k-libre - festival

Têtes, mains, pieds, morceaux identifiables d'un côté car promis au concassage, membres à l'incinérateur, torse lestés aux poissons, dans de grandes housses plastique de déménageur.
Marie Van Moere - Petite louve
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 septembre

Contenu

Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale 2013

MAJ mardi 23 avril 2013

Le festival

Il n'aura pas fallu longtemps aux membres de l'association Colères du présent pour songer que leurs actions en faveur de la littérature dite "populaire" et leurs initiatives visant à réveiller les consciences quant aux questions politico-sociales seraient avantageusement complétées - et leur portée, leur impact, accrus - par l'organisation d'un salon livresque. Créée en 2001, l'association mettait en place le premier Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras le 1er mai 2002.
Pour cette association militante, dont le travail est mû par l'intime conviction que les progrès sociaux reposent sur une diffusion la plus large possible de la culture sous ses formes les plus diverses, il ne faisait aucun doute qu'il fallait d'une part pallier l'absence d'événement salonnier de ce type à l'échelle de la région Nord-Pas-de-Calais et, d'autre part, raviver la valeur symbolique de cette date du 1er mai qui semble peu à peu perdre son sens politique. En d'autres termes, il s'agissait, par une initiative culturelle que l'on allait s'efforcer de reconduire à chaque 1er mai, de rappeler que la vigilance idéologique et la lutte sociale sont toujours d'actualité. Et nécessaires.
Parrainé par Didier Daeninckx, le salon de 2002 rassembla environ mille visiteurs. Depuis, la fréquentation ne cesse de croître. Le salon prend chaque année plus d'ampleur, avec de plus en plus d'auteurs invités et des animations toujours plus nombreuses et attractives. Mais l'objectif du salon reste d'amener festivement vers le livre et la culture ceux qu'ils n'atteignent pas facilement en même temps qu'est rallumée la flamme signifiante du 1er mai "Fête du travail".
N'aurait-on pas oublié le polar, dans tout ça ? Nullement. D'abord parce que, même abusivement, l'assimilation se fait très souvent entre polar et "littérature populaire". Ensuite parce que, ancrés dans ces zones où se transgressent les lois autant que les normes communément admises des comportements humains, les romans policiers sont en prise directe avec les failles - et les faillites - d'une société donnée. D'ailleurs, il n'est qu'à regarder qui, en dehors de Didier Daeninckx, s'est agrégé au projet de Colères du présent : Jean-Bernard Pouy, Jérôme Leroy, Frédéric H. Fajardie pour ne citer qu'eux. Et les "polardeux" sont très présents parmi les auteurs invités chaque année.
I. Roche/k-libre

Cette édition

En sa qualité de lauréat du Prix Jean Amila-Meckert 2012, le romancier Antonin Varenne tient le crachoir pour présenter l'édition 2013 du Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale. Un salon d'autant plus d'actualité que la crise sociale est actuellement en pleine croissance. Aussi, est-ce à bon escient que, sous l'impulsion de Colères du présent, des massages littéraires sont organisés, histoire - n'en doutons pas -, d'éliminer cette violence qui monte en chacun de nous et, surtout, de profiter d'un programme dense qui ne craint pas la surchauffe. Les débats seront nombreux et parfois même vous ne pourrez que difficilement faire votre choix. Nombre d'entre eux se déroulent aux même horaires. Il y aura en outre des lectures, des spectacles et des concerts qui permettront de mieux digérer l'indigeste sordide révélé par des écrivains engagés et enragés. Souhaitons que le temps soit au diapason et, que, surtout, les raisons d'être en colère puissent un jour se conjuguer au passé. L'utopie est douce.

Liste des auteurs invités :
Zeina Abirached, Hubert Artus, Ingrid Astier, Bast, Thierry Beinstingel, Michel Besnier, Saïd Bouamana, Maxime Cervulle, Sébastien Chrisostome, Frédéric Ciriez, Thomas Coppey, Richard Couaillet, Anne Crahay, François Cusset, François David, Pieter de Poortere, Gilles Del Pappas, Patrice Desmons, Pascal Dessaint, Anthony Dubuisson, Jean-Yves Duhoo, Anastassia Elias, Jean Elias, André Fortin, Adrien Fournier, Henri Galéron, Pierre Gauyat, Odile Glinel, Maurice Gouiran, Pierre Hanot, Joanna Hellgren, Pierre Josse, Èva Kavian, Mattt Konture, Nathalie Le Gendre, Boris Le Roy, Sarah Lécossais, Bénédicte Lefeuvre, Jérôme Leroy, Ulli Lust, Karim Madani, Claire-Lise Marguier, François Médéline, Ricardo Montserrat, Wilfried N'Sondé, Mana Neyestani, Yves Pagès, Jean-Hugues Oppel, Jean-Bernard Pouy, Anne Rambach, Christian Roux, Valère Staraselski, Lucien Suel, Antonin Varenne, Marc Villard, Gilles Warembourg & Nicolas Wild.

Programme :
Le programme est largement détaillé sur le site de l'association Colères du présent. En voici les grandes lignes.

Mercredi 1er mai :
- Toute la journée : concert "DoubleVédé Quintet".
- 10 heures : animation "Le Cri du beffroi".
- 10 h 30 : animation Sophie Devulder.
- 11 heures : concert "La Marchande des quatre chanson".
- 11 heures : animation "La Voix des livres".
- 11 heures : débat "Le Lire ou mourir".
- 11 h 30 : éducation populaire "Massage et écoutes de textes".
- 11 h 30 : lecture "Les Îles de Kriss".
- 12 heures : débat "La BD sur le plateau", d'Easy Rider.
- 12 heures : animation "Lectures en labyrinthe".
- 13 heures : massage littéraire "Le Son du porte-voix" saison 6.
- 13 h 45 : débat "Amila-Meckert, de l'expression populaire à la critique sociale".
- 11 heures : lecture "Les Îles de Kriss".
- 14 heures : débat "Ils ont amianté le monde".
- 14 heures : débat "La Frontière, une fiction, une narration".
- 14 heures : animation "La Voix des livres".
- 14 h 30 : éducation populaire "Massage et écoutes de textes".
- 15 heures : spectacle "Enquête du bassin minier".
- 15 heures : lecture "M. Louis, M. Léon et les autres !".
- 15 heures : débat "Portraits croisés".
- 15 heures : débat "Énergies et dépendances".
- 15 heures : débat "Intégration, discrimination".
- 15 heures : animation "La Voix des livres".
- 15 h 30 : éducation populaire "Massage et écoutes de textes".
- 16 heures : lecture "Les Îles de Kriss".
- 16 heures : débat "Création et engagements".
- 16 heures : débat "Les Éditions Møtus n'ont pas la bouche cousue".
- 16 heures : concert "Théâtre-forum".
- 16 heures : débat "Genre, sexe et sexualité par-delà les frontières".
- 16 heures : débat "Écrire le sport".
- 16 h 30 : éducation populaire "Massage et écoutes de textes".
- 17 heures : débat "Il y a quelque chose de pourri dans ce monde".
- 17 heures : animation "La Voix des livres".
- 17 heures : lecture "M. Louis, M. Léon et les autres !".
- 17 heures : débat "Islande, nouvelle frontière du monde de la finance ?".
- 17 heures : débat "Le Mouvement ouvrier ne relève-t-il que du passé ?".
- 17 heures : animation "Lectures en labyrinthe".
- 17 h 30 : éducation populaire "Massage et écoutes de textes".
- 18 heures : débat "Les Frontières des colères autorisées : les luttes qui ont le droit de se taire ?".
- 19 heures : animation "Le Cri du beffroi".
- 19 h 30 : massage littéraire "Concert de clôture : Christian Paccoud 'Ça ne compte pas !'".

Parmi les invités : Ingrid Astier | Gilles Del Pappas | Pascal Dessaint | André Fortin | Maurice Gouiran | Pierre Hanot | Jérôme Leroy | Karim Madani | François Médéline | Jean-Hugues Oppel | Jean-Bernard Pouy | Anne Rambach | Christian Roux | Antonin Varenne | Marc Villard

Pied de page