k-libre - festival

Je connaissais ma part d'ombre et je savais de quoi j'étais capable : des mêmes choses que les serial killers que j'avais étudiés, sur lesquels je m'étais documenté. Crauté. Mort.
Dan Wells - Je ne suis pas un serial killer
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 12 novembre

Contenu

Semaine noire 2010

MAJ mercredi 29 septembre 2010
Affiche Semaine noire 2010
Pays : France

Semaine noire 2010



Adresse : L'Ecrit du Sud, 7, rue du Loisir, 13001 Marseille
E-mail : ecritdusud@club-internet.fr
Téléphone :
Site : http://www.lecritdusud.com

Actualité

Le festival

Cette manifestation culturelle d'envergure - elle résulte d'une confluence de nombreux partenariats, aussi bien associatifs qu'institutionnels - a été créée en 2004. Les trois piliers qui la soutiennent sont une résidence d'auteur, un "jumelage noir" unissant Marseille à une autre ville, et un ensemble d'événements plus classiques - dont les "Terrasses du polar" - rassemblant plusieurs dizaines d'auteurs et marqués par la remise d'un prix littéraire décerné par un jury de lecteurs.
La résidence d'auteur
Cette résidence a une vocation "osmotique" si l'on peut dire : il s'agit, en invitant à Marseille un auteur de romans noir de renommée nationale et/ou internationale, de donner la possibilité à tous les acteurs de la "filière noire" (auteurs, libraires, éditeurs, bibliothécaires, etc.) de le rencontrer et de s'ouvrir ainsi à un univers, un mode d'écriture extérieurs à la région et de permettre du même coup à cet invité de s'immerger dans la cité phocéenne. Il pourra s'il le souhaite écrire un texte en rapport avec cette expérience. C'est Didier Daeninckx qui a inauguré cette opération, suivi en 2007 par Noël Simsolo (qui a profité de sa résidence pour commencer son roman Quartier Sébastopol, paru ensuite à L'Écailler), et en 2008 par l'écrivain hambourgeoise Doris Gercke.
Le "jumelage noir"
Le premier du genre s'est noué avec Glasgow en 2006, avec la venue de Suhayl Saadi et Jonathan Charley. En 2007 le pont s'établissait avec Mexico grâce à Juan Hernandez Luna et Eduardo Monteverde. Et en 2008 on consolidait un lien déjà existant puisqu'on célébrait les 50 ans de jumelage entre Marseille et Hambourg à travers Doris Gercke, auteur en résidence.
Les Terrasses du polar
Ces "terrasses" réunissent une cinquantaine d'auteurs, régionaux, nationaux et extranationaux. Ce n'est pas leur degré de notoriété qui détermine leur présence aux Terrasses mais leur appartenance à la vaste famille "polar" - et encore ne s'agit-il pas d'une stricte affiliation à un genre par trop défini : simplement d'un lien d'ordre familial... C'est à l'occasion de ces rencontres qu'est attribué le prix marseillais du polar, décerné par un jury de lecteurs.
I. Roche/k-libre

Cette édition

La cinquième semaine noire marseillaise ne quitte pas la Méditerranée des yeux : c'est l'Italie qui, après Ajaccio, est cette année jumelée au festival. Et l'auteur accueilli en résidence à la Belle de Mai est l'Italien Gianrico Carofilglio. Depuis la publication de son premier roman en 2002, il s'est imposé comme l'un des auteurs majeurs de la littérature noire italienne. Également magistrat et sénateur, il est très impliqué dans la défense des droits de l'Homme. Cinq de ses livres ont été traduits en français, le dernier en date étant Les Raisons du doute (traduit de l'italien par Nathalie Bauer) publié aux éditions du Seuil dans la collection "Policier".
On fêtera lors de cette Semaine noire le dixième anniversaire des Terrasses du polar - ces deux jours presque entièrement consacrés aux rencontres entre lecteurs et auteurs, qui animeront le cours Julien de Marseille le samedi puis le nouvel espace festif et culturel de Septèmes-les-Vallons le dimanche. Rappelons enfin que, dans le cadre des Terrasses, on décerne le prix marseillais du polar...
Aux côtés de Gianrico Carofiglio, seront présents Henri-Frédéric Blanc, Michel Passe, Jean-Philippe Chabrillangeas, Serge Scotto, Jean Contrucci, Mathieu Croizet, Dominique Delpiroux, Bernard Vitiello, Alain Loison, Alain Seyfrid, Zolma, Jean Darrig, Florence Bremier, Anne-Christine Tinel, Gilles Vincent, Gilles Royal, Pierre Meige, Cédric Fabre, Franck Membribe, Roger Facon, Michel Jacquet, Danielle Mourthe-Basset, Georges Flipo, Éric Maneval, Joëlle Gardes, Michel De Roy, Karine Giebel, Alexandre Clément, Gilles-Michel First, Sabrina Sebda, André Fortin, Éric Hossan, Guillaume Fortin, Muriel Moulène, Damien May, Jacques Mondoloni, Gilles Ascaride, Philippe Yvon, Marie Agostini, Paul Carta, Pascal Demeure, Anne-Marie Mancel, Jérôme Jarrige, Robert d'Hayeunickx, Noël Simsolo, Luc Antonini, et Frédéric Bonnet.

PROGRAMME
Samedi 2 octobre

- À partir de 9 h 30 à la Baleine qui dit "Vagues" (59 cours Julien), délibération publique du jury puis annonce du Lauréat du prix marseillais du polar.
- De 14 heures à 18 heures, les auteurs invités dédicacent leurs livres sur le cours Julien.
- À 20 heures, "Le polar aux sources du réel", conférence-débat sur la médecine légale à l'Espace Julien (39 cours Julien) avec la sociologue Fabienne Soldini et le médecin légiste Christophe Bartoli
Dimanche 3 octobre
De 10 heures à 18 heures, seconde journée des Terrasses du polar au nouvel espace culturel et festif de Septèmes-les-Vallons (89, avenue du 8 mai 1945). Dans l'après-midi, création d'un conte policier par la Baleine qui dit "Vagues".
Lundi 4 octobre
À 17 heures à la Maison de l'avocat (56 rue Mongrand) rencontre avec Gianrico Carofiglio, qui sera entouré de plusieurs magistrats français et italiens.
Mercredi 6 octobre
À 18 heures, à l'institut culturel italien (6 rue Fernand Pauriol) projection du film Il passato e una terra straniera, de Daniele Vicari, tiré d'un roman de Gianrico Carofiglio. La projection sera suivie d'une rencontre avec l'auteur résident et Philippe Carrese.
Vendredi 8 octobre
À 17 heures, à la bibliothèque Alcazar (58 cours Belsunce) rencontre avec Gianrico Carofiglio et d'autres auteurs italiens.

Un peu hors cadre, la Semaine noire est associée au concert que donnera John Mayall le mercredi 20 octobre à l'Espace Julien ; avant et après le concert, Serge Scotto, Bruno Leydet, Mathieu Croizet et Cédric Fabre dédicaceront leurs livres.
Notez que toutes les manifestations sont gratuites, à l'exception du concert de John Mayall.

Parmi les invités : Gianrico Carofiglio | Jean Contrucci | Mathieu Croizet | Dominique Delpiroux | Cédric Fabre | André Fortin | Guillaume Fortin | Karine Giébel | Éric Maneval | Damien May | Franck Membribe | Jacques Mondoloni | Serge Scotto | Bernard Vitiello | Zolma

Pied de page