k-libre - festival

L'humanité se présentait sous des formes très différentes. Avec des mouvements de balancier, des revirements. Des variations de cris.
Åke Edwardson - Le Dernier hiver
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 16 octobre

Contenu

La Canourgue Noire 2012

MAJ lundi 30 juillet 2012

Le festival

C'est en juillet 2005 que La Canourgue, pittoresque village de Lozère, a pour la première fois viré au noir le temps d'un week-end, grâce à l'initiative de l'Association des commerçants locaux. Beaucoup d'entre eux, fervents amateurs de polars, ont décidé de se mobiliser pour faire venir chez eux quelques auteurs, pensant du même coup apporter un surcroît d'animation bienvenu à leur petit coin de campagne. Ce fut un succès et depuis, chaque année, ces rencontres sont reconduites. Elles ont très vite acquis une notoriété certaine tout en restant modestes - le nombre d'auteurs invités tourne autour de 7 - et en 2008, les fondateurs ont estimé préférable de se constituer en association indépendante, à laquelle ils ont donné le nom de l'événement, soit... La Canourgue Noire, en toute simplicité !
À La Canourgue comme ailleurs lorsque se tient un festival ou un salon, les lecteurs rencontrent des auteurs, les auteurs signent et dédicacent, et l’on débat de sujets graves – par exemple "Polar et corruption" (2009). Mais on s’amuse beaucoup aussi : il y a des concerts, une projection cinématographique en plein air, un tournoi de pétanque... L’ambiance est festive et bon enfant, aussi les Canourguais préfèrent-ils éviter le "festival" autant que le "salon" au profit de la "grande fête de village", appellation peut-être moins évocatrice de littérature mais qui ne trompe pas quant au caractère associatif et généreux de la manifestation. Car les moyens financiers sont maigres : l'association organisatrice ne perçoit aucune subvention en dehors de ce que lui accordent la Mairie et le Conseil général. Elle ne peut compter (c’est le cas de l’écrire) que sur ses partenaires, c’est-à-dire les commerçants et les trois restaurateurs du village, et sur l’huile de coude assaisonnée au jus de neurones que lui servent tout au long de l’année ses membres, tous plus actifs les uns que les autres. On citera parmi eux le romancier-photoreporter Patrick Bard, Canourguais d’adoption, chargé de contacter les auteurs et de leur signifier leur invitation – non pas à comparaître mais à participer aux réjouissances.

On craindra, bien sûr, que le manque de moyens rende par trop précaire la situation de La Canourgue Noire ; mais il y a chez ces passionnés de polar un tel enthousiasme, une telle volonté joyeuse d’honorer leur littérature préférée que cette seule énergie rayonnante pourrait suffire à assurer longue vie à la "grande fête de village".

Cette édition

C'est une septième édition synonyme d'arrivée à maturité que propose La Canourgue noire. Patrick Bard note sans effets d'annonce que depuis ses débuts la manifestation connait une hausse régulière de sa fréquentation. Et il dresse un tableau de la précédente édition rassurant avec des raisons évidentes de pérenniser mais aussi d'améliorer cette Canourgue noire (ce qui est la cas depuis l'édition 2011 et l'intronisation des "Terrasses du polar" qui sont autant de rencontres en cafés avec des auteurs de romans policiers et des animateurs chevronnés). Cette année ne déroge pas à la ligne dégagée l'année dernière. Il y aura une escapade cinématographique, des incursions musicales, des concours qui encadrent un aspect ludique prononcé, des dédicaces avec des auteurs de romans policiers triés sur le volet (on apprécie plus particulièrement le faible nombre d'auteurs accueillis), et de la bonne bouffe estivale...

Liste des auteurs invités :
Patrick Bard, Abdel-Hafed Benotman, Laurence Biberfeld, Pierre Cherruau, Serguei Dounovetz, Sylvie Granotier, Marin Ledun & Michel Leydier.

Programme :
Vendredi 3 août :
17 heures : lectures de textes et Prix Thierry Jonquet.
18 heures : théâtre Perrotin Lartiche : polar en kit, avec Dominique Lemaire.
19 heures : présentation de la Charte des manifestations littéraires en Languedoc-Roussillon par LR2L.
20 heures : apéritif musical avec Mallen Project.

Samedi 4 août :
11 heures : dédicaces avec les auteurs.
14 heures : énigmes et jeux de piste.
17 heures : débat "Les galères d'écriture" & dédicaces avec les auteurs.
19 h 30 : remise des prix aux gagnants des énigmes.
22 heures : ciné-concert avec Roberto Tricarri.

Dimanche 5 août :
10 heures : projection du film La Vida Loca, de Christian Poveda.
11 h 30 : débat autour du film & dédicaces avec les auteurs.
13 heures : pique-nique avec les auteurs.
15 h 30 : "Les terrasses du polar" (Mirmand – Citadelle – Portalou) avec Marin Ledun, Sylvie Granotier & Abdel-Hafed Benotman.
20 heures : dîner Concert avec Ben Toury Jazz Corporation - boogi-woogie.

Parmi les invités : Patrick Bard | Abdel-Hafed Benotman | Laurence Biberfeld | Pierre Cherruau | Serguei Dounovetz | Sylvie Granotier | Marin Ledun | Michel Leydier

Pied de page