k-libre - festival

Pour faire simple, quand t'es à gauche, tu veux que les richesses soient partagées par tout le monde, et quand t'es à droite, tu veux être riche toi-même et ça s'arrête là.
Stéphanie Benson - Une épine dans le pied
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 09 décembre

Contenu

Polar en Lumières 2010

MAJ mercredi 03 février 2010
Affiche Polar en Lumières 2010
Pays : France

Polar en Lumières 2010



Adresse : Arcades de Citeaux, Centre ville, 13127 Vitrolles
E-mail :
Téléphone : 04.42.77.90.77
Site : http://cinemaleslumieres.fr

Le festival

Lorsque le cinéma Les Lumières de Vitrolles a été rouvert en 2004 grâce aux efforts du maire d'alors, Guy Obino, et de son équipe, l’idée d’un festival cinématographique local était déjà présente. Six ans plus tard, la salle vitrollaise, sous la houlette de son directeur Mathieu Labrouche et de son adjoint Stéphane Le Camus, est devenue un centre culturel de premier ordre, un lieu de rencontres proche des habitants où des animations très diverses déploient autour du Septième art une belle corolle sociale artistique. Fonctionnant en étroite collaboration avec les associations de quartier, la salle a battu ses records de fréquentation en 2009. Classée "Arts et Essais", elle a reçu un label "Recherches et découvertes". Le terrain était fin prêt pour accueillir ces rencontres cinématographiques dont rêvait Guy Obino.
Et courant 2009 bruissaient les prémices d’un premier festival de cinéma. Après de longs mois de maturation, le projet festivalier, dont les dates ont été fixées à la première semaine de février, s’est concrétisé autour du polar, dont Mathieu Labrouche dit qu’il est "sans égal pour peindre la vie en convoquant toute la palette des couleurs, depuis le noir des souffrances jusqu’aux vifs éclats de l’espoir et de la révolte" (in "Programme officiel du festival Polar en Lumières").
Créer l’événement le temps d’une semaine festive n’est pas tout – il s’agit aussi de faire date et de tout mettre en œuvre pour que cette première édition ne soit pas qu’un coup d’éclat. À considérer ce que l’équipe du cinéma Les Lumières, appuyée par la municipalité de Vitrolles, a accompli depuis 2004, on peut supposer sans risquer de se tromper que le festival Polar en Lumières aura un bel avenir.
I. Roche/k-libre

Cette édition

Pour une première, cette édition est brillante, festive, et profuse dans sa programmation. Certes très méditerranéenne, elle regarde surtout du côté de Marseiile - bénéficiant du double parrainage de Serge Scotto et de son inséparable compagnon le chien Saucisse, elle s'ouvre par un bel hommage à Jean-Claude Izzo. Puisque l'on parle de parrainage, signalons que le cinéma Les Lumières, lieu névralgique mais pas unique du festival, peut s'enorgueillir de celui du cinéaste Robert Guédiguian.

PROGRAMME
Mardi 2 février

Soirée inaugurale au cinéma Les Lumières, ouvrant le festival par un hommage à Jean-Claude Izzo.
- 19 heures : table ronde "Le Marseille d'Izzo", modérée par Serge Scotto, en présence de Sébastien Izzo (fils de l'écrivain), Robert-Paul Vigouroux (ancien maire de Marseille et aujourd'hui auteur réputé) et Alain Beverini (réalisateur de Total Khéops). La table ronde se conclura par la remise des prix du concours de nouvelles noires qu'avait organisé l'association Le Cercle des lecteurs retrouvés entre le 30 novembre et le 31 décembre 2009, avec pour thème "Quartiers livres : ballades au cœur des romans noirs de Jean-Claude Izzo". Après quoi l'on pourra se restaurer autour d'un buffet. La soirée sera ponctuée de lectures de textes de Jean-Claude Izzo, par François Lamy de la compagnie Teatropera.
- 20 h 45 : Total Kheops, réalisé par Alain Beverini (2004) et adapté du roman éponyme de Jean-Claude izzo. Projection suivie d'une discussion avec le réalisateur.
Mercredi 3 février
- À 14 heures au cinéma Les Lumières, sur une proposition des médiathèques de Vitrolles : projection d'un film documentaire de Cathie Lévy "Social killer" : histoire d'un manuscrit mystère. À la recherche de Franck Burns. Projection suivie d'une rencontre avec la réalisatrice et Franck Burns, qui se poursuivra par une séance de dédicaces à la médiathèque George Sand.
- Dès 19 heures, au cinéma Les Lumières, grande soirée corse avec pour commencer le film de Philippe Carrese Liberata (2005). La projection sera suivie d'une rencontre avec le réalisateur puis se prolongera par un buffet corse et un concert de Dominique Ottavi.
Cette "soirée corse" s'accompagne d'un "zoom" sur l'Île de beauté proposant trois films projetés à divers horaires, Le Silence d'Orso Miret (2004), L'Enquête corse d'Alain Berberian (2004) et Un prophète de Jacques Audiard (2009).
Jeudi 4 février
Cinéma Les Lumières.
20 h 45 : Les Marins perdus, réalisé par Claire Devers (2002) à partir du roman éponyme de Jean-Claude Izzo. La projection sera suivie d'une discussion avec la réalisatrice.
Vendredi 5 février
À la salle du Roucas (rue Roumanille - Tél. : 04.42.75.18.42) à 20 h 45 : Madame Olivier, pièce de théâtre proposée par la compagnie des Tchapacans, qui regroupe quelques auteurs marseillais, dont Serge Scotto et son célèbre chien Saucisse...
Samedi 6 février
Au cinéma Les Lumières.
- 18 h 30, conférence-débat animée par Maurice Gouiran : "Le polar, dernier espace de liberté". Avec la participation de Gilles del Pappas et André Fortin.
- À 21 heures, projection en avant-première de Harragas, réalisé par Merzak Allouache (2009). En présence du réalisateur et du directeur de production Marc Fontanel. Le film sortira officiellement dans les salles le 24 février.
La soirée sera agrémentée d'un buffet oriental.
Dimanche 7 février
Au cinéma Les Lumières.
- À 14 heures, ciné-goûter destiné plus particulièrement aux enfants à partir de huit ans. Après avoir vu l'un des deux films suivants - Sherlock Holmes ou Bugsy Malone - les jeunes spectateurs pourront profiter d'un goûter et d'une rencontre-signature avec l'auteur jeunesse Jean-Luc Luciani.
- À partir de 18 heures, soirée de clôture en musique avec le quartet Soleil Nomade. Puis, pour finir en beauté cinématographique, une avant-première exceptionnelle : la projection du film Un petit crime, de Christos Georgiu (2009). En version originale et à ne rater sous aucun prétexte car sa sortie en France n'est, paraît-il, pas assurée.
Plusieurs animations perdurent pendant les cinq jours festivaliers : une exposition dans le hall du cinéma, "Le Marseille de Jean-Claude Izzo", proposée par le Collectif des intervenants en bibliothèques et action culturelle, et un atelier d'écriture animé par Jean-Luc Luciani auquel participeront deux classes de primaire vitrollaises.

La particularité de ce festival est de proposer tous les films autour desquels sont organisées soirées et rencontres dans le cadre de séances ordinaires, dont les horaires sont annoncés dans le programme détaillé à télécharger ici. Et d'autres films noirs ou policiers sont à l'affiche des séances courantes pendant la durée du festival, ce jusqu'au 9 février - par exemple La Sicilienne et La Sainte-Victoire.
I. Roche/k-libre

Parmi les invités : Philippe Carrese | Gilles Del Pappas | André Fortin | Maurice Gouiran | Serge Scotto

Pied de page