k-libre - en marge - Acquasanta Joe

Il saoule votre conflit. Moi j'en ai plein le cul de passer trois heures à faire une lessive et passer la serpillière quand y a une fuite parce que personne à le courage de s'y coller.
Nicolas Rouillé - Le Samovar
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Succession
Le Kimbavu est un État imaginaire d'Afrique Centrale isolé du monde et pourvu de son dictateur local....
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 29 septembre

Contenu

DVD - Western

Acquasanta Joe

Braquage/Cambriolage - Tueur à gages - Guerre MAJ lundi 18 mai 2020

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 12 €

Mario Gariazzo
Acquasanta Joe - 1971
Saint-Sébastien-de-Morsent : Rimini, janvier 2016
19 x 14 cm

Western à l'eau plate

L'idée de départ était séduisante : des sudistes (dont le chef s'appelle Donovan mais ne semble avoir aucun lien de parenté avec Blueberry) refusent de déposer les armes à la fin de la guerre de Sécession et deviennent des bandits sans foi ni loi. Un jour, ils attaquent une banque. Manque de chance, c'est là qu'un redoutable chasseur de primes, Acquasanta Joe, a placé tout son argent en vue de sa retraite et il n'a pas l'intention de faire une croix sur ses économies... Les deux premières séquences nous montrent un braquage grand guignol organisé par les anciens soldats, puis un duel dans un casino pour Acquasanta Joe. Mais qu'a choisi Mario Gariazzo, l'option gros gag ou l'option gun fight ? La première malheureusement. Tout le reste du film est une mauvaise farce qui nous fait croiser la cavalerie, une Indienne, des prostituées de saloon, des tueurs à gages... Toute une galerie de personnages classiques du western revisités à une sauce italienne assez indigeste. Un peu de musique psyché offre une pointe décalée à l'ensemble mais noyée dans cet ensemble, on l'oublie vite au profit d'un ennui qui nous fait regarder la montre autant que l'écran. La présence de l'Américain Richard Harrison (spécialiste du péplum puis acteur dans dix-sept films de ninjas en trois ans !) et celle de Ty Hardin (Le Dernier train de Gun hill ou Les Maraudeurs attaquent) ne rehausse pas le niveau. Le duel final, un artilleur contre un tireur à l'arc, est à l'image du reste : il se veut audacieux, il n'est que longuet et répétitif. On est loin des westerns subversifs qui ont fait la grandeur du western transalpin.

Acquasanta Joe (94 min.) : réalisé par Mario Gariazzo sur un scénario de Mario Gariazzo & Ferdinando Poggi. Avec : Lincoln Tate, Ty Hardin, Richard Harrison, Silvia Monelli, Pietro Ceccarelli...

Citation

Dommage, tu ne joueras plus de la trompette.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur lundi 18 mai 2020
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page