k-libre - auteur - Cédric Morgan

Je suis sûr de rien. On y va. C'est tout.
Jean-Christophe Grangé - Kaïken
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

L'Ange rouge
Le nouveau roman de François Médéline nous emmène à Lyon il y a une vingtaine d'années. Une brigade p...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 04 décembre

Contenu

Cédric Morgan

MAJ samedi 14 novembre 2009
© D. R.

Biographie Cédric Morgan


Naissance à Vannes le 25 septembre 1943.
Cédric Morgan (c'est un pseudonyme, du breton mor, la mer, et gan, le chant) est né au bord du golfe du Morbihan, à Vannes.
Calme ennui d'une adolescence provinciale des années 1960. Seule échappée : la lecture. Il ne s'en est pas privé. Il découvre la bibliothèque municipale. Il lit au hasard. Il adore les cycles, Balzac, Zola, Maupassant, Genevoix, Colette, Martin du Gard, Giraudoux, Anouilh... Joie de savoir, en avançant dans l'enchantement d'un volume, que d'autres, du même auteur, vous attendent, promesses d'autres rêveries et dépaysements. Il s'enchante des poètes : Rimbaud, Verlaine, Baudelaire, Apollinaire, Larbaud, Louise Labbé, Corbière, Lautréamont.
Il s'imagine une vocation de magistrat, se lance dans des études de droit à Nantes. La fréquentation du palais de Justice le fait changer d'avis. Adieu la procédure pénale, il entame un doctorat en droit public. En parallèle, il entre à Sciences Po Paris.
Pendant ses années d'étudiant il fréquente assidûment les bibliothèques, plus souvent pour des ouvrages de littérature que pour les traités de droit. Il vénère Eluard, Nabokov, Genet, Céline, Proust, Rilke... L'été et aux vacances de Noël et Pâques il fait des remplacements dans une rédaction d'Ouest-France, il découvre le petit monde des susceptibilités locales. Diplôme de Sciences-Po en poche, il songe à un autre journalisme. Mais Le Monde ne l'attend pas, "le quotidien du soir" n'a pas besoin de lui. Et c'est par hasard qu'il commence à travailler dans la communication d'entreprise. Il fera toute sa carrière professionnelle dans l'industrie : Rhône-Poulenc, Usinor, Pechiney. Son métier lui offre l'occasion de voyager aux quatre coins de la planète ; il se découvre une fascination pour l'Asie.
Depuis toujours il écrit. Pratiquement chaque soir et le week-end. Par nécessité, besoin vital. Il crée et anime une revue de poésie, baptisée Incendits, qui pendant douze ans entretiendra la flamme d'un lyrisme moderne. Deux, puis trois romans manuscrits dorment dans ses tiroirs. Le soleil de la publication se lève enfin. L'éditeur s'appelle Phébus - forcément.
Le reste on connaît ; enfin, quelques milliers de lecteurs connaissent.
Ses auteurs de prédilection aujourd'hui : toujours Gracq et Flaubert, mais aussi Nabokov, Antonio Lobo Antunes, Erri de Luca, Milena Agus…


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page