k-libre - festival

 - Ah, le prévôt nous amène le Vinci ! Depuis quand un peintre donne-t-il des cours aux gens de science ? - L'homme a plus dépecé de cadavres qu'il n'a barbouillé de toiles ! Il aurait même disséqué une femme morte enceinte pour en étudier le fœtus dans son ventre. 
Didier Convard & Gilles Chaillet - Vinci : L'Ange brisé
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 15 octobre

Contenu

La Ferté sous polar 2012

MAJ mardi 20 novembre 2012
Affiche La Ferté sous polar 2012
Pays : France

La Ferté sous polar 2012



Adresse : Médiathèque Samuel-Beckett, 24, rue du Port-aux-Meules, 77260 La Ferté-sous-Jouarre
E-mail :
Téléphone : 01.60.22.74.91
Site : http://www.la-ferte-sous-jouarre.fr/polar.html

Actualité

  • 23/11 Salon: 3e salon policier à La Ferté-sous-Jouarre (77)
    À une soixantaine de kilomètres de Paris, aux confins de la Marne et de la Brie, paisiblement assise de part et d'autre de la Marne, La Ferté-sous-Jouarre a connu la prospérité pendant des siècles grâce à l'extraction et à la taille de pierres meulières. Jusqu'à ce que les meuneries cessent d'utiliser les meules de pierre pour moudre le blé et recourent, à la place, aux cylindres métalliques. Le travail de la pierre meulière appartient désormais à l'Histoire mais la richesse de ce patrimoine et la réputation de la ville au temps de sa splendeur lui ont valu d'être officiellement labellisée "capitale mondiale de la meulière" en 2002.
    Ce n'est évidemment pas cela qui lui vaut l'intérêt de k-libre - encore qu'une meule de pierre comme arme du crime... - mais le salon policier qui, pour la troisième année consécutive, est organisé à la médiathèque Samuel Beckett* les samedi 27 et dimanche 28 novembre.
    L'événement fait l'objet d'une rubrique spécifique très détaillée (à partir de cette page, reportez-vous au menu en marge gauche) et fort bien conçue sur le site de la municipalité. L'on dira toutefois ici que ces deux journées offrent un programme conséquent, marqué notamment par un hommage à Frédéric Dard et San-Antonio, avec une intervention de Maxime Gillio (doit-on rappeler qu'il honore régulièrement la rédaction de ses chroniques, en plus d'être lui-même romancier, et distingué spécialiste "dardien" ?). De nombreux auteurs seront présents, et deux prix seront remis - une "Meulière noire", et une récompense attribuée à un nouvelliste amateur.

    * Médiathèque Samuel Beckett
    24, rue du Port-aux-meules
    77260 La Ferté-sous-Jouarre. Tél. : 01.60.22.74.91
    Liens : Frédéric Dard |Maxime Gillio | San-Antonio

Le festival

En 2008, La Ferté-sous-Jouarre, petite commune de Seine-et-Marne célèbre pour avoir fourni pendant plusieurs siècles aux moulins du monde entier des meules de pierre d'une qualité exceptionnelle due au matériau extrait du sol autant qu'au savoir-faire des artisans meuliers, venait épingler son événement noir/polar au calendrier déjà riche des salons et festivals honorant cet univers qui fleurissent tout au long de l'année dans tous les coins de l'Hexagone. L'initiative est partie de l'équipe municipale, qui souhaitait mettre en place une manifestation culturelle centrée sur le livre qui fût assez festive et conviviale pour encourager chez le public le plus large possible l'envie de lire. L'on sollicita tout naturellement le responsable de la médiathèque locale, qui choisit d'organiser un salon du livre policier. À la question "pourquoi le polar ?", il répond que "c'est un genre qui marche plutôt bien en librairie comme en bibliothèque" et qui attire "un lectorat multiple, non sectaire, de tout âge et de toute condition" car, le genre couvrant des registres extrêmement différents, "tout le monde aime une facette du polar, de l'enquête traditionnelle au crime sordide en passant par les intrigues politiques". De plus, beaucoup d'auteurs s'adonnent au polar qui sont relativement disponibles et heureux de participer à un tel salon.
La Ferté sous polar a deux particularités : l'ensemble des manifestations se déroule dans les murs mêmes de la médiathèque Samuel Beckett - et non dans la salle des Fêtes ou autre local habituellement dédié à ce type d'événements - et chaque édition, sans avoir de thème spécifique, est orientée vers un personnage fameux de la littérature policière autour de qui s'articulent conférences, jeux, animations et expositions. Ainsi Sherlock Holmes et Arsène Lupin ont-ils eu les honneurs du salon.
Comme il s'agit essentiellement de favoriser le rapport au livre et qu'à cet égard, il importe de toucher les jeunes lecteurs, le public lycéen est particulièrement visé à travers l'organisation d'un prix littéraire - "la Meulière noire" - qui est attribué par un jury d'élèves réuni par les centres de documentation des différents établissements scolaires de la ville. Un concours d'écriture de nouvelles est également proposé, auquel on peut participer à partir de douze ans.

Cette édition

Le samedi 24 octobre, la médiathèque Samuel-Beckett de La Ferté-sous-Jouarre accueillera la cinquième édition de La Ferté sous polar. Comme à son habitude, la manifestation se tiendra sur une journée, de 10 heures à 18 heures. Pour l'occasion, pas moins de trente auteurs seront au rendez-vous. Avec deux expositions réalisées spécialement pour le salon - jeunesse et cinéma -, qui demeureront visible à la médiathèque jusqu'au 15 décembre, en guise de balises thématiques, le festival s'ouvrira de la meilleure des façons qui soit. Le fameux résultat du concours de nouvelles qui tient évidemment en haleine tout ceux qui y ont participé. Mais, pendant cette journée, il y en aura pour tous les âges et pour tous les goûts. Pour les esprits ludiques, il y aura pléthore de jeux de société, pour les esprits retors, Stéphane Bourgoin tiendra conférence sur l'un de ses thèmes de prédilection : le serial killer. Sera même projeté l'un de ses courts-métrages. Les enfants continueront cependant d'être de la fête avec la projection d'un de leurs courts-métrages et la mise en avant d'un recueil de nouvelles conçu par eux-mêmes avec les bons conseils et les bons soins d'un écrivain et d'un illustrateur. Tout ça en une journée ? Eh oui... La motivation elle aussi aura été au rendez-vous pour permettre une journée sans coups ferir mais avec f(i)erté !

Liste des auteurs invités :
Xavier Bascour, Stéphane Bourgoin, Jacques-Olivier Bosco, Laly Chame, Philippe Chapelle, Armelle Carbonel, Karine Carville, Thierry Crifo, Emanuel Dadoun, Alexis Ferrier, Nathalie Garance, Corinne Gatel-Chol, Cyriac Guillard, Maurice Gouiran, Philippe Huet, Olivier Kourilsky, Philippe Le Marrec, Natacha Lallemand, Michaël Mention, Jean-François Maillet, Marc Masse, Clément Nava, Sabrina Richard, Jean-Marc Souvira, Romain Slocombe, Gérard Streiff, Christophe Tembarde & Jérôme Zolma.

Programme :

Samedi 24 novembre :

- 10 heures-18 heures : rencontres et dédicaces avec les auteurs. Expositions : "Le Roman policier et la jeunesse", réalisée par la Médiathèque départementale, et "Le Cinéma policier américain de 1930 à 1960", réalisée par la Médiathèque Samuel-Beckett.
- 11 h 30 : résultat du concours de nouvelles policières.
- 14 heures : ateliers jeux de société autour du polar animés par la Ludothèque du Pays Fertois. Présentation du court-métrage réalisé par les enfants de l'ASLPT et Eliane Sabaté, réalisatrice, dans le cadre du projet de lutte contre l’illettrisme mené par la Ville avec le concours de la Fondation Mécénat SNCF. Présentation du recueil de nouvelles réalisé par les élèves de l'école Duburcq avec la collaboration de Paul Thiès, écrivain et d'Alexis Ferrier, dessinateur. Dédicace par les élèves ayant participé au projet.
- 16 h 30 : conférence-débat de Stéphane Bourgoin sur les serial killers, suivi d'un film qu’il a réalisé.

Parmi les invités : Xavier Bascour | Jacques Olivier Bosco | Stéphane Bourgoin | Armelle Carbonel | Laly Chame | Thierry Crifo | Emanuel Dadoun | Maurice Gouiran | Olivier Kourilsky | Marc Sylvain Masse | Romain Slocombe | Jean-Marc Souvira | Gérard Streiff | Zolma

Pied de page