k-libre - festival

Pourquoi marquer d'une pierre noire le jour où l'on commence à t'oublier ? Ah ! qu'il soit le plus-comme-les-autres possible, celui de ma glissade. Je ne le souhaite pas solstice de juin bien que je sois cancer, mais solstice de décembre ; le plus court possible, comprends-tu ? Que vite une première nuit passe sur mon absence pour en faire vraiment une définitive absence.
San-Antonio - Si, signore !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 14 octobre

Contenu

Le Polar des Habits noirs 2012

MAJ mercredi 12 septembre 2012
Affiche Le Polar des Habits noirs 2012
Pays : France

Le Polar des Habits noirs 2012



Adresse : Point Ephémère, 200, quai de Valmy, 75010 Paris
E-mail :
Téléphone :
Site :

Actualité

  • 01/01 Association: À Paris, autour de Leonardo Padura...
    ... les Habits noirs ont taillé quelques animations de choix qu'ils ont assemblées en une belle après-midi thématique le samedi 8 janvier 2011. Riche et varié selon l'expression consacrée, l'événement exige de l'espace. Les Habits noirs ont donc investi le Point Éphémère* - là même où, en septembre 2009, ils avaient organisé leur festival (dont l'avenir dira s'il s'appelle "revient" ou bien si, à l'instar de la "revue" des HN, il s'agissait d'un "numéro unique"...).
    Le 8 janvier, donc, Leonardo Padura sera en excellente compagnie - une petite poignée d'auteurs français seront à ses côtés - et, autour de son roman qui sera alors tout juste paru (L'Homme qui aimait les chiens, Métailié, janvier 2011), l'on évoquera, plus largement, l'Amérique latine et le roman noir.
    PROGRAMME
    - À midi, l'on ouvre "en apéro".
    - À 14 heures, Jean-Bernard Pouy et Sébastien Gendron conversent avec Leonardo Padura au sujet de L'Homme qui aimait les chiens et sans doute la conversation s'élargira-t-elle vers Trotsky, sa personnalité et son assassinat qui sont au centre du roman de l'écrivain cubain.
    - De 16 heures à 17 heures, Alice Varenne et Anne Azoulay liront des extraits de L'Homme qui aimait les chiens, tandis que Joe G. Pinelli illustrera la lecture en direct.
    - De 17 heures à 19 heures, Mikaël Demets et Clémentine Thiebault animeront une table ronde - "L'Amérique latine de l'imaginaire à la réalité" - avec Patrick Bard, Caryl Férey, Véronique Ovaldé et Leonardo Padura.
    À 19 h 30, conclusion "apéritive" de l'après-midi...
    En marge de ces moments planifiés, Olivier Michel, de la librairie L'Humeur vagabonde**, tiendra une "librairie pirate" où les visiteurs pourront se faire dédicacer les ouvrages des auteurs présents.
    Noir d'abord, exotique ensuite, deux "apéros" encadrent rencontres et débats - ce qui en dit long sur les inclinations épicuriennes, joyeuses et conviviales d'Habits qui, pour être noirs, n'ont certainement rien de sinistre ! Et c'est probablement pour cela qu'ils savent si bien concocter des événements "polardeux" aussi attrayants...

    * Point Éphémère
    200, quai de Valmy
    75010 Paris

    ** Librairie L'Humeur vagabonde
    44 rue du Poteau
    75018 Paris. Tél.: 01.42.23.23.15
    Liens : Leonardo Padura |Patrick Bard |Jean-Bernard Pouy |Caryl Férey |Sébastien Gendron |Les Habits noirs

Le festival

Voici un peu plus d’un an, Jean-Bernard Pouy et Marc Villard, aidés de Stéfanie Delestré et de Clémentine Thiébault, parvenaient à convaincre d’autres auteurs, d’autres artistes et acteurs du monde du livre liés de près ou de loin à l’univers du polar à revêtir les Habits noirs et à se constituer en association pour promouvoir "le décloisonnement des genres" à l'intérieur de la sphère noire et policière. Mais leur gros projet était l’organisation, à court terme d’un festival parisien et poly-artistique du polar. Une exposition de peintures et dessins, que l’on a pu voir cet été au Motif, à Paris, "le polart des Habits noirs", en était, si l'on veut, le panneau annonciateur.
Mais LE festival pour lequel tous les Habits noirs et leurs complices se sont mobilisés occupera le Point Ephémère pendant le dernier week-end de septembre. À la seule lecture de l’affiche-programme, on retrouve bien l’esprit de ces noirs vêtus dont on a entendu dire qu’ils avaient d’abord pour but de bien rigoler, sans se prendre au sérieux – mais qui font très sérieusement tout ce qu’ils décident d’entreprendre. Il n’est qu’à voir les nouvelles qu’ils éditent et vendent au profit de l’association : ce sont, dans leur modestie même, de remarquables objets-livres.

Avec pour partenaires les éditions La Branche, le bar Au bon coin, la société de production Chicken's Chicots, la librairie L'humeur vagabonde et le Point Ephémère, nul doute que le Polar des Habits noirs s'assure bon patronage pour un début que l'on espère prometteur. Quant à savoir si cela vaut gage de longue vie, l'avenir le dira.

Cette édition

C'est déjà la troisième édition de la manifestation organisée par l'association Les Habits noirs. Elle se déroule sur une journée et en un point (forcément Éphémère). Toujours soucieux de décloisonner les genres, comme pour mieux déshabiller les préjugés, les membres fondateurs - Jean-Bernard Pouy en tête - s'offrent une double thématique avec Littérature blanche et littérature noire (un auteur de l'une confronté à un auteur de l'autre) et rencontre artistique puisque nombre de textes seront lus, chantés, scandés, jetés à l'eau ou à terre, le tout dans une humeur sauvage et vagabonde. Parmi les nombreuses performances (on retrouve nombre d'auteurs de romans et de nouvelles noirs citons Marc Villard, Caryl Férey & Sébastien Gendron), outre l'oratorio de l'Espace avec le cosmonaute Jean-Bernard "Galtarine" Pouy, la réalisation d'un film témoins des événements de la journée projeté en toute fin de soirée...

Liste des auteurs invités :
Patrick Bouvet, Jean-Christophe Chauzy, Pablo Cueco, Dominique Delahaye, Éric Deup & Chicken's Chicots, Caryl Férey, Sébastien Gendron, Xavier Legasa, Térence Meunier, Véronique Ovaldé, Yves Pagès, Philippe Pigeard Jean-Bernard Pouy, Marc Sens, Alice Varenne & Marc Villard.

Programme :
Samedi 22 septembre :

La manifestation se déroule au Point Éphémère - 200 quai de Valmy - 75010 Paris.

- 14 heures : lecture musicale de Des vies d'oiseaux par Véronique Ovaldé, accompagnée de Philippe Pigeard (leader du groupe Tanger) qui compose une BO faite de thèmes inspirés par les personnages, de scores vivant au rythme du récit et d'ambiances sonores intimement reliées aux territoires imaginaires de Véronique Ovaldé. Tantôt proche du répertoire de la musique "exotica" (orchestre symphonique, percussions et nature sauvage), tantôt plus électronique, l'ensemble de la pièce qui nécessiterait plus de soixante musiciens est recréé en live à chaque lecture par Philippe Pigeard, grâce à un astucieux dispositif technique.
Durée : 1 heure.
- 15 heures : oratorio en marge de Mapuche, le nouveau roman de Caryl Férey. Interprétation libre du premier chapitre, sombre et aérien puisqu'il s'agit des Disparus de la dictature argentine, jetés vivants des avions... Guitare très électrique, sons divers et synthétiseur, quinze minutes en apnée.
- 16 heures : lecture musicale dessinée. Marc Villard et Alice Varenne lisent Petite mort sortie Rambuteau, Jean-Christophe Chauzy illustre le texte en direct, et un musicien (Dominique Delahaye) les accompagne. "Un flic pourri et un jazzman sur le déclin sont amoureux de la même prostituée. L'un la nomme Joss et l'autre Betty. Ils s'affronteront après la mort de la jeune femme."
Durée : 45 minutes.
- 17 heures : duo critique. Du Noir et de la Blanche. Deux auteurs, un de la littérature noire et un de la littérature blanche, échangent sur une nouveauté du roman noir, confrontent leur vision du genre - Véronique Ovaldé et Jean-Bernard Pouy.
Durée : 30 minutes.
- 18 heures : Dans la lumière de Patrick Bouvet, installation vidéo d'après Pulsion lumière. Dans son livre Pulsion lumière, Patrick Bouvet se penche sur le cinéma, principal pourvoyeur en images de notre univers contemporain, et particulièrement le cinéma américain des années 1970 & 1980, qui puise son inspiration dans les romans noirs et policiers. Son travail relève du sampling et de l'installation poétique - il adapte son texte, qui est projeté sur écran avec montages sonores et extraits, images des films l'ayant inspiré.
Patrick Bouvet : texte, voix.
Térence Meunier : environnement sonore, vidéo.
Durée : 40 minutes.
- 19 heures : duo critique. Du Noir et de la Blanche. Deux auteurs, un de la littérature noire et un de la littérature blanche, échangent sur une nouveauté du roman noir, confrontent leur vision du genre - Yves Pagès et Caryl Férey.
Durée : 30 minutes.
- 19 h 30 : le son du noir. Performance musicale pour détecteur de métaux et livres, avec Marc Sens et Féromil qui utilisent les objets, trafiquent, transforment, magnifient. Les plus pointus y voient du génie, les autres retournent écouter NRJ.
Durée : 1 heure
- 22 heures : La Chute du cosmonaute - oratorio de l'espace de Jean-Bernard Pouy accompagné de Pablo Cueco et Xavier Legasa. Une "space-opérette" impromptue pour un lecteur, un chanteur et un zarbiste sur le thème du huis clos, de la solitude, de l'amour et du cosmos... L'histoire débute ainsi : "Un cosmonaute, Galtarine, seul dans sa capsule regarde le monde d'en haut et rêve de retourner chez lui..."
Mise en scène de Dominique Trichet.
Durée : 1 heure.
- 23 h 30 : projection du film d'Éric Deup (Chicken's Chicots Productions) réalisé et monté dans la journée sur la manifestation elle-même.
Et tout au long de la manifestation : La Librairie sauvage de L'Humeur Vagabonde (44, rue du Poteau, Paris 18e), des expos, le bar...

Parmi les invités : Jean-Christophe Chauzy | Dominique Delahaye | Caryl Férey | Sébastien Gendron | Jean-Bernard Pouy | Marc Villard

Pied de page