k-libre - festival

Il faut être deux pour détruire un couple.
Joel Hopkins - Duo d'escrocs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 14 octobre

Contenu

Blues & Polar 2010

MAJ dimanche 22 août 2010
Affiche Blues & Polar 2010
Pays : France

Blues & Polar 2010



Adresse : Montée de l'adrech, Rue des myosotis, 04100 Manosque
E-mail : contact@blues-et-polar.com
Téléphone : 06.71.78.05.12
Site : http://www. blues-et-polar.com

Actualité

Le festival

Petit historique avant la création de l'association Blues & Polar qui organise depuis 2011 le festival Blues & Polar : au Mas de la Charbonnière près Manosque l'association Appel d'Art propose des cours de dessin, de poterie et de céramique. Des expositions sont continument organisées, selon une périodicité mensuelle ou bimestrielle. En 2003, il y eut rupture dans cette continuité : un des artistes prévus au calendrier fut contraint à la défection... Pour combler le blanc que laissait cette absence, le journaliste Jean-Pierre Tissier, (La Provence), dont l'épouse est membre d'Appel d'Art, offrit d'exposer des photographies qu'il avait prises quelque trente ans auparavant de célèbres groupes de rock/blues – Muddy Waters notamment – restées inédites. À peu près en même temps il rencontrait, pour une interview, Franz-Olivier Giesbert qui, entre autres activités, animait alors l'émission Culture et Dépendances sur France 3, et venait du publier Mort d'un berger. Une sympathie réciproque naquit et Jean-Pierre Tissier invita l'écrivain à venir dédicacer son livre au Mas de la Charbonnière. René Frégni, auteur de romans noirs noir vivant à Manosque, était aussi de la fête : pendant toute une journée, la littérature noire jouxta la photo et la musique. Tout cela s'accorda fort bien et décision fut prise de remettre ça l'année suivante – à nouveau une journée de dédicace assortie d'une exposition.
En 2005 la manifestation gagne en durée, se structure autour d'un thème et bénéficie des premières subventions... La machine "Blues & Polar" est lancée – et bien lancée : le festival dure aujourd'hui six jours pleins et les aides institutionnelles (communauté de communes Lubéron-Durance-Verdon, conseils régional et général, ville de Manosque) se complètent, depuis quatre ans, du soutien des Pompes funèbres générales – pour un festival noir, on ne saurait imaginer plus pertinent parrainage !

En ce qui concerne le choix du thème - les faits divers, la vengeance, le mensonge... - et des invités, il revient presque entièrement à Jean-Pierre Tissier qui, pour l'organisation proprement dite, est secondé par une vingtaine de membres d'Appel d'Art, tous bénévoles et forts d'un imperturbable enthousiasme. Reste à préciser que les animations, hors boissons et restauration, sont gratuites à l'exception des films projetés au cinéma Le Lido et que les subventions sont intégralement réinvesties dans la logistique et la rémunération des musiciens invités... "Volonté d'éducation populaire !" a souligné Jean-Pierre Tissier au téléphone – la veille de l'ouverture 2009 et en plein coup de feu, il a eu la gentillesse de dégager un peu de son temps pour répondre à la curiosité d'une certaine k-libriste... qui se montrerait par trop ingrate envers son aimable interlocuteur si elle s'abstenait d'ajouter que Jean-Pierre Tissier a commencé sa carrière par le photo-reportage footballistique - il a collaboré entre autres à But, Miroir du football, Mondial... - et qu'en dehors de son travail de journaliste, outre le temps qu'il consacre à l'organisation du festival Blues & Polar, il a été harmoniciste-chanteur pendant sept ans au sein du groupe Rockset.
Fin 2011, l'association du même nom - Blues & Polar - est créée pour permettre au festival d'exister en une parfaite et totale autonomie. C'est ainsi qu'en 2011, sous la présidence de Jean-Pierre Tissier, la neuvième édition peut se targuer d'être à cent pour cent Blues & Polar. Une situation qui depuis perdure pour le plus grand plaisir de ses organisateurs !I. Roche/k-libre

Cette édition

Entre avoir le blues et se retrouver au creux de la vague, il n'y aura, en cette fin août, que le pas du huitième festival polar de Manosque, auquel les organisateurs ont donné pour thème "la mer". Il semble qu'un bon coup de tabac ait balayé le projet thématique qui s'était profilé au terme du festival 2009 - en 2010 on aurait dû, explique Jean-Pierre Tissier, s'intéresser à la trahison. "Trahison d'idée" en définitive parce qu' "entre Manche, mer d'Iroise, Atlantique et Méditerranée y'a aussi du polar en mer". Le programme annoncé autour de ce thème est festif, attrayant, et vraiment très loin de filer aux visiteurs ce "coup de blues de derrière le creux de la vague" qu'un usage répété de ces expressions toutes faites ponctuant le langage quotidien a irrésistiblement glissé sous le clavier...

PROGRAMME
Lundi 23 août

- À 18 heures à l'oliveraie de Valmiane (sur la route d'Apt à 2,5 kilomètres de Manosque) lecture de textes par le Théâtre Corail suivie par un apéro musical avec dégustation de la cuvée spéciale Blues & polar 2010 du domaine du Régusse et de l'huile d'olive d'Isabelle Mimran-Brunet, du Moulin du terroir.
- À 21 heures au cinéma Le Lido, projection du film de Philippe Lioret L'Équipier (2004).
Mardi 24 août
- À 18 heures, à la chapelle de Toutes Aures, rencontre-débat animée par Nicole Jumel, René Frégni et Jean-Pierre Tissier avec trois auteurs : Franck Boitelle, Jean-Pierre Cabanes et Philippe Carrèse.
La rencontre sera suivie d'un apéro accompagné par les chants de marine des Pirates de Cancale.
- À 21 heures au cinéma Le Lido, projection du film de Philippe Carrèse Liberata (2005), en présence du réalisateur et des Pirates de Cancale.
Mercredi 25 août
- À 18 heures à la librairie Le Poivre d'âne, rencontre-débat animée par Jean-Pierre Tissier et François Malabave autour de l'album La Guitare de Bo Diddley dessiné par Jean-Christophe Chauzy et scénarisé par Marc Villard, en présence des deux auteurs et de l'ancien tourneur de Bo Diddley en France, Alain Rivet. La rencontre sera suivie d'un apéro accompagné par les chants de marine des Pirates de Cancale.
- À 21 heures au cinéma Le Lido, projection du film de Laurent Heynemann tiré de l'œuvre de Frédéric Dard La Vieille dame qui marchait sur la mer (1991). En présence des Pirates de Cancale.
Jeudi 26 août
- À 18 heures au Jardin du Paraïs (maison familiale de Jean Giono), le comédien Antoine Coessens lira des extraits de deux romans de Jean Giono, Fragments d'un paradis et Noé. La lecture sera ponctuée de chants de marins par les Pirates de Cancale.
- À 21 heures au cinéma Le Lido, projection du film de Mike Newell Le Cheval venu de la mer (1994). En présence des Pirates de Cancale.
Vendredi 27 août
- À 17 heures au Mas de la Charbonnière (route de Sainte-Tulle), présentation des trois romans "coup de cœur" du festival 2010 : L'Été tous les chats s'ennuient de Philippe Georget (Jigal), Le Chaman blanc de Jean-Pierre Larminier (Jeanne d'Arc éditions) et Du sang dans les algues de Jean Darrig (éditions Provence Polar).
- À 18 h 30, inauguration officielle du festival et de l'exposition associée - peintures de Rosario d'Espinay-Saint-Luc. Dégustation de la cuvée spéciale Blues & polar 2010 du domaine du Régusse et des apéritifs de la distillerie de Forclaquier.
- À 20 heures, concert de rythm and blues avec le Sydney Bros Band.
- À 21 heures projection en plein air du film de Philip Noyce Calme blanc (1989).
Samedi 28 août
- À 17 heures au mas de la Charbonnière (route de Sainte-Tulle), le comédien Dominique Zamparini lit des extraits des Travailleurs de la mer de Victor Hugo. Les Pirates de Cancale assureront un intermède.
- À 18 heures, rencontre-débat animée par Jean-Pierre Tissier et Marc Donato, avec Franz-Olivier Giesbert (parrain du festival), Félix Aubry de la Noé, Jean Bulot et Patrick Forestier.
- À 18 h 30, les auteurs invités (Félix Aubry de la Noé, Franck Boitelle, Jean Bulot, Jean-Pierre Cabanes, Philippe Carrese, Jean-Christophe Chauzy, Patrick Forestier, Franz-Olivier Giesbert et Marc Villard) dédicacent leurs ouvrages. Pendant que les assoiffés dégusteront la cuvée spéciale du domaine du Régusse, Pierre Meige rendra hommage à Boris Vian.
- À 21 heures, le festival se clôturera en musique avec les Drinkhouse Preachers, orchestre de blues électro-acoustique.

Important : Toutes les rencontres et animations sont gratuites. Seuls les films projetés au cinéma Le Lido sont en accès payant - la place coûte 5 €.

Parmi les invités : Philippe Carrese | Marc Villard

Pied de page