Dépêche | Rétrospective Marlene Dietrich

Malgré sa tête cabossée, sa voix qui porte, ses bras de brute et son blouson râpé, malgré les coups fourrés, les bagarres et les nuits en cellule, Fred est un gars qui aime.
Hervé Commère - Imagine le reste
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 23 novembre

Contenu

cinéma

MAJ samedi 23 novembre

Rétrospective Marlene Dietrich
01/07/2013

Rétrospective Marlene Dietrich
"On ne peut pas oublier sa silhouette longiligne de top-model, sa gestuelle élégante et délurée à la fois, ses yeux immenses dont elle cachait parfois l'éclat sous ses lourdes paupières, ses sourires aguicheurs ou narquois, et par-dessus tout, sa somptueuse voix sensuelle et voilée. Femme fatale, aristocrate, aventurière, fille de joie, amoureuse éperdue, sa présence fascinante illuminait les films qu"elle tourna. Voici quelques joyaux de sa longue et brillante filmographie." Et ceci sans compter le fait qu'elle était l'égérie de Josef von Sternberg, et que le réalisateur était possessif. Ce n'est d'ailleurs pas une surprise de retrouver trois de ses films dans cette rétrospective proposée par Le Desperado, dont deux films noirs. Est-ce utile de dire que Shanghaï Express est un must ?

Mercredi 3 juillet :
Désir (Desire), de Frank Borzage (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Jeudi 4 juillet :
L'Impératrice rouge (The Scarlett Empress), de Josef von Sternberg (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Vendredi 5 juillet :
Agent X27 (Dishonored), de Josef von Sternberg (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Samedi 6 juillet :
Shanghaï Express (Shanghaï Express), de Josef von Sternberg (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Dimanche 7 juillet :
Ange (Angel), de Ernst Lubitsch (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Lundi 8 juillet :
L'Entraîneuse fatale (Manpower), de Raoul Walsh (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Mardi 9 juillet :
Le Grand alibi (Stage Fright), d'Alfred Hitchcock (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).

* Le Desperado
23, rue des Écoles
75005 Paris
Tél. : 01.43.25.72.07
contact@actioncinemas.com


Liens : Shanghai Express | Josef von Sternberg | Alfred Hitchcock | Raoul Walsh

Par Julien Védrenne

Pied de page