k-libre - festival

Il arrive que les gens disparaissent sous mes yeux comme s'ils n'avaient jamais existé. Puis, dans un jaillissement de parasites, ils sont de retour. Chaque matin, je prends des cachets pour maintenir les fantômes à distance.
Tony O'Neill - Dernière descente à Murder Mile
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 21 août

Contenu

La Canourgue Noire 2014

MAJ jeudi 31 juillet 2014

Le festival

C'est en juillet 2005 que La Canourgue, pittoresque village de Lozère, a pour la première fois viré au noir le temps d'un week-end, grâce à l'initiative de l'Association des commerçants locaux. Beaucoup d'entre eux, fervents amateurs de polars, ont décidé de se mobiliser pour faire venir chez eux quelques auteurs, pensant du même coup apporter un surcroît d'animation bienvenu à leur petit coin de campagne. Ce fut un succès et depuis, chaque année, ces rencontres sont reconduites. Elles ont très vite acquis une notoriété certaine tout en restant modestes - le nombre d'auteurs invités tourne autour de 7 - et en 2008, les fondateurs ont estimé préférable de se constituer en association indépendante, à laquelle ils ont donné le nom de l'événement, soit... La Canourgue Noire, en toute simplicité !
À La Canourgue comme ailleurs lorsque se tient un festival ou un salon, les lecteurs rencontrent des auteurs, les auteurs signent et dédicacent, et l’on débat de sujets graves – par exemple "Polar et corruption" (2009). Mais on s’amuse beaucoup aussi : il y a des concerts, une projection cinématographique en plein air, un tournoi de pétanque... L’ambiance est festive et bon enfant, aussi les Canourguais préfèrent-ils éviter le "festival" autant que le "salon" au profit de la "grande fête de village", appellation peut-être moins évocatrice de littérature mais qui ne trompe pas quant au caractère associatif et généreux de la manifestation. Car les moyens financiers sont maigres : l'association organisatrice ne perçoit aucune subvention en dehors de ce que lui accordent la Mairie et le Conseil général. Elle ne peut compter (c’est le cas de l’écrire) que sur ses partenaires, c’est-à-dire les commerçants et les trois restaurateurs du village, et sur l’huile de coude assaisonnée au jus de neurones que lui servent tout au long de l’année ses membres, tous plus actifs les uns que les autres. On citera parmi eux le romancier-photoreporter Patrick Bard, Canourguais d’adoption, chargé de contacter les auteurs et de leur signifier leur invitation – non pas à comparaître mais à participer aux réjouissances.

On craindra, bien sûr, que le manque de moyens rende par trop précaire la situation de La Canourgue Noire ; mais il y a chez ces passionnés de polar un tel enthousiasme, une telle volonté joyeuse d’honorer leur littérature préférée que cette seule énergie rayonnante pourrait suffire à assurer longue vie à la "grande fête de village".

Cette édition

La Canourgue noire célèbre sa dixième édition. Pour l'occasion, les organisateurs ont fait le choix d'inviter un auteur présent par édition précédente réunissant ainsi un fort joli plateau cependant à consonance masculine (heureusement, Dominique Manotti est de la partie !). Au programme, le résultat de l'atelier d'écriture qui s'est déroulé au mois de juin à la maison d'arrêt de Mende. Animé par le romancier et photographe Patrick Bard, relayé par La Canourgue noire, cet atelier est le fruit du travail de l'association lr2l et nul doute que les participants nous présenterons un instantané qui les concerne des plus intéressants. Mais il y aura aussi des débats, des rencontres singulières, une projection de film noir, de la musique apéritive, des remises de prix, des jeux et même un pique -nique en compagnie des auteurs. La Place au Blé (noir ?) sera animée aux quatre vents et égrainera à tout va l'espace de trois jours. Qui s'en plaindra ?

Liste des auteurs invités :
Patrick Bard, Pierre Bordage, Didier Daeninckx, D.O.A., Éric Halphen, Matt Konture, Marcus Malte, Dominique Manotti, Jean-Hugues Oppel, Tanh-Van Tran-Nhut & Olivier Truc.

Programme :

Vendredi 1er août :
- 17 h 30 : accueil des auteurs (Place au Blé). Lecture publique des textes de l'atelier d'écriture à la maison d'arrêt de Mende par Jacques Rebouillat, comédien.
- 18 h 15 : lecture "10 auteurs, 10 premières phrases de romans ou 10 premières pages".
- 18 h 45 : remise du prix Thierry Jonquet 2014.
- 19 heures : apéro-concert avec les Débraillés.

Samedi 2 août :
- 11 heures : dédicaces (Place du Portal).
- 14 heures : jeux.
- 17 heures : débat "Le Polar existe-t-il ?" suivi de dédicaces avec Didier Daeninckx, Éric Halphen, Dominique Manotti & Jean-Hugues Oppel (Place au Blé).
- 18 heures : remise des récompenses des vainqueurs des jeux.
- 22 heures : projection de Voici le temps des assassins, réalisé par Julien Duvivier en 1956 (Place au Blé).

Dimanche 3 août :
- 11 heures : débat "L'Édition à l'heure du Web et des séries, une révolution" suivi de dédicaces avec Pierre Bordage, D.O.A. & Olivier Truc (Place au Blé).
- 12 heures : pique-nique avec les auteurs.
- 15 h 30 : terrasses du polar avec Pierre Bordage.
- 16 h 30 : terrasses du polar avec Marcus Malte.
- 17 h 30 : terrasses du polar avec D.O.A.
- 19 h 30 : apéritif-repas-concert avec le groupe Street Swing Orchestra.

Parmi les invités : Patrick Bard | Pierre Bordage | Didier Daeninckx | D.O.A. | Éric Halphen | Marcus Malte | Dominique Manotti | Jean-Hugues Oppel | Than-Van Tran-Nhut | Olivier Truc

Pied de page