k-libre - festival

– Pourquoi t'as quitté ton boulot de prof ? demande Marty, après une pause. Je suis sûr que tu devais être plutôt doué. – Hé bien figure-toi qu'après dix ans d'enseignement, j'avais envie d'étrangler tous ces petits connards. Je me suis dit qu'il valait mieux que je change de métier.
D. James Eldon - Sur le fil
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 16 octobre

Contenu

Le Polar dans tous ses états 2009

MAJ lundi 27 septembre 2010

Le festival

Lorsque de petites communes peu argentées se lancent dans l'organisation d'un événement culturel, l'écho de leur travail, tout acharné et passionné qu'il soit, a parfois trop peu de portée pour que l'on puisse aisément le répercuter comme il le mériterait... Heureusement, téléphone et boîtes à courriel sont là pour pallier les silences et combler les distances. Et au détour d'un banal échange de messages informatifs surgissent de temps à autre des textes si bien troussés, si chaleureux, qu'il est impossible de résister à l'envie de les transcrire tels qu'on les a reçus. C'est ce qui est arrivé tout récemment lorsque, avisée de la prochaine tenue d'une journée noire à La Destrousse dans les Bouches-du-Rhône, la rédaction de k-libre s'en est allée à la pêche aux infos. À un petit mot des plus simples s'enquérant de la "petite histoire" du Polar dans tous ses états, voilà ce que nous a répondu Christiane Pététin :

Pour tout vous dire, un jour de printemps je me trouvais à la médiathèque et j'ai lancé cette idée, comme une boutade : "Et si on faisait un salon du polar ?" Conseillère municipale, je m'ennuyait "ferme" : aucun espace d'initiative : deux solutions, la démission ou... un challenge. Les deux employées de la médiathèque (Lydie et Laetitia) ont dit "Pourquoi pas ?"
C'est ainsi qu'est né le salon [en 2005 - NdR]. La date a été choisie pour animer un peu ce mois tristounet qu'est novembre. Et je me suis mise au travail pour inviter des auteurs. Je suis allée dans les divers salons de la région et j'ai simplement demandé : je fus la première étonnée que l'on me dise oui.
Le premier salon a reçu vingt-cinq auteurs, il se passait dans la petite salle des fêtes du village (2700 habitants). Puis des amis m'ont rejointe (Michel Barouh qui a créé un site et un blog), Marie-Laurence...et maintenant nous organisons une fête autour du polar en essayant de trouver chaque année de nouvelles idées d'animation (et cela avec un budget municipal très maigre : 3000 €).
Mais la passion de la lecture nous a amenés à créer une association "Passeurs de mots" qui organisera des ateliers de lecture, d'écriture, en bref faire un maximum pour le livre... À suivre !


À suivre ? Bien sûr ! Comment ne pas emboîter le pas à de tels passionnés, qui nous montrent avec brio que l'on peut égayer la grisaille automnale avec un rehaut de noir ?...
I. Roche/k-libre

Cette édition

Une fois de plus - la cinquième - les Destroussiens seront dans tous leurs états noirs, embarqués qu'ils seront une journée durant dans les tourments de l'univers polar. Entre auteurs à rencontrer, livres à découvrir, salves jazzy, théâtre et expositions en cimaises, la couleur noire se bigarre beaucoup....

PROGRAMME du samedi 28 novembre
De 10 à 13 heures et de 14 à 18 heures, les auteurs invités dédicaceront leurs ouvrages. Aux côtés de Pia Petersen, sacrée "invitée d'honneur" (lauréate du prix Marseillais du Polar 2009), vous pourrez rencontrer les écrivains Gilles Ascaride, Jean-Claude Beltramo, Henri-Frédéric Blanc, Caplan, Myriam Collet, Philippe Carrese (sous réserve), Alexandre Clément (sous réserve), Sylvie Cohen, Jean Contrucci, Patrick Coulomb (sous réserve), Mathieu Croizet (finaliste prix Marseillais du Polar 2009), Jean-Paul Delfino (sous réserve) André De Rocca, Michel De Roy, Pascal Demeure, Loïc Filibert, Joëlle Gardes, Maurice Gouiran, Michel Jacquet, Bruno Leydet, Franck Membribe, Dom Moton, Jean Pelle, Jean-Louis Pietri, Xavier Pivano, Patrick Raynal, Anne Roche, Serge-Yves Ruquet, Marc Spacesi, Joachim-Sebastiano Valdez, Bernard Vitiello (sélection prix Marseillais du Polar 2009) et Zolma ainsi que les calligraphes Abdon Amri et Anne Cruveille. Seront aussi présents les auteurs jeunesse et BD Behem, "Black Mamba" (revue), Jean-Claude Di Ruocco, Elce, Jean Jaque, Sabine Nourrit, Picosse, Laly, Richard Deyrieux, Victor Lamandier, Marie Matera, Roland Noël, Jos Oletta, Prat Du Joncourt.
Trois associations seront de la fête - 813, La Noir'Rôde et Les Polarophiles tranquilles.
Deux expositions habilleront les murs de la salle de La Pléiade pendant cette journée : "Portraits d'écrivains" (photographies de Claude Almodovar, à admirer du 23 au 27 novembre à la médiathèque, puis le 28 à La Pléiade) et des huiles de Pierre Borderiou.
- Une tombola gratuite est offerte à tous les visiteurs. Le tirage au sort désignera les gagnants à 17 heures.
- À 11 h 30, apéro-jazz avec le Garden Swing.
- L’association MAD prépare pour les enfants de La Destrousse un Klu et Do géant ! Réservations à la médiathèque (place des Écoles - Tél. : 04.42.04.86.30) - Inscription : 2 €. Places limitées ! Les gagnants seront désignés en même temps que ceux de la tombola, à partir de 17 heures.
- À 20 h 30, soirée théâtre et jazz. En première partie, L'Ange Gardien ... de la Paix, pièce en un acte de Michel Jaquet, interprétée par Michel Jaquet et André De Rocca. En seconde partie, concert du groupe Cocktail swing. Prix des places : 10 € (une boisson est offerte). Réservation auprès le la mairie de La Destrousse au 04.42.18.49.30.

Parmi les invités : Philippe Carrese | Jean Contrucci | Maurice Gouiran | Franck Membribe | Patrick Raynal | Bernard Vitiello | Zolma

Pied de page