée par l'armée américaine à la suite de la défaite du Japon. Dans cette métropol...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 14 août

Contenu

Emmanuel Pierrat

MAJ lundi 05 octobre 2009
© D. R.

Biographie Emmanuel Pierrat


Naissance le 23 août 1968.
Emmanuel Pierrat est avocat au barreau de Paris et dirige un cabinet portant son nom. Il a défendu aussi bien Michel Houellebecq que les "mariés de Bègles". Après des études à Paris et Louvain-La-Neuve, Emmanuel Pierrat a été coopérant à Calcutta. Il tient la chronique juridique dans plusieurs périodiques, dont Livres Hebdo, Caractère, Têtu, etc. Il enseigne notamment à l’INFL (Institut National de Formation de la Librairie) et à l’École Nationale des Gobelins. Il est Consultant juridique pour le continent africain auprès de la Chambre de Commerce Internationale (Genève) dépendant de l’ONU.
Emmanuel Pierrat a publié de nombreux ouvrages juridiques sur le droit de l’édition ainsi que plusieurs essais sur la culture, la justice, la censure et la sexualité. Il est l’auteur de cinq romans dont Histoire d’eaux (Le Dilettante, 2002 et Pocket, 2004) et L’Industrie du sexe et du poisson pané (Le Dilettante, 2004, Pocket, 2006). Par ailleurs, Emmanuel Pierrat a traduit, de l’anglais, Jerome K. Jerome et John Cleland, ainsi que, du bengali, Rabindranath Tagore.



Présence à un festival :

2013 : Salon du livre du Barreau de Paris

2012 : Sang et noir / Sanch i negra

Bibliographie*

Essayiste :

Romancier :

Préfacier :

Actualité

  • 22/06 Édition: Parutions de la semaine - 8 juin
  • 19/11 Édition: Des dames dans le malheur retrouvent le sourire
    Nous venons d'apprendre que le tribunal de la 17e chambre correctionnelle de Paris avait rendu son verdict concernant le procès en diffamation que les dirigeants du Marché Saint-Pierre avaient intenté à Lalie Walker et à son éditeur Parigramme - rappelons que ces dignes notables avaient estimé nuisible à l'image de marque du Marché qu'un écrivain y situe une intrigue criminelle, avec cadavres afférents et enquête policière consécutive... Leurs revendications étaient rien moins qu'une somme de deux millions d'euros de dommages et intérêts, assortie de l'interdiction du roman.
    L'éditeur Parigramme nous signale que les dirigeants du Marché Saint-Pierre ont non seulement été déboutés, mais qu'en plus ils ont été condamnés à "verser une indemnité à l'auteur et à l'éditeur". Celle-ci ne se chiffre certainement pas à deux millions d'euros, il n'empêche que ce jugement est un beau retour de flamme qui astreint ceux-là mêmes qui prétendaient astreindre... D'autant plus que le communiqué envoyé par Parigramme stipule que le Tribunal de Paris a souligné "le caractère abusif de la procédure". Maître Pierrat qui défendait l'auteur et l'éditeur a donc été entendu. Le ridicule n'aura pas triomphé.
    On se réjouit bien sûr pour Lalie Walker, pour les éditions Parigramme... et pour le roman Aux malheurs des dames qui pourra poursuivre tranquillement sa petite existence livresque sans essuyer les foudres d'une censure inique. Et surtout, on espère que cela vaudra blanc-seing pour les romanciers qui devraient pouvoir, en toute quiétude et sans craindre de se voir assignés à silence, continuer à imaginer mille et une intrigues sordides et retorses dans les coins les plus réels du monde pour notre plus grande jubilation d'amateurs de polars...
    Liens : Aux malheurs des dames |Lalie Walker

  • 08/10 Édition: Affaire Parigramme contre Marché Saint-Pierre
  • 03/09 Librairie: Emmanuel Pierrat signe à Paris
  • 25/06 Édition: Parutions de la semaine - 25 juin
  • 14/11 Librairie: Empreintes franc-maçonnes à Paris
* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page