k-libre - édito

Il se releva dans la chambre de l'hospice qui donnait sur cette rue dont il ne savait pas le nom, avec ce souvenir encore comme une sueur froide, ce souvenir noir, atroce, de la mort entrée chez eux par effraction.
Åke Edwardson - La Maison du bout du monde
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 23 mai

Contenu

2013 année de l'anachrèse

MAJ jeudi 23 mai

2013 année de l'anachrèse
© Isabelle Roche / k-libre

07 janvier 2013 - Les années se suivent, et même si l'on refuse de l'admettre elles ont tendance à furieusement se ressembler. À commencer par le fait que chaque année se déroule le sacro-saint lancer de vœux jusqu'à l'extinction du mois de janvier. Alors une bonne fois pour toutes : "Belle et heureuse année 2013."
Pour 2013 toutes les rimes ou presque ont déjà été faites, mais comme k-libre est un site littéraire - qui plus est avec une approche ludique - si nous options pour l'année de la catachrèse ?
Cette idée saugrenue aura déjà pour conséquence que la plupart d'entre nous irons voir dans un dictionnaire la signification de ce mot barbare. En ergonomie, le fait même d'utiliser un objet à portée de sa main pour une autre utilisation que celle à laquelle il est destiné est une catachrèse. Non, pas besoin d'aller chercher une aspirine. Rien ne vaut un exemple...
C'est très simple. Prenons un cobaye que nous appellerons Nestor Burma ou Philip Marlowe ou Nestor Burma (notez que le cobaye est souvent masculin mais n'en faites pas une généralité). Mettons-le devant une porte fermée qui ouvre sur une salle obscure. Faisons-le entrer dans cette salle obscure. Il ne tarde pas à voir trente-six chandelles. Quel rapport avec la catachrèse me direz-vous ? Est-ce la transformation de l'obscurité en éblouissement ?
Pas de conclusion hâtive ! Nous partirons d'un postulat simple : la probabilité est très grande pour que ce détective hard boiled ait été matraqué avec la crosse d'un revolver (ou d'un pistolet) par un inconnu caché dans l'encoignure (et l'on se moque ici que ce ne soit pas la rencontre entre deux murs perpendiculaires car, et c'est bien connu, tous les truands du monde se retrouvent pour se dissimuler aux encoignures - cf. Victor Méric et ses Compagnons de l'Escopette). Eh bien ça c'est une catachrèse d'ergonomie (qui plus est mise en abime avec cette sombre histoire d'encoignure).
Vous avez admiré cette brillante démonstration ? Donc, tenons-nous-le pour dit, 2013 sera l'année de la catachrèse. Et le plus malheureux dans cette année c'est que nous n'en sommes qu'à son début...

Par Julien Védrenne


Pied de page