k-libre - festival

Mais j'affronte malgré tout la chose la plus horrible que j'aie jamais vue. Et on dirait que ça retourne le couteau dans toutes mes plaies infectées. Ils mentent tous. Du moins la plupart. Ils mentent tous pour protéger quelque chose qui n'en vaut pas la peine. Quelque chose que d'après eux il faut tenir caché à tout prix
Sissel-Jo Gazan - Les Plumes du dinosaure
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 17 octobre

Contenu

Noir sur la ville 2013

MAJ lundi 05 mai 2014

Le festival

Ces deux jours noirs se levant à la mi-novembre ont commencé de poindre en 1996, à la faveur de Lire en fête - manifestation devenue ensuite "La fureur de lire" avant de disparaître officiellement à l'échelle nationale pour ne plus survivre que localement, dans les régions et départements où l'on est encore persuadé que le livre et la lecture méritent bien qu'on les célèbre. Il s'agissait alors, pour quelques passionnés lamballais qui s'étaient mis en tête de fêter le livre dans leur ville, d'organiser un événement générique que leur goût particulier pour l'univers policier inclinait à teinter de noir.
Leurs initiatives ayant été fort bien accueillies, ils décidèrent de remettre le couvert l'année d'après. Très vite ces passionnés firent en sorte qu'un événement noir existe indépendamment de la Fureur de lire - Noir sur la ville prenait corps, et s'installait à Lamballe au cœur du mois de novembre.
Depuis la première édition en 1997, le festival est demeuré à peu près inchangé dans sa forme - mélange d'expositions, de projections cinématographiques, de débats, de rencontres-dédicaces... le tout suivant un thème pas toujours "posé" mais souvent imprimé à l'ensemble par les sujets des débats - à cela près que de quelques auteurs rassemblés se comptant sur les doigts des deux mains, ses organisateurs parviennent à réunir aujourd'hui une bonne trentaine d'invités. Le succès et l'engouement des visiteurs a décidément bien rempli son office...
Ce bref portrait festivalier serait fort incomplet si l'on ne mentionnait son signe très particulier... Il a été en effet institué dès le début une tradition des plus sympathiques : le "petit cadeau" demandé aux auteurs invités. Ce fut, d'abord, l'écriture d'une nouvelle à partir d'un thème précis. Les contributions de chacun donnaient lieu, ensuite, à l'édition d'un petit recueil collectif. L'accroissement du nombre d'invités, assorti de la mise en place d'un concours d'écriture en partenariat avec la Noiraude, amena quelques modifications. La tradition du petit cadeau persista, mais prit un nouveau visage : depuis quelques années les organisateurs de Noir sur la ville proposent à leurs invités un exercice de style créatif chaque fois différent. Ainsi en 2008 les auteurs étaient-ils conviés à définir d'une phrase leur gare préférée - proposition en lien direct avec le concours de nouvelles dont le sujet avait trait à l'univers ferroviaire. Toutes ces citations furent ensuite illustrées par un dessinateur de bandes dessinées, ce qui donna matière à une belle exposition.
I. Roche/k-libre

Cette édition

Noir sur la ville c'est avant tout pour cette édition l'occasion de retrouver pléthore d'auteurs habitués des lieux à commencer par Claude Mesplède, l'éminence grise du polar, et Jean-Bernard Pouy, son alter ego en version Rowan Atkinson dans Black Adder. Entre ces deux monstres sacrés, d'autres monstres (moins sacrés mais qui font aussi leur effet), qui sont réunis pour un week-end festif où l'on discutera un peu polar par l'entremise de quelques débats orientés mais somme toute peu nombreux, dont un, surtout, suscite toutes les interrogations : "Les auteurs étrangers" avec Carlos Salem et Sam Millar. Dans l'ensemble, les thèmes sont d'ailleurs très généralistes, brassant large, et ne permettant pas au passionné avide de spécificité de découvrir vraiment une quelconque originalité. En revanche, les Lectures noires, scandées par la comédienne Monique Lucas, seront sans aucun doute possible l'occasion de découvrir des textes tout en se confrontant aux auteurs. Parmi eux, Sébastien Gendron, auteur très à l'aise dès qu'il s'attaque à des formes courtes, avec son écriture quelque peu déjantée. Sinon, mises à part les nombreuses expositions de photos (dont celle des bénévoles qui peut et doit offrir son lot de surprises) et de peintures, notons que la pérennité d'une telle manifestation, son sérieux et sa programmation, ont permis un partenariat avec SNCF, que ce soit par le biais de prêts de livres ou de visionnages de courts métrages. Mais le festival, qui a pris racines depuis maintenant quelques belles années, sait également user des vertus du polar. C'est ainsi que sont prévues des interventions d'auteurs dans des établissements scolaires et à la maison d'arrêt de Saint-Brieuc ; ainsi qu'avec le soutien et la connivence des commerçants de la ville des Vitrines de Lamballe.

Liste des auteurs invités :
Gérard Alle, Boris Beuzelin, Jean-Luc Bizien, Martial Caroff, Jean-Christophe Chauzy, Hervé Claude, Thierry Crifo, Denis Flageul, Dominique Forma, Sébastien Gendron, Claire Gratias*, Jean-François Grosset, Jérôme Guingouain, Pierre Hanot, Hervé Jubert, Olivier Keraval, Agnès Laroche, Jean-Claude Lechevère, Sophie Loubière, Dominique Manotti, Elsa Marpeau, Claire Mazard*, Claude Mesplède, Sam Millar, Marie Neuser, Jean-Paul Nozière, Jean-Hugues Oppel, Anthony Pastor, Frédéric Paulin, Jean-Bernard Pouy, Anne Rambach, Patrick Raynal, Olivier Roux, Carlos Salem, Rachid Santaki, Hervé Sard, Benoît Séverac, Tito Topin, Olivier Truc, Marc Villard, Marie Vindy & Élisa Vix.
* Seulement présentes le samedi.

Programme :
Vendredi 15 novembre :
- 15 h 30 : "Des livres et vous" accueille Dominique Manotti. Bibliothèque de Lamballe.
- 21 heures : soirée cinéma. Carte blanche à Caryl Férey. Zulu en avant-première. Réalisé par : Jérôme Salle. Adaptation du roman éponyme de Caryl Férey. Avec : Orlando Bloom, Forest Whitaker, Conrad Kemp... Distributeur : Pathé ! (Sortie nationale le 4 décembre 2013). Tarif : 5,50 €.

Samedi 16 novembre :
- 10 heures : "Lecture noire" par la comédienne Monique Lucas. Lecture de textes d'Hervé Claude, Jean-Hugues Oppel, Rachid Santaki et Sébastien Gendron (en présence des auteurs). Bibliothèque de Lamballe.
- 14 heures-18 heures : ouverture du salon.
- 15 heures : débat "BD et polar". Avec : Anthony Pastor, Boris Beuzeulin, Jean-Christophe Chauzy & Olivier Keraval.
- 16 h 30 : débat "Les auteurs étrangers". Avec : Carlos Salem & Sam Millar.

Dimanche 17 novembre :
- 14 heures-18 heures : ouverture du salon.
- 14 h 30 : débat "Les scénaristes de séries télé". Avec : Anne Rambach, Élisa Vix, Elsa Marpeau & Tito Topin.
- 16 heures : "1001 Feuilles Noires" (Prix de la Bibliothèque de Lamballe). Avec : Marie Neuser, Marie Vindy & Olivier Truc.

Pendant toute la durée du festival :
Expositions. Emmanuel Robert (peintures) : Route 66 / Comptoir des Arts : Paris Poésie / MJC (photos) : RN12 / Expo des auteurs : Noir en séries / Expo photo des bénévoles : Les Tribulations du Verre Furieux.

Du 13 septembre au 8 novembre : TER de Polar. Prêts de livres en gare de Lamballe.
Jeudi 7 novembre à 20 h 30 : Prix Polar SNCF. Soirée courts métrages. Cinéma Le Penthièvre. Entrée gratuite. .

Parmi les invités : Gérard Alle | Boris Beuzelin | Jean-Luc Bizien | Jean-Christophe Chauzy | Hervé Claude | Thierry Crifo | Denis Flageul | Dominique Forma | Sébastien Gendron | Claire Gratias | Pierre Hanot | Hervé Jubert | Olivier Keraval | Sophie Loubière | Dominique Manotti | Elsa Marpeau | Claire Mazard | Claude Mesplède | Sam Millar | Marie Neuser | Jean-Paul Nozière | Jean-Hugues Oppel | Anthony Pastor | Jean-Bernard Pouy | Anne Rambach | Patrick Raynal | Carlos Salem | Rachid Santaki | Hervé Sard | Benoit Séverac | Tito Topin | Olivier Truc | Marc Villard | Marie Vindy | Élisa Vix

Pied de page