Dépêche | Polars et plaisirs du cinéma - acte II

Il l'avait secouée, puis il l'avait giflée, des claques qui auraient ranimé un éléphant. Comme elle ne réagissait plus, un doute glacial s'était insinué dans son esprit...
Carmen Duca - La Fièvre des corps célestes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 21 novembre

Contenu

cinéma

MAJ jeudi 21 novembre

Polars et plaisirs du cinéma - acte II
07/04/2014

Polars et plaisirs du cinéma - acte II
Polars et plaisirs de cinéma font bon ménage à L'Action Christine*. Certes, nombre de films reviennent souvent sur ses écrans à l'instar de cette Énigme du Chicago Express de Richard Fleischer et de ces deux films talentueux de Samuel Fuller, mais les revoir ne gâche rien. Après, de grands noms du cinéma sont à l'honneur tels Alfred Hitchcock, Orson Welles, Howard Hawkes Edward Dmytryk... Des projections de leurs films ne se refusent pas ! Allez savoir pourquoi... C'est peut-être la raison essentielle pour laquelle on adore ce cinéclub de quartier...

Festival 1 : le polar
"Le polar est un genre majeur qui ne se démode pas. Même si dans le cinéma d'aujourd'hui, il y a une tendance à fabriquer des films bourrés d'énormes effets pyrotechniques ou autres (facilement réalisés par informatique) dans lesquels les acteurs agissent comme des robots humanoïdes. Pourtant, des histoires d'hommes ou de femmes poussés à s'engager dans une voie criminelle, par un mauvais choix d'existence, par un contexte social dur ou injuste ou par faiblesse psychologique, les sujets ne manquent pas pour créer des œuvres passionnantes qui nous fascinent par la violence exposée, et par la vision sans concession qu'elles offrent de la société. Car beaucoup de réalisateurs ne faisaient pas de leurs personnages des héros positifs, montrant plutôt des individus inadaptés, souvent médiocres, tentant de survivre dans un monde sans pitié, et parfois de vrais déments, brutes sadiques ou psychopathes charmeurs et machiavéliques. Voici un programme qui en fait la démonstration."

Mercredi 9 avril :
Feux croisés (Crossfire), de Edward Dmytryk (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Jeudi 10 avril :
L'Énigme du Chicago Express (The Narrow Margin), de Richard Fleischer (14 heures, 15 h 30, 17 heures & 18 h 30).
Vendredi 11 avril :
La Soif du mal (Touch of Evil), de Orson Welles (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
Samedi 12 avril :
La Maison de bambou (House of Bamboo), de Samuel Fuller (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Dimanche 13 avril :
Le Port de l'angoisse (To Have and Have Not), de Howard Hawks (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Lundi 14 avril :
Violences à Park Row (Parc Row), de Samuel Fuller (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Mardi 15 avril :
L'Affaire Al Capone (The St. Valentine's Day Massacre), de Roger Corman (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).

Festival 2 : plaisirs de cinéma
L'évolution de la technique cinématographique nous a obligés à nous équiper pour la projection numérique. Chaque année ressortent en version numérique quelques classiques du patrimoine, mais des milliers de titres risquent d'attendre longtemps avant d'être à nouveau sur les écrans, s'ils le sont un jour. C'est pourquoi nous avons voulu garder la possibilité de projeter des copies 35 mm afin de pouvoir montrer des films rares et originaux comme la plupart de ceux qui figurent dans ce programme.

Mercredi 2 avril :
La Fille de la Cinquième Avenue (Fifth Avenue Girl), de Gregory La Cava (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Jeudi 3 avril :
Un mariage à Boston (The Late George Apley), de Joseph L. Mankiewicz (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Vendredi 4 avril :
Le Grand Alibi (Stage Fright), de Alfred Hitchcock (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
Samedi 5 avril :
La Femme de l'année (Woman of the Year), de George Stevens (14 heures, 16 h 30, 19 heures & 21 h 30).
Dimanche 6 avril :
Chérie je me sens rajeunir (Monkey Business), de Howard Hawks (14 heures, 16 heures, 18 heures, 20 heures & 22 heures).
Lundi 7 avril :
Mademoiselle et son bébé (Bachelor Mother), de Garson Karin (14 heures, 16 heures & 18 heures).
Mardi 8 avril :
Miss Manton est folle (Mas Miss Manton), de Leigh Jason (14 heures, 16 heures & 18 heures).

* L'Action Christine
4, rue Christine
75006 Paris
Tél. : 01.43.25.85.78
contact@actioncinemas.com


Liens : Feux croisés | Coffret Richard Fleischer | Edward Dmytryk | Richard Fleischer | Samuel Fuller | Alfred Hitchcock | George Stevens | Roger Corman

Par Julien Védrenne

Pied de page