k-libre - auteur - Boris Akounine

Entouré par le mal, éduqué par le mal, nourri par la main du diable ; tout le tracé de sa vie se résumait au fait qu'il n'avait jamais rien connu d'autre que la violence, le sang, la solitude et la vengeance...
Fabio M. Mitchelli - La Verticale du mal : le dernier festin
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Carré des indigents
Pour nos lecteurs les plus jeunes, rappelons que le carré des indigents est l'endroit dans un cimetiè...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 22 janvier

Contenu

Boris Akounine

MAJ jeudi 14 janvier 2010
© Jérôme da Cunha

Biographie Boris Akounine


Naissance le 20 mai 1952.
Boris Akounine, de son vrai nom Grigori Chalvovitch Tchkhartichvili, né d'un père géorgien et d'une mère russe, a suivi des études supérieures à l’Institut des pays d'Asie et d'Afrique (département d'histoire et de philologie) de l'université de Moscou, d'où il sort diplômé en 1979. Parallèlement, il y étudie le japonais, qu'il perfectionne pendant un an à l'université de Tokai, au Japon.
Dès 1979, il collabore à la revue Rousskij Iazyk (La langue russe), puis, à partir de 1986, il entre à Inostannaïa Literatoura (Littérature étrangère), dont il devient rédacteur en chef adjoint en 1993. Il a réalisé de nombreuses traductions de l'anglais et du japonais (en particulier des œuvres de Mishima et d'Inoué). En 1996, il commence d'ailleurs à superviser la publication d'une anthologie en vingt volumes consacrée à la littérature japonaise.
En 1999, il publie un essai conséquent intitulé L'Écrivain et le suicide. C'est, selon l'auteur, pour se reposer de ce travail long et "démoralisant" qu'il décide d'écrire un roman policier grand public.
Sous le pseudonyme de Boris Akounine il fait paraître Azazel en avril 1998. Il relate les aventures du jeune Eraste Pétrovitch Fandorine en 1876, à Moscou, au sein de la police secrète. Ce héros s’impose d’emblée et le public réclame d’autres enquêtes, ce qui oblige l’auteur à se consacrer entièrement à l’écriture en octobre 2000.
Depuis, il a conçu une nouvelle série, se déroulant à la fin du XIXe, avec Pélagie, une nonne, pour héroïne. Il a fait paraître également un nouveau cycle, qui se situe à l'époque contemporaine et dont le héros n'est autre que le petit-fils d'Eraste Pétrovitch Fandorine.



site : http://www.akunin.ru

Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 16/10 Édition: Parutions de la semaine - 16 octobre
  • 28/03 Édition: Parutions de la semaine - 28 mars
  • 18/10 Édition: Parutions de la semaine - 18 octobre
  • 22/03 Édition: Parutions de la semaine - 22 mars
  • 18/01 Édition: Parutions de la semaine - 18 janvier
  • 23/11 Édition: Parutions de la semaine - 23 novembre
  • 04/10 Colloque-conférence: Boris Akounine et la Russie en lutte pour la liberté
    "Le 7 octobre 2006, Anna Politkovskaïa était froidement assassinée à Moscou. Sa mort a heurté les consciences aux quatre coins du monde. Six ans plus tard, les tentatives pour étouffer les voix critiques en Russie sont toujours nombreuses.
    Le mouvement de protestation populaire initié lors des élections de 2011 est violemment réprimé : passages à tabac, arrestations, condamnations, lois iniques adoptées hâtivement sont autant de moyens mis en place pour faire taire tous ceux qui osent questionner, dénoncer, voir s'opposer.
    L'attitude de la justice envers les membres du groupe Pussy Riot, qui paient au prix fort leurs actions de contestation, est révélatrice d'un vaste système qui ne tolère aucune dissension. L'association "Russie-Libertés", Amnesty international France (AIF), la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l'Homme (FIDH), la Mairie de Montreuil, la Ligue des Droits de l'Homme et la Maison de l'Europe et de l'Orient vous invitent à une journée de débats et de mobilisation solidaire pour les droits humains en Russie. Mediapart est partenaire de l'évènement."

    Pourquoi parler d'un tel événement, hormis le fait que l'assassinat d'Anna Politkovskaïa, en lui-même, avait déjà été annoncé dans de nombreuses politiques-fictions ? Tout simplement car, pour l'occasion, l'écrivain Boris Akounine sera présent, et prendra la parole lors de l'inauguration de cette journée un peu particulière. En France, ses lecteurs le connaissent pour des romans historiques publiés aux Presses de la Cité et chez 10-18. Des romans historiques qui se tiennent, mais qui peuvent donner l'impression d'un auteur qui aime à retrouver ses marques à l'heur d'écrire un énième opus de l'une de ses séries. On pourrait parler d'Eraste Fandorine, ce conseiller d'État dans la tourmente diplomatique du XIXe siècle à satiété. Mais qui sont les Français qui savent que derrière cet écrivain se cache un intellectuel à la parole écoutée en Russie ? Qui plus est un intellectuel farouche opposant au pouvoir en place ? C'est cette facette autrement plus intéressante que vous pourrez être amené à croiser pour peu que samedi 6 octobre à partir de 13 h 30 vous vous rendiez à la mairie de Montreuil pour ce forum-concert exceptionnel "Russie : en lutte pour la liberté".

    Programme :
    - 13 h 30 : ouverture (place Anna Politkovskaïa - Montreuil) - M. Pierre Desgranges (conseiller municipal de Montreuil et vice-président de la communauté d'agglomération Est Ensemble), Mme Geneviève Garrigos (présidente d'Amnesty International France—AIF), Mme Souhayr Belhassen (présidente de la Fédération Internationale des Droits de l'Homme—FIDH), Mme Vera Politkovskaïa (fille d'Anna Politkovskaïa), M. Boris Akounine (écrivain).
    - 14 h 30 : café (mairie de Montreuil).
    - 15 heures : table ronde (salle des fêtes de la mairie de Montreuil) - "2012 : Qui sont les nouveaux contestataires aujourd'hui en Russie ?" Manifestations de masse, performances artistiques, protestations provocantes, les formes de la contestation en Russie sont multiples. En réponse les autorités utilisent tous les moyens de répression à leur disposition, y compris judiciaires. Quelles perspectives pour la liberté d'expression aujourd'hui et demain en Russie ?
    Avec M. Mark Feygin (avocat du Groupe Pussy Riot), Mme Cécile Vaissié (professeur à l'université Rennes 2), Mme Anne Le Huérou (chercheuse,maître de conférences à l'université Paris Ouest La Défense), M. Artemy Troitsky (critique musical / sociologue).
    Modérateur : M. Alexis Prokopiev, Russie-Libertés.
    - 16 h 30 : documentaire (salle des fêtes de la mairie de Montreuil) - Qui a Tué Natacha ? Présenté par la réalisatrice, Mylène Sauloy, Sacha Koulaeva, responsable du bureau Europe de l'Est de la FIDH.
    "Natalia Estemirova (Natacha), défenseure acharnée des droits humains en Tchétchénie a été assassinée le 15 juillet 2009. À ce jour, l'enquête officielle est toujours au point mort.Dans ce documentaire, Mylène Sauloy nous conduit à travers la Tchétchénie, la Russie et l'Angleterre, dans son enquête sur le meurtre de Natalia, amie et collègue d'Anna Politkovskaya, assassinée, comme elle, pour avoir alerté le monde sur les violations des droits humains en Tchétchénie commises sous le régime du président tchétchène Ramzan Kadyrov. Histoire émouvante et poignante d'une femme résolue qui incarne la lutte pour les droits humains dans son pays."
    - 17 h 30 : table ronde (salle des fêtes de la mairie de Montreuil) - "Lutter pour les droits humains aujourd'hui en Russie". Dans le contexte de répression croissante des libertés en Russie, des initiatives en faveur des droits universels ne cessent pas. Défenseurs des droits humains, journalistes, avocats sont à la fois source d'espoir et premières cibles de la répression.
    Avec : M. Sergey Babinets [défenseur des droits humains, juriste, chercheur au Centre Interrégional contre la Torture (Russie), Joint Mobile Group (Tchétchénie)], Mme Stephania Kulaeva (responsable de Anti-Discrimination Center MEMORIAL, Saint Petersbourg, Russie), Mme Anne Nerdrum (responsable Russie, AIF).
    Modérateur : M. Francois Bonnet, Mediapart.
    - 18 heures : interventions (salle des fêtes de la mairie de Montreuil) - "La diplomatie européenne à l'épreuve du pouvoir russe". Avec : Mme Eva Joly (eurodéputée, présidente de la commission développement du Parlement européen), M. François Zimeray (sous réserve, ambassadeur français pour les Droits de l'homme). "Les responsabilités de la Russie au-delà de ses frontières". Avec : Mme Maha Assabalani [membre du Syrian Center for Media and Freedomof Expression (SCM)].
    - 18 h 30 : concert exceptionnel "Free Pussy Riot". Avec : Bielka, Andrey Zaboudovsky (leader du groupe "Sekret"), Jeanne Cherhal & Noize Mc).

    Renseignement :
    Amnesty.fr

  • 19/03 Édition: Parutions de la semaine - 19 mars
* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Boris Akounine est arrivé comme un boulet de canon dans l’univers du roman policier avec Eraste Fandorine, une sorte de dandy, un Sherlock Holmes exerçant son talent dans la Russie tsariste de la fin ...

Pied de page