k-libre - auteur - Veit Heinichen

Pour la première fois depuis qu'ils s'étaient rencontrés, Isabeau eut l'impression que le notaire ne jouait pas et ne trichait pas avec les mots. Il fit attention de graver dans sa mémoire l'expression du visage d'Évariste afin d'avoir un point de comparaison pour les futures pirouettes verbales que le notaire ne manquerait pas de faire.
Oren Miller - J'agonise fort bien merci
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 18 février

Contenu

Veit Heinichen

MAJ vendredi 22 janvier 2010
© D. R.

Biographie Veit Heinichen


Naissance à Villingen-Schwenningen .
Veit Heinichen est né en 1957, dans le Bade-Wurtemberg, entre le lac de Constance et la Forêt-Noire. Après des études en gestion de l'entreprise et une courte digression dans l'industrie automobile, il a travaillé comme libraire et, ensuite, pour des maisons d'édition renommées en Suisse et en Allemagne. En 1994 il a cofondé une maison d'édition à Berlin et a été son directeur jusqu'à 1999.
Veit Heinichen est venu à Trieste pour la première fois en 1980 sans se douter que cette ville allait être comme un deuxième lieu de naissance. C'est à Trieste que nait également le commissaire Proteo Laurenti en 2001 (quatre aventures au compteur). En septembre 2005, Veit Heinichen a reçu le prix policier de radio-Brême pour sa "recherche sensible, amusante et exacte des répétitions historiques de la politique qui caractérise Trieste comme scène culturelle de l'Europe centrale", selon l'argumentation du jury.
Ses romans policiers ont été portés à l'écran avec Henry Hübchen dans le rôle du commissaire Laurenti pour la première chaîne de télévision allemande et ont été diffusés au printemps 2006.
"Je ressens le roman policier comme le moyen de représenter notre société. Aujourd'hui, quand vous parcourez un journal de la première à la dernière page, il n'est question que de délinquance", explique-t-il en guise de motivation pour écrire.
À côté de sa création littéraire, il est auteur de contributions culturelles et historiques et, avec la cuisinière de stars Ami Scabar, ils ont écrit un guide culinaire et historique de la ville de Trieste.



site : http://www.veit-heinichen.de

Bibliographie*

Romancier :

Actualité

  • 16/11 Édition: Parutions de la semaine - 16 novembre
  • 27/08 Édition: Parutions de la semaine - 27 octobre
  • 25/06 Édition: Parutions de la semaine - 25 juin
    En cette semaine pauvre en parutions inédites, nos regards se tournent vers les collections poche, plus particulièrement vers celles des éditions Points, qui nous proposent outre la réédition de l'excellent Petit bréviaire du braqueur, du génial Christopher Brookmyre, de nous plonger dans au choix : George P. Pelecanos, Laura Lippman, Heit Veinichen ou John Le Carré. Le Fleuve noir nous fait alterner entre Frédéric Dard et San-Antonio. Folio retourne aux sources de Maigret avec deux enquêtes écrites par le grand Georges Simenon. Et 10-18 avec Colin Harrison en "Domaine policier" n'est pas en reste. D'aucuns crieront au manque cruel d'introspection k-libré, mais comme d'habitude, faites votre choix :

    Grand format
    Le Corbô de Paname : l'accomplissement d'une terrible vengeance dans un Paris apocalyptique, de JM Burke (Juste pour lire, "Thriller")
    Morts sûres, de Benoît Chavaneau & Hana Myo Shin (Juste pour lire, "Thriller")
    Sacrifices, de François Foll (Nouveau monde)
    Le Hold-up des silencieux, de Stephan Ghreener (Fleuve noir)
    Lux tenebrae, d'Éric Giacometti & Jacques Ravenne (Fleuve noir)
    Sans mobile, de Mark Gimenez (Ixelles)
    Nous savons tout, de Gregg Hurwitz (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    La Dernière malédiction, de Nicole Jamet & Marie-Anne Le Pezennec (Michel Lafon, "Dolmen")
    Canines : antipolar, de Janus (Xenia)
    Une maîtresse de trop, d'Emmanuel Pierrat (Biro, "Les Sentiers du crime")
    Une petite fille trop gâtée, de Ann Rule (Michel Lafon)
    Quatre fois mort : le terrible secret du jeune Wilfried de Boifeu, de Daniel-Philippe de Sudres (Pascal, "Nero")
    Le Mal des ardents, de Francis Zamponi (Biro, "Les Sentiers du crime")
    Létal rock, de Maurice Zytnicki (Loubatières)

    Poche
    Petit bréviaire du braqueur, de Christopher Brookmyre (Points, "Policiers")
    La Signature du chat noir, d'Alexandra Colnot (Yoran Embanner, "Roman policier")
    Les Scélérats, de Frédéric Dard (Fleuve noir)
    Vendu soit le seigneur du ciel !, de Tong Fan (Kailash, "Mystères et boules d'opium")
    La Nuit descend sur Manhattan, de Colin Harrison (10-18, "Domaine policier")
    À l'ombre de la mort, de Veit Heinichen (Points, "Policiers")
    Croco-deal, de Carl Hiaasen (10-18, "Domaine policier")
    Le Directeur de nuit, de John Le Carré (Points)
    Ce que savent les morts, de Laura Lippman (Points, "Policier")
    Un jour en mai, de George P. Pelecanos (Points, "Policier")
    Messieurs les hommes, de San-Antonio (Fleuve noir, "San-Antonio")
    Le Sercret de Polichinelle, de San-Antonio (Fleuve noir, "San-Antonio")
    Les Caves du Majestic, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    Signé Picpus, de Georges Simenon (Folio, "Policier")
    L'Ange aux deux visages, de Nicola Upson (10-18, "Grands détectives")
    La Langue du mensonge, de Andrew Norman Wilson (J'ai lu, "Thriller")
    Le Secret d'Eulalie Corne, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué, "Les Aventures de Saint-Tin et son ami Lou")
    Liens : Petit bréviaire du braqueur |La Nuit descend sur Manhattan |À l'Ombre de la mort |Un jour en mai |Christopher Brookmyre |Frédéric Dard |Éric Giacometti |Jacques Ravenne |Colin Harrison |George P. Pelecanos |Emmanuel Pierrat | San-Antonio |Georges Simenon |Francis Zamponi |Gordon Zola |Stephan Ghreener

* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Sortez de vos esprits l'assimilation du polar allemand à la Derrick et plongez dans l'univers dense et complexe des livres de Veit Heinichen. L'homme, star du genre tant en Allemagne qu'en Italie (tra...

Pied de page