Dépêche | Remise des Étoiles du Parisien 2014

Parfois, quand il fait beau, j'entends monter les riches.
Jean-Louis Tourné - L'Or est un poison
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 septembre

Contenu

prix littéraire

MAJ mercredi 18 septembre

Remise des Étoiles du Parisien 2014
16/12/2014

Remise des Étoiles du <em>Parisien</em> 2014
Le 15 décembre, La Bellevilloise a accueilli les 2e Étoiles décernées par le quotidien Le Parisien / Aujourd'hui en France a des personnalités qui ont marqué l'année. Ces Étoiles, passées de dix-huit à vingt (certaines ont disparu) ont une fâcheuse tendance à être parfaitement k-librées. C'est ainsi que cinq d'entre elles plébiscitent une œuvre sombre, grise ou noire de l'année. En bande dessinée, le duo François Boucq / Jerome Charyn au Lombard, qui avait déjà eu l'occasion de faire parler de lui à travers deux autres albums (Bouche du diable et La Femme du magicien) s'offre une Étoile pour Little Tulip - une immersion dans l'enfer du goulag. En polar, c'est au tour de l'écrivain de Thriller Franck Thilliez d'enlever la mise avec Angor (Fleuve Noir), quatrième aventure de Lucie et Sharko avec un arbre mystérieux. Les série TV ont la côte, c'est presque une litote, et cette année se sont les policières qui s'illustrent d'Engrenages et True Detective. Enfin, Ubisoft et Assassin's Creed emportent la palme jeu vidéo... Le Parisien pouvait-il passer à côté de l'un des jeux les plus attendus lorsque l'on sait qu'il fait revivre le Paris du Moyen Âge ?

Palmarès 2014 :

Meilleure BD : Little Tulip de François Boucq et Jerome Charyn (Le Lombard, "Signé")
Meilleur polar : Angor de Franck Thilliez (Fleuve, "Noir. Thriller")
Meilleur roman : On ne voyait que le bonheur de Grégoire Delacourt (Jean-Claude Lattès)
Meilleur livre jeunesse : Mauve de Marie Desplechin (École des loisirs, "Neuf")
Meilleur spectacle comique : Madame Foresti, de Florence Foresti (Théâtre du Châtelet)
Meilleure pièce de théâtre : Le Cercle des Illusionnistes, d'Alexis Michalik (Théâtre des Béliers)
Meilleure comédie musicale : Love Circus, de Stéphane Jarny (Folies Bergère)
Meilleur film étranger : Mommy de Xavier Dolan (Metafilms)
Meilleur film français : Les Combattants de Thomas Cailley (Nord Ouest Production)
Meilleur album français : Chaleur humaine, de Christine and The Queens (Because)
Meilleur album étranger : Wanted On Voyage, de George Ezra (Columbia Recors)
Meilleur magazine TV : Un jour, un destin
Meilleure série française : Engrenages (Son et Lumière)
Meilleure série étrangère : True Detective (HBO)
Meilleur divertissement TV : Touche pas à mon poste (H2O Productions)
Meilleure exposition : Niki De Saint-Phalle (Grand Palais)
Meilleure série courte : Parents, mode d'emploi (France 2)
Meilleure personnalité média : Maïtena Biraben
Meilleur cirque : Cirque Phénix
Meilleur jeu vidéo : Assassin's Creed (Ubisoft)

La soirée en images sur le site du Parisien


Liens : Jerome Charyn | François Boucq | Franck Thilliez

Par Julien Védrenne

Pied de page