Dépêche | Pistolet d'or 2012 (Norvège)

C'est lui qui avait formellement nommé le tueur : selon lui, The Ace était un fantôme. Une légende des bas-fonds, que l'on pensait en sommeil depuis des années. Un tueur de la pire espèce qui avait défrayé la chronique des années auparavant, à une époque où le NYPD ne régnait pas sur New York et où les données informatiques balbutiantes n'autorisaient pas les recherches et l'identification d'un coupable comme c'était le cas aujourd'hui. De nombreux récits couraient à son propos. Il avait travaillé pour les Russes, avait exécuté des contrats pour leur compte. Nul n'avait jamais vu son visage — du moins nul n'avait vécu assez longtemps pour en témoigner.
Jean-Luc Bizien - Le Berceau des ténèbres
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 19 juillet

Contenu

prix littéraire

MAJ vendredi 19 juillet

Pistolet d'or 2012 (Norvège)
30/03/2013

Pistolet d'or 2012 (Norvège)
Le Riverton-club a décerné le 12 mars dernier sous la présidence de Else Barratt-Due son 39e Pistolet d'or à Jørn Lier Horst pour son roman Jakthundene dans lequel il dépeint la relation trouble qu'entretiennent la police et les médias, en même temps qu'il s'attaque à un double portrait père-fille par le biais de deux personnages aux métiers opposés et, évidemment, concernés par la première approche. Le roman est le huitième opus de la série "William Wisting". Son auteur n'est pas (encore) publié en France. Il succède au palmarès à Torkil Damhaug, dont Le Seuil a publié en novembre 2011 La Mort dans les yeux dans sa collection "Seuil policiers". C'est en quelque sorte une "revanche" pour Jørn Lier Horst sur l'édition 2010 du prix dont il avait été finaliste.

Liste des nommés :
- Drømmeløs, de Jørgen Brekke
- Stormen, de Frode Granhus
- Kong Salomos Sverd, de Espen Holm
- Jakthundene, de Jørn Lier Horst
- Skarpskytteren, de Gard Erik Sandbakken


Liens : Jørn Lier Horst | Rivertonprisen

Par Julien Védrenne

Pied de page