Dépêche | Bob Garcia bisse son enthousiasme pour...

À Paris, j'étais un animal en cage. Un appartement d'à peine vingt mètres carrés qui engloutissait plus de la moitié de mon salaire d'instituteur, cela ne pouvait convenir au sauvageon que j'avais été, et que je resterai sans doute jusqu'à mon dernier jour.
Xavier Bascour - Polygone
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 12 novembre

Contenu

radio

MAJ mardi 12 novembre

Bob Garcia bisse son enthousiasme pour...
21/04/2011

Bob Garcia bisse son enthousiasme pour...
la nouvelle revue Alibi - bien française, dont le numéro 2 vient de paraître et qui écrit son titre au singulier, à la différence de sa sÅ“ur canadienne régulièrement présentée sur ce site et qui, elle, comptera bientôt quarante livraisons...
Lorsque le premier numéro était sorti, une émission spéciale avait été consacrée à l'événement qui avait réuni autour de Nathalie Piolé Bob Garcia et Marc Fernandez, le rédacteur en chef d'Alibi. Notre Jazz-chroniqueur n'avait pas mâché ses louanges ; à l’endroit du deuxième numéro, sous-titrée "Crimes à la une : quand le fait divers profite aux médias", ses propos ne tiédissent pas, bien au contraire : "Pas de baisse de rythme, c'est vraiment super chouette !", s’exclame-t-il. Allons donc lire sans attendre ces 146 pages de magazine livresque qui regardent la société par le prisme du polar...
Mais pas si vite ! Ne quittez pas TSF Jazz une fois entendu Bob Garcia qui d'ailleurs ne quitte pas l'antenne : ce mercredi 21 avril était une "spéciale polar" et Nathalie Piolé recevait Franck Thilliez pour un long entretien - à écouter ici - dont le dernier roman, Gattaca, est tout frais sorti du Fleuve noir.

Alibi n° 2 - Revue trimestrielle, avril 2011, 146 p. - 15,00 €. Vendue en librairie.


Liens : Gataca | Bob Garcia | Franck Thilliez | Alibi

Par Isabelle Roche

Pied de page