k-libre - festival

La volonté n'existe pas, survivre est une question de résistance. Et lui, il a résisté à des forces qui auraient détruit n'importe qui. […] Cette résistance acharnée était l'arme qui le rendait immortel, comme une cuirasse invisible autour de lui.
Marcello Fois - Mémoire du vide
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Aucune terre n'est promise
Écrivain de polar et de fantasy ayant connu un succès modéré, Lior Tirosh fuit les ruines de son mariage ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 09 mars

Contenu

Le Chien jaune 2010

MAJ jeudi 17 novembre 2011
Affiche Le Chien jaune 2010
Pays : France

Le Chien jaune 2010



Adresse : Association le Chien Jaune, 16 impasse Courbet, 29900 Concarneau
E-mail : contact@lechienjaune.fr
Téléphone : 09.81.60.66.84
Site : http://www.lechienjaune.fr

Actualité

  • 29/06 Bibliothèque: Trains du mystère à Concarneau
    Le train a été l'objet de nombreuses scènes de crimes que ce soit dans la réalité ou dans la fiction. Agatha Christie, la Reine du crime britannique, a commis par deux fois (Le Crime de l'Orient-Express et Le Train bleu) des intrigues ferroviaires ou quasi ferroviaires. D'autres auteurs ne sont pas en reste. Il faudrait dresser un jour l'inventaire de ces situations criminelles. Récemment, Patrick Eris a publié ses Histoires vraies sur les rails et Serge Janouin-Benanti s'est penché à plusieurs reprises sur le sujet.
    La SNCF, qui a créé il y a plus de dix ans des prix littéraires sur le polar, qui cette année a aussi élargi son champ d'action en allant vers la bande dessinée et le court-métrage, affrète aussi des trains mystères (exclusivement des TGV). Mais c'est la bibliothèque de Concarneau, qui en marge du festival Le Chien jaune qui se déroule du 6 au 8 juillet, propose tout un mois durant une exposition sur les trains du mystère car "entre train et roman policier, la rencontre était programmée. Tous deux sont issus d’une même modernité qui, durant la seconde moitié du XIXe siècle, a vécu une extraordinaire accélération de la marche du monde et bouleversé les rapports entre espace et temps. Avec l'apparition du train, le roman policier a renouvelé ses intrigues et acquis de nouvelles dimensions.
    Pour les criminels et les enquêteurs, gares et trains sont des lieux ambigus. Les faits divers ont très tôt fourni de la matière aux récits d'énigmes liés aux trains."

    Bibliothèque municipale
    Place de l'Hôtel de ville
    29900 Concarneau
    Tél. : 02.98.50.38.05
    bibliotheque@concarneau.fr

    Exposition du 29 juin au 28 juillet 2012, aux heures d'ouverture de la bibliothèque (attention, horaires d'été).
    Liens : Le Crime de l'Orient-Express |Le Train bleu |Histoires vraies sur les rails |Agatha Christie |Patrick Eris |Serge Janouin-Benanti

  • 17/07 Festival: 16e festival du polar à Concarneau (29)

Le festival

Drôle de nom pour un festival ? Pas tant que cela. Il atteste au contraire de la vaste culture noire de ses fondateurs et de leur volonté de rendre hommage aussi bien à un personnage phare du genre qu'à une de ses plumes les plus fameuses puisque Le Chien jaune est le titre d'un roman que Georges Simenon a publié en 1931, où l'on retrouve le commissaire Maigret en train d'enquêter à Concarneau... Il n'y a donc nullement lieu de s'étonner que pareil nom ait été choisi par des passionnés concarnois pour baptiser le festival du polar qu'ils entendaient instituer dans leur ville. Ces passionnés bénéficient de "la participation amicale de quelques auteurs majeurs dans ce genre littéraire - Jean-Claude Izzo, Michel Lebrun, aujourd’hui disparus, Didier Daeninckx, Jean-Bernard Pouy..." expliquent-ils dans la page de présentation de leur festival sur le site dédié - page vers laquelle nous nous empressons de vous conduire : y figure un beau texte d'auteur, "Le Chien jaune vu par Jean-Bernard Pouy".
Le premier festival a eu lieu en 1995. Sans doute a-t-il eu d'emblée un succès certain puisque, depuis, Le Chien jaune revient chaque année en juillet errer dans Concarneau, héraut du Mystère et des Énigmes drainant derrière lui de sombres personnages de plus en plus nombreux - auteurs et lecteurs qui n'ont en réalité de noir que leur engouement pour le polar.
Non content de s'être installé dans la vie culturelle bretonne, le festival concarnois a gagné en importance au fil des années et, aujourd'hui, la liste est longue des partenaires - institutionnels et privés - qui soutiennent son organisation.

Cette édition

L'antre-chapiteau du festival concarnois, un peu migrateur, sera installé cette année, pour la seizième édition de la fête noire du 23 au 25 juillet, sur le quai de L'Aiguillon, tout à côté de l'Office de tourisme et de la Ville close. Les visiteurs y seront accueillis à partir de 10 heures chaque matin et jusqu'à 20 heures le 23, 19 heures le 24 et le 25. Précisons que l'entrée est libre... Pendant les trois jours, une large trentaine d'auteurs seront là pour présenter et dédicacer leurs livres :
Gérard Alle, Isabelle Amonou, Michèle Barrière, Briac, Carlospop, Marek Charlier, Michel Courat, Stéphane Douay, Jean-Jacques Egron, Catherine Fradier, Stéphane Jaffrezic, Alain Jégou, Géronimo Stilton, Annie Goetzinger, Jean-François Kierzkowski, Jake Lamar, Firmin Le Bourhis, Bruno Le Floch, Serge Le Gall, Arnaud Le Gouefflec, Erwan Le Saec, Sandra Martineau, Anne-Yvonne Pasquier, Chantal Pelletier, Joe G.Pinelli, Claude-Youenn Roussel, Gérard Teschner, Thanh-Van Tran Nhut.
Parallèlement au festival proprement dit, la galerie de l'Hôtel de Ville accueille une exposition des originaux des couvertures de la série de bande dessinée "Agence Hardy", scénarisée par Pierre Christin et illustrée par Annie Goetzinger (six albums parus à ce jour, chez Dargaud). À la bibliothèque municipale, vous découvrirez quelques perles culinaires - des recettes inédites liées de près ou de loin aux auteurs présents... ou à leurs personnages.
Le programme, lui, est pour ainsi dire clos mais des ajustements de dernière minute étant toujours à prévoir, il importe de se reporter à la page idoine du site de l'événement. Nous pouvons cependant annoncer quelques grandes lignes...

PROGRAMME
Les festivités débutent légèrement en amont, avec la projection au cinéma Le Celtic le jeudi 22 juillet à 20 heures du film de Pascal Thomas Le Crime est notre affaire (2008), avec Catherine Frot et André Dussollier.
Vendredi 23 juillet
À 18 heures, inauguration officielle du festival, en présence des auteurs et de l'ensemble des partenaires.
Samedi 24 juillet
- À 11 heures à la bibliothèque municipale, Catherine Fradier, Michèle Barrière et Anne Perrin conféreront autour de la gastronomie et du polar. Ou "De la cuisine comme pousse-au-crime"...
- Le festival se prolonge en nocturne et en musique à partir de 20 heures avec le trio Mishto, qui mêle à sa manière jazz manouche et chanson française.
Dimanche 25 juillet
À partir de midi, sous le chapiteau, vous pourrez déguster un brunch noir et retrouver un florilège de polars culinaires - notamment la série écrite par Christophe Chaplais dont le héros, Arsène Barbaluc, est inspecteur pour le compte d'un guide gastronomique...

Parmi les invités : Michèle Barrière | Stéphane Douay | Catherine Fradier | Jake Lamar | Arnaud Le Gouëfflec | Chantal Pelletier | Joe G. Pinelli | Than-Van Tran-Nhut

Pied de page